Questions existentielles - page 207

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Japon : une limace sème le chaos sur plusieurs lignes de train
LaDepeche
Une panne avait entraîné l'annulation de dizaines de trains en mai dernier au Japon, semant la pagaille dans ce réseau ferroviaire connu pour sa ponctualité. Ce dimanche 23 juin, la coupable de cette panne a enfin été trouvée. Il s'agit d'une limace qui s'était introduite dans un boîtier électrique.
Une limace a perturbé tout le réseau ferroviaire japonais. Elle serait la cause d'une panne de courant qui a stoppé le mois dernier de dizaines de trains et mis en retard 12 000 passagers.

Le 30 mai dernier l'électricité avait été coupée dans plusieurs lignes du sud de l'archipel opérées par Kyushu Railway Company. La société avait alors été contrainte d'annuler 26 trains, d'autres avaient connu des retards, ce qui avait semé le chaos sur le réseau ferré pourtant célèbre pour sa ponctualité et son efficacité.
Un incident "rare"

Ce dimanche 23 juin, la cause de cette panne a été trouvée. Une limace s'était introduite à l'intérieur d'un boîtier électrique proche des rails : "Nous recherchions l'appareil responsable de la panne de courant. Nous pensions initialement qu'il s'agissait d'un bug mais c'était en fait une limace morte", a déclaré à un porte-parole de la compagnie.

Pour lui, cet incident est "rare" : "Nous avons souvent des problèmes de collision entre des trains et des biches, mais jamais des incidents liés à des limaces".

Tous les autres boîtiers électriques ont été vérifiés afin qu'un tel événement ne se reproduise pas.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Hérault: Pourquoi enterre-t-on des slips en coton dans les vignes?
20Minutes
AGRICULTURE Spoiler: ça sert à mesurer la qualité des sols
Des vignerons enterrent des slips dans les vignes, pour mesurer la qualité des sols.
Le dispositif a été testé par plusieurs vignerons, notamment au domaine de Favas.
Il permet de se rendre compte de l’état bactérien et microbiologique des sols.
La récolte des slips a été bonne dans l'Hérault. Ça n’a rien d’une blague : des vignerons du département ont pour la première fois enfoui des culottes en coton près des ceps. L’objectif de ce dispositif un poil insolite est de mesurer la qualité des sols.
Au domaine de Favas, en conversion bio à Saint Bauzille de Montmel, l’opération a ravi Samuel Masse, qui a déterré trois slips à vingt centimètres de profondeur la semaine dernière. Et il n’en restait plus grand-chose : les organismes qui se bousculent dans les sols des vignes ont fait un festin des sous-vêtements enfouis sur le terrain.
« Il ne restait que l’élastique et quelques bandes de coton »
« Les résultats sont très satisfaisants, témoigne le vigneron héraultais, qui a testé le dispositif sur une parcelle de Marselan. En deux mois à peine, tout a été consommé, ou presque. Il ne restait que l’élastique et quelques bandes de coton… »
Si les sous-vêtements ne ressortent pas en très bon état de cette expérience, c’est que le sol des vignes est en bonne santé. « Ces slips sont en coton, une matière naturelle qui représente une source d’alimentation pour la matière organique, indique Stéphanie Gentès, la conseillère viticole qui porte le projet à la Chambre d’agriculture de l’Hérault. L’objectif est de montrer qu’il y a une vie dans le sol. Pour l’instant, tous les slips que l’on a extraits ont présenté des dégradations de l’ordre de 25 à 100 %. » Mais pourquoi des slips ? Car pour ceux qui ont été grignotés à 100 %, on les retrouve facilement grâce… à l’élastique et à l’étiquette, qui n’ont pas les faveurs des bactéries qui vivent sous la terre.
« Les vignerons ont trouvé le procédé surprenant »
Ce dispositif innovant, qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, a déjà été testé dans quelques départements en France. Dans l’Hérault, c’est la Chambre d’agriculture et la métropole de Montpellier qui portent les projets. « Les vignerons ont trouvé le procédé surprenant, mais ils ont tous été très réceptifs, ils étaient fortement intéressés que cela permette de faire l’analyse de leur sol », indique Jackie Galabrun-Boulbès (divers droite), maire de Saint-Drézéry et vice-présidente de la métropole de Montpellier.
Les vignerons connaîtront l’analyse précise de leur sol dans quelques mois, après une étude en profondeur de leurs slips. Notamment l’humidité. Et la couleur.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 35 dollars
ouestFrance
La taille ou la valeur ne font rien à l’affaire. Un pirate informatique américain n’a eu besoin que d’un ordinateur de base pour infiltrer l’agence spatiale.
Un hacker a infiltré le réseau informatique d’un centre de la Nasa l’an dernier, forçant l’agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.
L’attaque a commencé en avril 2018 et s’est poursuivie pendant près d’un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l’inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.
L’assaillant a utilisé pour son méfait un mini-ordinateur coûtant 35 dollars et baptisé Raspberry Pi, de la taille d’une carte de crédit et qui se branche sur les télévisions. Il est surtout utilisé par des enfants des pays en développement pour apprendre à coder. Le Raspberry Pi en question s’était connecté sans autorisation au système du JPL.
Environ 500 mégaoctets de données ont été dérobés, selon le rapport.
Toujours pas reconnecté

Le vol inclut deux fichiers confidentiels dont un contenant des données scientifiques obtenues par le rover Curiosity qui se trouve sur Mars. Un autre concernait des données couvertes par la loi de contrôle à l’export de technologies pouvant être utilisées militairement.
« De façon plus importante, l’assaillant a réussi à s’introduire dans deux des trois réseaux principaux du JPL », révèle le rapport.
Cette faille a fait craindre à la Nasa que le hacker puisse passer du centre de Californie à d’autres centres ailleurs dans le pays, notamment le centre spatial Johnson à Houston, où se trouve la salle de contrôle pour la Station spatiale internationale et les vols habités américains.
Finalement, « Houston » s’est déconnecté du portail du JPL afin d’éviter toute contamination. En mars, le centre ne s’était toujours pas pleinement reconnecté.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Orpaillage : il a trouvé le bon filon !
LaDepeche
Julien Lamarque brandit fièrement la coupe d'Europe des orpailleurs en rivière qu'il a ramenée de Cardet, dans le Gard : ils étaient 70 chercheurs d'or à s'affronter. Son objectif désormais, la coupe du monde qui se tiendra du 5 au 10 août à Tankavaara, en Finlande
Julien Lamarque, un Bon-Encontrais de 37 ans, vient d'être sacré champion d'Europe des chercheurs d'or en rivière. Une belle pub pour sa société de vente de matériel d'orpaillage, qui connaît une croissance exponentielle depuis un an et demi.
«On est à l'aube d'une nouvelle ruée vers l'or à l'échelle européenne : l'Autriche, la Pologne, l'Allemagne, l'Angleterre, la France aussi bien sûr, tout le monde s'y met». On peut accorder un certain crédit à Julien Lamarque lorsqu'il cause métal précieux : ce Bon-Encontrais de 37 ans vient de rafler la coupe d'Europe de l'orpaillage en rivière, face à 70 autres concurrents. Une compét'en trois manches de trois heures chacune (la dernière par équipes), à traquer paillettes et pépites dans les eaux du Gard, la batée à la main. Pas n'importe quelle batée : du matériel estampillé «JL Gold Digger», du nom de cette petite société qu'il fait prospérer depuis un an et demi, épaulé par son épouse Annabelle, qui a laissé tomber son job d'assistante de direction pour exploiter le même filon prometteur que Julien. Avec son look d'Indiana Jones tatoué, le bonhomme au chapeau de paille semble avoir encore un peu de mal à réaliser : il y a deux ans encore, il était maçon et ne connaissait à peu près rien à l'univers du métal doré. Il a fallu une blessure à l'épaule et de longues semaines d'inactivité pour qu'il se mette à s'intéresser à une petite société de vente de matériel d'orpaillage, aiguillé par l'émission de «téléréalité aurifère» Yukpn Gold, sur la chaîne RMC Découverte. «Au départ, je voyais plutôt ça comme une occupation, un petit revenu d'appoint…»,
C'est devenu un métier… à 150 % : mercredi, quand nous l'avons rencontré, une trentaine de colis attendent sur une palette dans la cour de la maison d'être expédiés aux quatre coins du monde. «On a dû bloquer les ventes sur le site Internet pendant deux ou trois jours, parce que là on n'arrive plus à suivre, il va falloir embaucher», dit-il. Le garage de la maison familiale s'est transformé en atelier de fabrication et d'emballage – «Il a fallu rajouter une mezzanine pour tout stocker».
Annabelle : «On s'y est mis au bon moment !»

«On s'y est mis au bon moment !», exulte Annabelle. En effet, les commandes affluent du monde entier. Julien est même en relation avec de grands groupes étrangers possédant des sablières aux quatre coins du monde, et désireux de diversifier leurs ressources grâce à des rampes XXL. Il faut dire que l'or est une affaire rentable : «Actuellement, le cours est aux environs de 40 € le gramme d'or classique, mais s'il est en paillettes, ça peut parfois grimper jusqu'à 100 € le gramme». Ce qui fait dire à Julien qu'un orpailleur débutant peut rembourser son matériel en une journée : «En gros, pour la batée, la pissette (qui sert à aspirer les paillettes, NDLR) et la pelle, le kit de base quoi, il faut compter une vingtaine d'euros». Soit un demi-gramme d'or – «C'est tout à fait faisable en une journée si on est dans un bon coin». Un bon coin, comme on dit pour les champignons : car être chercheur d'or c'est d'abord, sans doute, trouver le coin, et pour ça Julien n'a pas son pareil : sa rivière, il la sent, il la scrute, il la pense (lire ci-contre). Et lorsqu'il parle de l'adrénaline consubstantielle à «ce sport de solitaire», comme le dit Annabelle, on se dit que celui-là n'a pas fini d'en ramasser, des paillettes et des pépites. Prochaine étape pour lui, le championnat du monde qui se tiendra du 5 au 10 août, en Finlande, à Tankavaara. À vos souhaits.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

La justice française va décider aujourd'hui si le coq Maurice a le droit de chanter le matin
LaDepeche
Une pétition intitulée "Il faut sauver Maurice le coq de l’île d’Oléron" rassemble près de 80.000 signatures

Jugé trop bruyant par ses voisins, le procès du coq Maurice s'ouvre ce jeudi au tribunal correctionnel de Rochefort, en Charente-Maritime.
Le coq Maurice, qui vit sur l'Ile d'Oléron, a-t-il le droit de chanter dès le matin ? Ce sera à la justice d'en décider. Le procès de sa propriétaire pour "trouble anormal de voisinage" s'ouvre ce jeudi à Rochefort, en Charente-Maritime. Excédés par les vocalises matinales de l’animal, ses voisins, un couple de retraités qui possèdent une résidence secondaire sur l'Ile, ont en effet porté plainte. Ils accusent l'animal d’être bruyant dès l’aube.
La propriétaire du gallinacé se dit, elle, fatiguée par cette querelle de voisinage qui dure depuis presque deux ans. Les plaignants, de leur côté, "réclament la paix et la tranquillité", selon leur avocat.
Maurice, figure locale de l'île d’Oléron

Maurice, un jeune coq de quatre ans, est désormais une figure locale sur l'île d’Oléron. Sa propriétaire a même lancé une pétition intitulée "Il faut sauver Maurice le coq de l’île d’Oléron", qui rassemble aujourd’hui près de 120.000 signatures."Que doit-on interdire? Le chant des tourterelles, le cri des mouettes, les oiseaux tous les matins qui gazouillent?", s’indigne la sexagénaire.

Maurice s'est également fait de nombreux alliés, dont le maire de la commune. Ce dernier a même pris un arrêté pour protéger "les modes de vie liés à la campagne, notamment pour ce qui concerne la présence des animaux de la ferme".

Maurice pourra, au tribunal, compter sur le soutien ses congénères, comme le rapporte France 3. Plusieurs propriétaires de coqs annoncent en effet qu'ils viendront avec leur animal assister au procès.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Les épinards contiendraient une substance naturellement dopante
OuestFrance
Cette découverte n’étonnerait pas le créateur du personnage Popeye, le célèbre marin qui en avale des boîtes de conserve entières. Selon une étude allemande, les épinards contiennent une substance naturelle aux effets semblables à ceux des stéroïdes. Conséquence : les épinards pourraient figurer dans la liste des produits dopants interdits aux sportifs et athlètes de haut niveau.
On comprend mieux pourquoi Popeye tirait sa force des épinards. Et ce n’était pas lié qu’au fer qu’ils contiennent apparemment.
À en croire des scientifiques de la Freie Universität Berlin, en Allemagne, ces légumes contiendraient en fait un composant naturel semblable aux stéroïdes, interdits par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Cette substance, appelée ecdystérone, permettrait d’augmenter le développement des muscles et donc les performances des sportifs.
Soutenue par l’Agence mondiale antidopage, cette étude a fait suivre un programme sportif de dix semaines à quarante-six athlètes pour observer comment la substance affectait leurs performances physiques. Des placebos ont été attribués à certains, tandis que d’autres ont reçu quotidiennement des capsules contenant autant d’ecdystérone que dans quatre kilos d’épinards.

Des performances multipliées par trois

« Nous pensions observer une augmentation des performances, mais nous ne nous attendions pas à ce que cela soit si important », affirme Maria Parr, de l’Institut pharmacologique de l’université de Berlin, citée par le site d’informations américain, Vice. Et pour cause : les athlètes ayant reçu les capsules d’ecdystérone ont multiplié leurs performances par trois, par rapport à ceux ayant reçu un placebo. Tous suivaient pourtant le même programme.

Ces observations n’ont pour le moment pas encore été publiées dans une revue scientifique. Mais les chercheurs recommandent d’ores et déjà à l’Agence mondiale antidopage d’ajouter cette substance à la liste de celles qui sont déjà interdites, à l’image des stéroïdes anabolisants. D’autant que l’ecdystérone est actuellement commercialisée en tant que complément alimentaire.

En tout cas, désormais, si vos enfants refusent toujours de manger des épinards vous pourrez réellement leur dire qu’ils ont tort parce que ça donne vraiment de la force. Foi de Popeye…
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Donald Trump parle "d'aéroports en 1775", les internautes se moquent
LaDepeche
Donald Trump a déclaré que l'armée américaine était parvenue à "prendre le contrôle des aéroports" contre les Britanniques... en 1775
Donald Trump a justifié vendredi par des problèmes de téléprompteur une erreur chronologique très remarquée durant son discours pour le jour de l'indépendance, lorsqu'il a déclaré que l'armée américaine était parvenue à "prendre le contrôle des aéroports" contre les Britanniques... en 1775.
Une nouvelle bourde pour le président américain. Lors de son discours jeudi soir à l'occasion de la fête nationale américiane, Donald Trump a déclaré que l'armée américaine était parvenue à "prendre le contrôle des aéroports" contre les Britanniques... en 1775.
Devant des milliers de personnes réunies pour un spectacle d'une ampleur inédite, rythmé par les survols d'avions militaires, Donald Trump a fait ce jeudi soir un discours largement apolitique d'environ une heure, en évitant les improvisations qu'il affectionne d'ordinaire devant ses supporteurs. Remontant à "juin 1775", le chef d'Etat américain a parlé des batailles livrées par les troupes révolutionnaires lors de la guerre d'indépendance: "Notre armée enfonça les remparts, elle prit le contrôle des aéroports, elle fit tout ce qu'il y avait à faire", a déclaré Donald Trump.
Il a pourtant cité, dans le même discours, l'exploit des frères Wright, pionniers américains de l'aviation qui n'ont réalisé le premier vol motorisé, devant témoins, qu'en 1903.
"Le téléprompteur s'est éteint"

"J'étais sous la pluie et le téléprompteur s'est éteint (...) il était kaput", a répondu le président américain aux reporters qui l'interrogeaient sur cette surprenante allusion. "Et ce n'est pas évident quand vous êtes en face de millions et millions de personnes à la télévision", a-t-il confié dans les jardins de la Maison Blanche. "J'imagine que la pluie a mis hors d'usage le téléprompteur mais je connaissais très bien le discours, alors j'ai pu le faire sans téléprompteur". "Mais malgré la pluie, cela a été une soirée fabuleuse", a-t-il poursuivi. Selon lui "beaucoup de gens vont s'engager dans l'armée", encouragés par cette cérémonie.

Des auditeurs attentifs de son discours ont également pointé une autre erreur historique dans ce même passage, lorsque Donald Trump a cité la bataille pour le contrôle du Fort McHenry, qui s'est en fait déroulée pendant la guerre anglo-américaine (1812-1815) et non la guerre d'indépendance.

Une erreur qui fait rire les internautes

Et comme à chaque sortie du président américain Donald Trump, les internautes s'en sont donnés à coeur joie sur les réseaux sociaux.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Image

ouestFrance
Depuis vendredi 5 juillet 2019, la commune de Ballots, en sud-Mayenne, accueille le rassemblement des communes aux noms burlesques. Ce samedi, les maires ont été mis au défi.
Cette année, c’est en Mayenne, à Ballots, que se déroule le festival gourmand des communes aux noms burlesques. Les communes burlesques y présentent leurs spécialités culinaires, et diverses animations sont au programme pendant deux jours. Parmi elles, le défi des maires. « Un défi qui se fait traditionnellement dans chaque commune, chaque année », annonce Loïc Drouard, l’animateur du rassemblement pour le week-end.
En groupe de cinq ou six, les maires de Beaufou, Corps-Nuds, Clochemerle, Monteton, Folles, Marans, Andouillé, Vatan, Simplé… se sont affrontés à travers différentes épreuves, forcément burlesques, et ce, sous un soleil de plomb.
Nociers d’Athée

Entre deux manches, les Nociers d’Athée ont présenté plusieurs danses. Un groupe est également parti visiter le musée Robert Tatin à Cossé-le-Vivien, tandis que les plus jeunes participaient à une chasse au trésor.
Au total, 28 communes participent au festival. La fête se poursuivra dimanche 7 juillet 2019 avec, entre autres, le grand concours du cri du cheval et le défilé des délégations de chaque commune dans l’après-midi.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Dans les Landes, une quinzaine de dauphins jouent dans l'eau à quelques mètres des baigneurs
LaDepeche
Les dauphins ont été aperçus pendant une heure à seulement 100 mètres des vacanciers.
Quelle ne fût pas la surprise des vacanciers ce dimanche après-midi sur la plage de Labenne, près de Capbreton, dans les Landes ! Aux alentours de 15 heures, une quinzaine de dauphins se sont approchés de la plage et ont littéralement fait le spectacle, non loin des baigneurs.
" J'étais allongé sur la plage avec des copains quand on a vu beaucoup de dauphins dans l'eau, à seulement 100 mètres du bord. Ils sautaient dans tous les sens. Petit à petit, les gens se sont levés de leurs serviettes et se sont mis à filmer.Toute la plage avait les yeux rivés sur eux. Quand un dauphin sautait on entendait une petite clameur 'wow', c'était vraiment magique, on était tous captivés ", raconte encore étonné Lucas, un Toulousain qui était en week-end à Labenne. Le show a duré une bonne heure. " On les a vu bouger dans l'eau, s'éloigner puis avancer pendant au moins une heure", ajoute-t-il.
Il raconte aussi que deux petits bateaux de touristes ont essayé d'approcher les animaux au large. Peu après 16 heures, les dauphins se sont éloignés.

Ce n'est pas la première fois qu'autant de dauphins se retrouvent près de cette plage des Landes. En 2015, l'office de tourisme avait déjà signalé que 10 à 15 dauphins jouaient au large de la plage. " Aujourd'hui 29 septembre moment magique sur la plage de labenne entre 10 et 15 dauphins en train de jouer à 10 mètres du large entre 5 et 10 minutes, nous avons eu le droit à de magnifiques sauts de dauphins à environ 1 mètre de haut ... inoubliable !", racontait alors une vacancière. En mai 2016 rebelote, vers Capbreton.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Var: Il transporte sa bouée licorne sur le toit de sa voiture et se fait verbaliser
20Minutes
FAITS DIVERS Un conducteur a été verbalisé alors qu’il transportait sur le toit de sa voiture une imposante bouée licorne, gonflée
Les gendarmes de la brigade motorisée de Gassin ne s’attendaient sûrement pas à réaliser ce contrôle routier d’un genre… Un peu particulier. Ce vendredi, sur la commune de Cavalaire-sur-Mer, une patrouille a arrêté un automobiliste qui transportait sur son toit… Une immense bouée licorne, gonflée.
« Le conducteur, certainement impatient de rejoindre la plage, a été verbalisé pour ce changement dépassant le gabarit du véhicule, note les gendarmes sur les réseaux sociaux. La licorne a été dégonflée afin qu’il puisse reprendre la route en toute sécurité pour lui et les autres usagers de la route. »
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Une physicienne veut prouver l'existence d'un univers parallèle
LaDepeche
Si cette hypothèse semble relever de la pure science-fiction, elle n’est en réalité pas si saugrenue que cela

Une équipe de scientifiques du Tennessee, aux États-Unis, s’apprête à tester dans leur laboratoire un appareil conçu dans le but de prouver l'existence d'un univers parallèle. Le projet est porté par la physicienne américaine Leah Broussah. Les premiers tests sont attendus cet été.
Ce pourrait être l’une des plus grandes découvertes du siècle. Une équipe de scientifiques du laboratoire national d’Oak Ridge, aux États-Unis, dans l’est du Tennessee, espère démontrer l’existence d’un univers parallèle au nôtre, rapporte The Independent. La physicienne Leah Broussard, qui porte ce projet depuis plusieurs années, a fabriqué un appareil qui permettra de procéder à l’expérience en déterminant le comportement des neutrons dans un contexte particulier. Si cette hypothèse semble relever de la pure science-fiction, elle n’est en réalité pas si saugrenue que cela.
Des expériences scientifiques, mises en place par le passé, ont en effet déjà démontré que les comportements des neutrons pouvaient varier selon le contexte. Dans les années 1990, une équipe de physiciens a ainsi mis au point une série d’expériences pour étudier la décomposition des neutrons, présents dans les noyaux des atomes, en protons. L’expérience a alors pris une tournure surprenante...
Les physi­ciens ont observé des compor­te­ments diffé­rents chez les neutrons selon le contexte. "Dans un réac­teur nucléaire, ils mettaient 9 secondes de plus à se trans­for­mer en protons, au moment où ils étaient reti­rés du noyau d’un atome", explique le site d’information Ulyces. Ce déca­lage pour­rait être expliqué par l’exis­tence d’un monde paral­lèle. Les neutrons auraient deux vies et, selon les scientifiques, 1 % d’entre eux seraient alors capables de passer d’une dimen­sion à l’autre avant de se chan­ger en proton.

L'existence d'un monde "miroir"

Afin de vérifier cette hypothèse, Leah Broussard compte projeter un faisceau de neutrons contre un mur imperméable. La présence de neutrons sera ensuite mesurée grâce à un capteur installé de l'autre côté du mur. Si leur présence est détectée par le capteur, cela pourrait signifier, selon l’hypothèse de la physicienne, que ces derniers sont passés par un univers parallèle dans lequel ce mur n’existe pas, mais eux si. Les protons existeraient ainsi bel et bien dans ce monde "miroir"
L'auteure de l'expérience, elle-même, ne semble néanmoins pas réellement croire en cette expérience. "Je m’attends à ne rien détecter", a-t-elle confié au média ABCNews, avant d'ajouter qu'un résultat positif "changerait tout".

Pour réaliser l’expérience, les scientifiques d’Oak Ridge utiliseront le réacteur nucléaire du laboratoire national, capable de produire plusieurs milliards de neutrons à la demande. Les premiers essais sont attendus cet été.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Gard. A l'entrée d'un village, un panneau alerte les touristes sur les bruits de la campagne

« Attention village français. Vous pénétrez à vos risques et périls », prévient le maire Saint-André-de-Valborgne, en réponse aux plaintes de plusieurs touristes.
C’est un message de prévention pour le moins inhabituel. À l’entrée du village de Saint-André-de-Valborgne, dans le Gard, un surprenant panneau d’affichage accueille les visiteurs.
On peut y lire : « Attention village français. Vous pénétrez à vos risques et périls. Ici nous avons des clochers qui sonnent régulièrement, des coqs qui chantent très tôt, des troupeaux qui vivent à proximité, certains ont même des cloches autour du cou, des agriculteurs qui travaillent pour vous donner à manger. Si vous n’aimez pas ça, vous n’êtes pas au bon endroit ».

« Attention village français. Vous pénétrez à vos risques et périls », prévient le maire Saint-André-de-Valborgne, en réponse aux plaintes de plusieurs touristes.


C’est un message de prévention pour le moins inhabituel. À l’entrée du village de Saint-André-de-Valborgne, dans le Gard, un surprenant panneau d’affichage accueille les visiteurs.

On peut y lire : « Attention village français. Vous pénétrez à vos risques et périls. Ici nous avons des clochers qui sonnent régulièrement, des coqs qui chantent très tôt, des troupeaux qui vivent à proximité, certains ont même des cloches autour du cou, des agriculteurs qui travaillent pour vous donner à manger. Si vous n’aimez pas ça, vous n’êtes pas au bon endroit ».

« On est à la campagne ici ! »

Cette mise en garde insolite a été installée par le maire du village de 400 habitants, Régis Bourelly. En publiant la photo du panneau sur sa page Facebook, il ne s’attendait sûrement pas à un tel engouement : le post avait été partagé plus de 30 000 fois ce mercredi 10 juillet, en fin de matinée.
Son objectif ? Répondre avec humour aux touristes se plaignant des bruits du village : « L’idée du panneau m’est venue l’année dernière, a confié Régis Bourelly, à nos confrères de 20 Minutes. Plusieurs touristes sont venus me chahuter, parce que les cloches sonnaient, les chiens aboyaient et le coq chantait. Les gens ne supportent plus rien aujourd’hui ! On est à la campagne ici ! »
Dans les commentaires accompagnant la publication, de nombreux internautes saluent l’initiative du maire centriste qui n’est pas sans rappeler le procès pour « nuisance sonore » de Maurice, le coq de l’île d’Oléron qui chantait trop fort.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

Elle transporte ses enfants dans une piscine gonflable sur le toit de sa voiture
LaDepeche
Une mère de famille a été interpellée aux Etats-Unis avec une piscine gonflable sur son toit ... et ses enfants à l'intérieur.
Les policiers de Dixon, dans l'Illinois aux Etats-Unis, n'en reviennent toujours pas. Ils ont arrêté une voiture avec une piscine gonflable posée sur le toit et les filles de la conductrice assises à l'intérieur !

C'est un passant, interloqué par la scène ce mardi, qui avait prévenu la police.
La mère, Jennifer Yeager, âgée de 49 ans, a expliqué qu'elle avait gonflé la piscine chez des amis. Pour ne pas avoir à la dégonfler pour la ramener chez elle, elle avait eu l'idée de poser la piscine sur le toit de son SUV avec ses filles de 8 et 16 ans assises dedans pour ne pas qu'elle s'envole.

Cette mère de famille inconsciente a été inculpée, selon CNN, pour mise en danger de la vie d'enfants et conduite imprudente.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5981
Note: 162

États-Unis : le fugitif se fait débusquer par la police à cause d'un pet trop bruyant
LaDepeche
Les policiers ont débusquer le fuyard grâce à leur flair et leur ouïe.

C'est le coup de filet le plus inattendu qui soit ! Mardi les policiers du comté de Clay dans le Missouri, un état situé dans le centre des États-Unis, ont réussi à débusquer un fuyard grâce à ses problèmes...de flatulences.

Les équipes du shérif étaient en effet aux trousses d'un homme qu'ils voulaient interpeller pour possession de drogue et qui s'était enfui peu avant leur arrivée, relate le très sérieux magazine américain Newsweek. Alors que l'homme s'était réfugié dans un bois situé près de son domicile pour s'y cacher, les policiers ont réussi à le débusquer grâce à leur flair et à leur ouïe.
Le fugitif a en effet lâché un pet très bruyant qui l'a trahi et qui a permis aux policiers de localiser sa cachette et de l'arrêter. Le bureau du shérif du comté de Clay a procédé à son interpellation et s'est empressé de raconter cette rocambolesque histoire sur les réseaux sociaux avec ce message non dénué d'humour : « Quand vous avez un mandat d’arrêt sur le dos, que les flics vous recherchent et que vous lâchez un pet si bruyant qu'il trahit votre planque, alors c'est que vous passez vraiment une journée de merde", ont écrit les policiers sur leur compte Facebook.
ImageImage
Précédent

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)