Questions existentielles - page 224

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Une forêt sous-marine vieille de 8 000 ans découverte dans le Sud de la France
OuestFrance
La découverte est exceptionnelle pour les scientifiques. Des plongeurs ont trouvé, par hasard, une forêt vieille de 8 000 ans à un kilomètre des côtes de Palavas-les-Flots (Hérault). Elle pourrait remettre en cause certaines de nos certitudes sur l’histoire de l’humanité.
« Trouver des choses au fond de l’eau, ça arrive. Mais une découverte de cette ampleur, c’est rare », reconnaît Marie-Pierre Jézégou, ingénieure d’études au Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines. Pour donner un ordre d’idée, seules deux autres forêts sous-marines ont été découvertes dans le monde. La première, au large de l’Alabama, aux États-Unis, en 2005. La seconde, en 2014, près du Pays de Galles.

La troisième forêt sous-marine découverte dans le monde

Entre 2018 et 2019, des campagnes de terrain ont été menées par un consortium de scientifiques sous l’égide de Marie-Pierre Jézégou. Le but ? Faire parler les vestiges de ces végétaux. « D’abord, il faut savoir que cette trouvaille est exceptionnelle dans le sens où il fallait que ces arbres restent en bon état », pose la responsable des enquêtes de terrain. Car une fois gorgé d’eau, le bois sert généralement de repas aux tarets, l’équivalent des termites sur terre.

Ces arbres sont donc restés protégés par le sable pendant des milliers d’années, à moins d’un kilomètre des côtes. « On ne peut faire ce genre de découverte qu’à un moment où il y a un mouvement dans les bancs de sable », reconnaît la chercheuse du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines. Par exemple, la forêt au large des côtes de l’Alabama a été révélée par l’ouragan Katrina.

Les racines, première preuve de l’existence de la forêt

En septembre 2018, les scientifiques effectuent leurs premiers relevés sur les végétaux. C’est là qu’ils obtiennent la preuve que ces arbres formaient bien une ancienne forêt : des racines. « Nous avons retiré du sable sur cinq centimètres grâce à un aspirateur à sédiments, raconte Marie-Pierre Jézégou. Cela a fait apparaître un étendage de branchages et de racines prises dans la glaise. »

Des datations au carbone 14 ont ensuite permis d’estimer l’âge de cette forêt. Ils ont été réalisés par deux laboratoires indépendants, d’après le magazine Sciences et Avenir. Le premier, aux États-Unis. Le second, en Pologne. Et les résultats se recoupent. « On tombe à environ 6 000 ans avant JC. C’est d’autant plus crédible qu’il s’agit d’une période au cours de laquelle la remontée du niveau marin a été très rapide », pointe du doigt la responsable des enquêtes.

D’autres secrets de la forêt noyée bientôt percés ?

Mais cette forêt pourrait permettre de réaliser d’autres découvertes. Dont une de taille. « Analyser les souches de bois permettra de définir si elles sont naturelles », se réjouit Marie-Pierre Jézégou en s’appuyant sur les travaux de Lucie Chabal, chargée de recherche au CNRS. Traduisez : elle permettra de savoir si ces arbres portent des traces de l’activité de l’homme. Si cela se révèle exact, les dates du Mésolithique et du Néolithique ancien pourrait être revues.

Une thèse loin d’être farfelue aux yeux de la chercheuse. « Il n’est vraiment pas exclu que l’on trouve des premiers passages de l’homme à cette date-là. » Un élément vient étayer cette thèse. Ces dernières années, plusieurs promeneurs ont ramassé des morceaux de céramiques préhistoriques. Des tessons, réalisés grâce à un coquillage, le cardium, qui pourraient donc appartenir à ceux qui ont vécu dans cette fameuse forêt sous-marine.

Dessiner l’ancien paysage de la côte héraultaise grâce aux arbres

L’autre intérêt est de mieux comprendre le paysage qui existait, il y a 8 000 ans, sur les côtes occitanes. « D’abord connaître les espèces des arbres qui existaient, a priori des chênes à feuilles caducs. Et comprendre leur impact sur le paysage », insiste l’ingénieure d’études au Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines. Car en fonction de l’espèce, les arbres ont besoin de plus ou moins d’eau pour pousser. « Aujourd’hui, la côte comprend des lagunes et des étangs. Mais il se pourrait que 8 000 ans plus tôt, elle ait été une grande plaine drainée par des fleuves », estime la scientifique.

Une nouvelle mission sur le terrain sera menée du 24 août au 21 septembre pour récupérer des morceaux de souches en mer. Un photographe du CNRS sera également présent afin de prendre des clichés. Ils seront numérisés au fond de la mer avant d’être modélisés en 3D sur la terre ferme.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Quelles entreprises profitent de l'épidémie de coronavirus ?
Europe1
Qui sont les gagnants du de l'épidémie de coronavirus ? Une banque américaine a créé un indice boursier qui regroupe les entreprises dont les cours en bourse profitent du virus. Plateformes de streaming, d'achat en ligne ou vendeurs de matériel de sport à la maison sont tous regroupés par le "Stay at home" index.
Avec l'épidémie de Covid-19 partout dans le monde, salariés ou étudiants sont tous incités à rester confinés chez eux. Et quand on est cloîtré chez soi, il faut bien s'occuper. La société d'investissement américaine MKM Partner a eu l'idée de créer un indice boursier regroupant ces entreprises qui vont profiter des confinements. L'indice "stay at home", ou "rester à la maison", compte 33 entreprises regroupées en une sorte de CAC 40 des gagnants du coronavirus.
Un peu de logique permet de deviner facilement une partie au moins des 33 élus. Si l'on doit rester chez soi, on va regarder des séries télé : Netflix a donc gagné 8 % en bourse avec le coronavirus. Idem pour les jeux vidéo avec le leader mondial en la matière Activision Blizzard.

Pari éphémère ?
Egalement présentes, les entreprises proposant des plateformes de télétravail ou de téléconférence comme Slack (+17 % en un mois). Teladoc, avec ses consultations médicales à distance, a gagné jusqu'à 20 %. Enfin, les vendeurs de matériel de sport à domicile et les services d'achat en ligne se taillent la part du lion.
i certains parlent d'un pari éphémère et anticipent un essoufflement dès que le virus sera vaincu, les entreprises misent sur un changement des habitudes des consommateurs. Ces derniers auront souscrit à des abonnements qu'ils devraient garder. De la même façon que la grève des transports a durablement popularisé la pratique du vélo, le coronavirus pourrait ancrer le recours à la visioconférence ou au télétravail dans le quotidien.
"Stay at home" Index :

Activision Blizzard
Netflix
Tencent Music
Zynga
Facebook
Match
Yelp
Zillow
Nexstar Media
New York Times
Sirius XM
Boingo Wireless
Purple Innovation
Sonos
Amazon
Blue Apron
Alibaba
eBay
GrubHub
JD.com
Shutterstock
Peloton
Sturm Ruger & Co.
Campbell Soup
Central Garden & Pet Co.
Clorox
Okta
Alarm.com
Citrix Systems
Atlassian
Slack
Zoom
Diamond Eagle
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Étude : il suffirait de regarder son partenaire pour savoir s'il est infidèle...
Grazia
AMOUR - C'est inscrit sur son visage, pas besoin de fouiller dans son téléphone.

Le visage est le reflet de l'âme. L'étude menée par le Royal Society Open Science l'a prouvé : l'infidélité pourrait être détectée rien qu'en regardant le visage de son ou sa partenaire. Dans un couple hétérosexuel, ce sont les hommes qui sont le plus faciles à détecter surtout ceux avec certains traits physiques bien définis : une mâchoire carrée ou une arcade sourcilière bien dessinée. Les visages des femmes, quant à eux, sont presque impénétrables.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Etude : les personnes qui râlent prennent de meilleures décisions
Un défaut qui peut être, finalement, une qualité.
Grazia
Votre mauvaise humeur vous caractérise. Même après une bonne nuit de sommeil, le fameux café du matin, du soleil, pas de bousculade dans les transports en commun... Vous ne souriez toujours pas. Ce défaut qui agace fortement votre entourage s'avère être une qualité bien précieuse. Le Professeur Richard Forgas de l'Université de New-South-Wales en Australie révèle que les personnes grincheuses prennent de meilleures décisions. D'après ses recherches, le pessimisme est en réalité une force surtout dans le monde du travail.
De nature à tout voir en noir, elles font plus attention aux détails et anticipent les galères qui pourraient s'interposer. De quoi leur donner une carrière florissante et évincer les plus optimistes. Un caractère qui a aussi des bienfaits dans les relations tant amoureuses qu'amicales : le pessimisme vous protège d'un emballement qui pourrait vous briser le cœur. Elles vivraient aussi plus longtemps et seraient en bonne santé. Attention tout de même : avoir la carrière, la santé et le cœur bien intact ne vous réussira pas si vous ne profitez pas de la vie !
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Pas de chance, les fameux manuscrits de la mer Morte étaient en fait des contrefaçons
OuestFrance
Au Musée de la Bible, à Washington DC, aux États-Unis, de nombreux objets n’ont jamais été authentifiés. Pour la deuxième fois, des manuscrits de la mer Morte viennent d’être déclarés faux par une équipe de scientifiques.
Au Musée de la Bible, à Washington DC, les manuscrits de la mer Morte étaient en fait des faux. C’est ce qu’une équipe de scientifiques de l’Art Fraud Insights, une compagnie américaine spécialisée dans l’authentification d’œuvres d’art, a découvert dernièrement.

Des manuscrits de 1947

Ils ont publié un rapport de 200 pages, détaillant la manière dont les manuscrits ont été fabriqués. Probablement à partir de vieux cuirs estiment les chercheurs, après des travaux qui ont duré six mois. « Chacun des manuscrits présente des caractéristiques qui nous laissent à penser qu’il s’agit bien de contrefaçons », ont déclaré les scientifiques dans un communiqué.

Ces manuscrits étaient censés provenir de la Tanakh, la Bible hébraïque. Ces derniers ont été trouvés dans des grottes à Qumran, sur la côte ouest de la mer Morte, en 1947. Ce serait un jeune berger à la recherche d’une brebis égarée qui les aurait découverts.

Ces trouvailles sont considérées comme l’une des découvertes archéologiques les plus importantes de l’histoire. Elles ont d’ailleurs été conservées en partie par le gouvernement israélien.

De la colle de peau d’animal

Dans le musée de Washington DC, qui appartient au milliardaire Steve Green, ces manuscrits, au nombre de seize, faisaient partie des objets les plus précieux.

Ces fragments ont été achetés à quatre collectionneurs privés, sans que l’on sache leur prix. En 2016, lorsqu’ils ont été achetés par le musée, aucun examen scientifique n’avait été effectué.

Depuis, les chercheurs s’inquiétaient de l’authenticité de ces manuscrits. Avec leurs travaux aux rayons X ou au microscope 3D par exemple, les scientifiques ont conclu que ces manuscrits avaient été enduits « de l’ambre brillant, très probablement de la colle de peau d’animal ».

En 2018 déjà, une partie de la même collection avait déjà été retirée de l’exposition du musée, après que des tests ont révélé que les manuscrits n’étaient pas authentiques.

Pas une première

Ces tests avaient été commandés après que des biblistes ont examiné 13 manuscrits du musée qui n’avaient pas été étudiés auparavant. Lors de ces examens, ils avaient déclaré qu’il y avait une forte probabilité qu’un certain nombre de ces manuscrits étaient faux.

Le musée a déjà été face à des accusations. En 2017, Steve Green a dû payer une amende de 3 millions de dollars (environ 2,7 millions d’euros) et restituer des milliers d’objets quand il a été accusé par la justice de faire passer clandestinement des artefacts d’Irak. Pour ouvrir son musée, et acheter les œuvres d’art présentes, le milliardaire a déboursé la somme de 500 millions de dollars.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

L’armée des détecteurs de métaux a trouvé plus d’un millier de trésors au Royaume-Uni
OuestFrance
C’est une véritable chasse au trésor, menée par des milliers d’archéologues amateurs passionnés, au Royaume-Uni. Cette année, le British Museum de Londres a analysé leurs trouvailles. Plus d’un millier de pièces peuvent être considérées comme « des trésors de l’histoire ».

Au Royaume-Uni, l’histoire est l’affaire de tous. Chaque année, des centaines de passionnés sillonnent le territoire en quête d’un trésor.

Certains les appellent « l’armée des détecteurs de métaux ». Avec leur petit appareil, ils dénichent ce que la terre a figé dans le temps. Des souvenirs, mais surtout, des morceaux d’histoire.

1 311 trésors sur plus de 80 000 découvertes archéologiques

« Chacune de ces précieuses découvertes nous en dit plus sur le mode de vie de nos ancêtres, a rappelé la ministre britannique de la Culture, Caroline Dinenageet. Je tiens à féliciter tous ceux qui ont contribué à en savoir plus sur notre histoire commune. »

Mardi, le British Museum a annoncé que 1 311 objets définis comme des « trésors » avaient été découverts par des particuliers en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord en 2019.
En tout, 81 602 découvertes ont été enregistrées dans le cadre du programme d’antiquités portables. Son responsable auprès du British Museum, Michael Lewis, estime qu’elles ont toute leur importance.

« La raison pour laquelle nous enregistrons ces objets est l’histoire, ce qu’ils nous disent sur le passé. Le fait que beaucoup d’entre eux soient fragmentaires, cassés, endommagés, n’a pas vraiment d’importance, assure Michael Lewis dans les colonnes du journal britannique The Guardian. Ensemble, ils brossent un tableau de ce qui se passait dans certaines régions du pays à des moments précis. »

Une broche du Moyen-Âge en parfait état de conservation

Seulement, certaines trouvailles ont tout de même plus de valeur que d’autres. À l’instar de la broche vieille de 1 100 ans découverte à Norfolk. « C’est un exemple étonnant de l’art anglo-saxon de l’époque », a déclaré le responsable du service des antiquités portables du British Museum.

La broche présente une décoration caractéristique appelée Trewhiddle. Elle comporte des motifs végétaux, géométriques et animaliers qui semblent inclurent des sangliers, des dragons et des chiens.

« Au dos de la broche, il y a encore une plaque de fermeture, ce qui fait qu’on pourrait presque la remettre en place et la porter à nouveau, elle est en parfait état », a plaisanté Michael Lewis avec le journaliste du Guardian.

Si la broche a bien été trouvée à Great Dunham, de la terre venait d’être livrée sur le terrain où la découverte a été faite. Cela signifie qu’elle pourrait provenir de la région de Pentney, d’après le British Museum. Cela expliquerait sa ressemblance avec des broches de la collection nationale retrouvées à cet endroit.

La pièce romaine de l’empereur Carausius

L’autre grande découverte est une pièce romaine, datée de 286 après Jésus-Christ. Soit près de 1 800 ans. Cette pièce connue sous le nom de radiate a été trouvée à Headbourne Worthy, dans le Hampshire. Et présente un vrai intérêt patrimonial pour le musée londonien.

« Elle aide à raconter l’histoire de Carausius qui s’est déclaré empereur de Grande-Bretagne et du nord de la Gaule entre 286 et 293 après J.-C., se séparant ainsi de l’empire romain », s’est enthousiasmé Michael Lewis auprès du Guardian.

Même si la pièce récemment découverte n’en est qu’une parmi les quelque 4 000 exemplaires frappés sous le règne de Carausius.

La plupart des objets découverts cette année vont être offerts à des musées locaux répartis dans tout le Royaume-Uni. Et les plus beaux d’entre eux auront le privilège de rejoindre les collections du fameux British Museum.
ImageImage
Observateur

Posts: 55173
Note: 7847

photos a écrit : Pas de chance, les fameux manuscrits de la mer Morte étaient en fait des contrefaçons
OuestFrance
Au Musée de la Bible, à Washington DC, aux États-Unis, de nombreux objets n’ont jamais été authentifiés. Pour la deuxième fois, des manuscrits de la mer Morte viennent d’être déclarés faux par une équipe de scientifiques.

De toutes façons, quelle que soit l'ancienneté de parchemin, ça ne garanti en rien l'authenticité de ce qui y est écrit ! On sait maintenant que les "récits" bibliques ont été plus que largement inventés...
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Qu'est-ce que l'équinoxe de printemps ?
RTL
ÉCLAIRAGE - L'hiver est fini : ce vendredi 20 mars, nous sommes entrés dans le printemps. Aujourd'hui, le jour et la nuit feront 12 heures pile.
ette année, vous ne pourrez pas beaucoup profité des premières douceurs printanières, confinement oblige, à moins que vous n'ayez un petit jardin ou un balcon. Ce vendredi 20 mars débute le printemps, avec l'équinoxe. L'hiver semble donc se terminer un jour plus tôt, puisqu'on notre calendrier grégorien fixe au 21 mars le début du printemps.
Cela s'explique par le décalage entre notre calendrier de 365 jours et le calendrier astronomique, qui en compte 365,2422. C'est ce décalage qui explique l'existence d'années bissextiles. En conséquence, l'équinoxe a effectivement lieu le 21 mars "astronomique" mais pas toujours le 21 mars grégorien.

L'Observatoire de Paris propose un outil pour calculer la date du début des saisons. Le XXIe siècle ne connaîtra que deux équinoxes un 21 mars : ceux de 2003 et 2007. La majorité des équinoxes de printemps - 78 - seront le 20 mars et les 20 autres auront lieu le 19 mars.

À partir du 21 mars, les jours seront plus long que les nuits. Les journées vont s'allonger jusqu'au solstice d'été, le jour le plus long de l'année.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Confiné 127 jours dans un tonneau, il livre ses conseils pour faire passer le temps
OuestFrance
Septuagénaire aventurier, Jean-Jacques Savin a passé 127 jours confiné dans un tonneau lors de sa traversée de l’Atlantique en décembre 2018. Dans un entretien accordé à l’AFP, le navigateur livre ses conseils pour tuer l’ennui.

Après 127 jours et 5 800 km de mer, confiné dans un tonneau de 2,10 m de diamètre principal, quels sont vos conseils ?

Il faut que chacun entre à fond dans sa passion. Ce temps d’isolement peut être aussi l’occasion de faire des découvertes, se mettre au dessin, apprendre l’harmonica si cela ne gêne pas les voisins. Il faut se créer une fatigue physique, pas morale, marcher autant qu’on le peut. Mais surtout ne pas s’abrutir devant la télé le soir puis dormir jusqu’à midi.
Quand on choisit soi-même de s’attaquer à un certain challenge, quelles que soient les difficultés – à part les ennuis physiques – on sait qu’on le terminera. Je n’ai pas souffert de la solitude, je l’ai appréciée, parce que je l’ai choisie. J’écrivais mon journal de bord, j’ai beaucoup lu, je faisais des exercices physiques. Le plus dur, c’était le problème du ravitaillement. La solitude, la météo, je me suis adapté, j’ai fait le vide dans ma tête pour accepter que je mettrais plus de temps. Je savais aussi que ce n’était qu’une période.

Là, c’est quelque chose qui nous est imposé et cela a été très rapide. Mais on n’est pas complètement isolé, on a tous le téléphone. J’ai des copains qui m’appellent et souvent s’ennuient. J’ai du mal à les interrompre, moi j’ai des choses à faire.

Où êtes-vous confiné ?

J’ai la chance de posséder 40 ha de forêt de pins et de chênes à 12 km de ma maison d’Arès, sur le Bassin d'Arcachon. J’y habite une cabane de 20 m2, je m’éclaire à la bougie, j’ai un réchaud, un ruisseau à 10 m pour prendre ma douche. Comme tout le monde, j’ai des pâtes, du riz, de la semoule. Je suis un passionné de sardines. J’en ai trente boîtes. Je peux tenir 25 jours. S’il faut rester six mois en confinement dans ma cabane, je resterai six mois. Ce virus, c’est un avertissement que nous envoie la nature. Il faudra faire attention par la suite.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Coronavirus : en Pologne, la vodka confisquée servira de désinfectant

LaDepeche
Au lieu d'être détruits, plusieurs milliers de litres ont d'ores et déjà été remis aux services intéressés pour servir à la désinfection de bâtiments, de locaux et de moyens de transport.

En Pologne, près d'un demi-million de litres de vodka de contrebande et d'alcool pur produit illégalement pourront être utilisés comme désinfectant dans la lutte contre le coronavirus, a annoncé vendredi le parquet national.
Les services des douanes et du fisc gardent au moins 430.000 litres de vodka et d'alcool pur, frelaté ou non, qui ont été soit saisis pour servir de preuves dans des procédures judiciaires, soit confisqués à la suite de ces procédures.

Au lieu d'être détruits, plusieurs milliers de litres ont d'ores et déjà été remis aux services intéressés pour servir à la désinfection de bâtiments, de locaux et de moyens de transport.

1.000 litres pour les pompiers, 2.500 litres pour les hôpitaux
Ainsi, les pompiers d'Olsztyn, dans le nord-est de la Pologne, ont reçu 1.000 litres d'alcool pur, tandis que trois hôpitaux, deux à Olsztyn et un à Elblag, en ont reçu au total 2.500 litres, a déclaré Marta Rosiak, porte-parole de l'administration des douanes de cette région, qui voisine avec la région russe de Kaliningrad.

Cette opération sera poursuivie dans les prochains jours au profit également de la police, des gardes frontières et de l'administration publique.

Des distilleries clandestines, artisanales ou industrielles, sont fréquemment démantelées en Pologne, notamment dans le nord-est du pays. Elles produisent du "bimber", une vodka artisanale populaire dans les campagnes et nettement moins coûteuse que leur équivalent produit légalement.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Confinement : un couple verbalisé pour avoir promené son lapin en laisse
RTL
VU DANS LA PRESSE - Un couple qui promenait son lapin en laisse à Apt (Vaucluse) a écopé d'une amende de 135 euros pour non-respect des mesures de confinement.
Le message n'était visiblement pas passé. Déjà rappelés à l'ordre, mercredi 18 mars, pour avoir promené son lapin en laisse dans un quartier d'Apt (Vaucluse), un couple a été verbalisé après avoir récidivé.
Moins indulgents qu'au lendemain de la mise en place du confinement en France, les gendarmes de la compagnie de Pertuis ont jugé la promenade illégale et délivré une contravention de 135 euros aux propriétaires du lapin, comme l'explique La Provence.

D'après le quotidien régional, ce n'est pas la première fois que les gendarmes doivent faire face à des comportements insolites en cette période de de confinement. Une personne sortie pour laver son véhicule sur une aire de lavage, des cyclistes en promenade ou encore quatre jeunes rassemblés dans un lieu public pour un barbecue ont également été verbalisés ces derniers jours.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

Coronavirus. De combien de papier toilette avez-vous réellement besoin ? Un site fait le calcul…
OuestFrance
En Allemagne comme ailleurs, des consommateurs se sont rués sur le papier toilette lors des premières m
esures de confinement. Pour ramener tout le monde à la raison, un site internet propose de calculer ses besoins réels, et d’évaluer combien de temps va durer votre éventuel stock de rouleaux…
Un site Internet en Allemagne propose à chacun d’estimer son besoin en papier toilette, dont les magasins sont dévalisés dans le pays depuis l’épidémie du coronavirus.


De combien de papiers toilette avez-vous vraiment besoin pour survivre à la quarantaine ?, les stocks sont-ils suffisants ?, interroge le site Internet Blitzrechner.

En réponse, une calculatrice renseigne sur la durée réelle d’utilisation du papier hygiénique après avoir entré des renseignements de base comme le nombre de rouleaux en stocks.

On peut ajouter le nombre de personnes dans le foyer, de passages aux toilettes par jour, jusqu’au nombre de feuilles utilisées par passage.
Ramener les consommateurs à la raison
La conclusion est que dans la plupart des cas, (les) besoins propres sont massivement surestimés et le papier toilette dure étonnamment longtemps, soit bien au-delà d’une période de deux semaines en quarantaine, explique Tim Lilling, chef de projet du portail Blitzrechner.

Cette initiative se veut une manière humoristique de ramener les consommateurs à la raison, alors que des achats de panique ont parfois dégénéré en bagarres au rayon papier toilette dans des supermarchés.

Il y avait lundi 22 672 cas d’infections au Covid-19 en Allemagne, selon le dernier décompte de l’Institut Robert Koch.

Le pays a appris dimanche que la Chancelière Angela Merkel a décidé de se placer en quarantaine après avoir été en contact avec un médecin testé positif au coronavirus.

La veille, elle avait été photographiée dans un supermarché berlinois, poussant son caddie qui contenait des bouteilles de vin et… du papier-toilette.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6413
Note: 167

À cause du coronavirus, les vaches en résine souffrent elles aussi
OuestFrance
Depuis le village de Beaulieu-sur-Oudon en Mayenne, Serge Fiedler crée et expédie un peu partout dans le monde ses vaches colorées grandeur nature. Elles font le miel d’entreprises et de particuliers. Mais le coronavirus et le confinement font peser de lourds nuages au-dessus de son activité et de ses jolis bovins en résine.
Adieu veaux, vaches et cochons en résine pour Serge Fiedler ? À cause du coronavirus, c’est ce que redoute cet artiste mayennais. Depuis 2012, ce retraité du monde de la presse réalise, depuis son atelier de Beaulieu-sur-Oudon, des objets de décoration en forme d’animaux.

Des vaches en résine expédiées dans le monde entier

Au premier chef, des vaches de toutes les couleurs et grandeur nature. Des entreprises – mais aussi quelques particuliers – font appel à ses services.

Ses vaches en résine fibrée (une centaine de pièces de son atelier par an) ont la bougeotte : Europe, Brésil, en Australie, en Chine, Russie, Ukraine… Mais ça, c’était avant le confinement
Pour la petite histoire, c’est un peu le constructeur de matériel agricole Kuhn qui lui avait « mis le pied à l’étrier », confie Serge Fiedler. « Il m’avait commandé des vaches pour ses filiales à l’étranger. »

Le coronavirus a cassé ce bel élan. Encore tout dernièrement, l’artiste mayennais mettait les bouchées doubles afin d’honorer ses commandes. « Le lundi de la semaine précédant le confinement, j’ai livré à Paris. Le jeudi, c’était à Saint-Étienne. Le dimanche, c’était à Perpignan et le lundi, dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Toulouse. Depuis, c’est zéro », constate, amer, Serge Fiedler.
Heureusement, le carnet des commandes passées n’est pas encore complètement noirci. « Il me reste des produits en stock et j’ai des pièces à terminer pour des clients. Par contre, si je ne réalise plus de devis, c’est cuit pour les mois à venir... »

Face à cela, il y a toujours les charges à payer et la banque à contenter. « Si elle ne nous suit pas [Serge Fiedler emploie sa femme, NdlR], on dépose le bilan, c’est sûr… »
« Les petites entreprises n’ont pas le moral… »

Serge Fiedler est inquiet. « L’État ne va pas soutenir les toutes petites entreprises comme la mienne. Pourtant, je fais bosser du monde ! »

L’homme aux mille et une vaches en résine joue le jeu du local. Il fait faire une partie de ses peintures chez un carrossier près de chez lui, à La Gravelle. S’il a besoin de signalétiques spécifiques pour ses créations, Serge Fiedler fait appel à un studio graphique de Changé.

Quant au transport, c’est aussi du made in Mayenne, avec une entreprise de Bonchamp-lès-Laval. Même si c’est Serge Fiedler qui livre le plus souvent, en main propre, avec son fourgon.

L’artiste n’est pas optimiste pour la suite de son activité. « Les petites entreprises n’ont pas le moral… » Il craint que ses vaches en résine ne restent définitivement au pré à cause du coronavirus.
ImageImage
PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invité(s)