Oenologue

Drôlerie organisée
Page 1 sur 1
jules Avatar de l’utilisateur

Posts: 6163
Note: 1413

Image

Chez un marchand de vin, l'ancien testeur de vin est décédé et le directeur cherche à le remplacer.
> > > > > >

Un ivrogne, à l'allure très sale, se présente pour le poste.
> > > > > >

Pour le faire partir, il lui donne un verre de vin.
> > > > > >

L'ivrogne boit et dit :
> > > > > >

- " C'est un Muscat, trois ans d'âge, provient du sud et a été mûri dans un conteneur en inox. Bas de gamme, mais acceptable".
> > > > > >

- D'accord, dit le patron. Un autre verre ? lui demande-t-il...
> > > > > > L'ivrogne ne se fait pas prier, le boit et lui dit :
> > > > > >

- "C'est un cabernet de huit ans d'âge, provient du sud-ouest, mûri dans une barrique en chêne à 8 degrés... Demanderait trois autres années pour de meilleurs résultats".
> > > > > >

- Exact, dit le patron... Et il lui sert un troisième verre.
> > > > > >
> > > > > >

- "C'est un champagne blanc de blanc, très coté et exclusif" lui dit l'ivrogne calmement.



Le directeur est épaté. Ce dernier fait signe à sa secrétaire de suggérer quelque chose d'autre.



Elle sort du bureau et revient avec un verre rempli d'urine...

L'ivrogne y goûte et déclare aussitôt :


> > > > > > - "Elle est blonde, 26 ans, enceinte de trois mois... si vous ne me donnez pas le job, je divulgue le nom du père".
En tant que membre des "Ceux qui ne sont rien"...je rappelle l'épitaphe du poète Piron:
Je vécus nul, et certes je fis bien
car après tout bien fou qui se propose
Venant de rien pour retourner à rien
De vouloir être entre temps quelque chose
morticia Avatar de l’utilisateur

Posts: 3059
Note: 1049

sharckozy

Posts: 845
Note: 21

Le gars de haute loire sur la photo je le connais....
jules Avatar de l’utilisateur

Posts: 6163
Note: 1413

morticia a écrit : :lol: :top: :1er: undefined undefined

Enfin...............un rire .............. :hips:



Pas fiérot le dirlo, hein, avec un employé de cet acabit... :mdr:
En tant que membre des "Ceux qui ne sont rien"...je rappelle l'épitaphe du poète Piron:
Je vécus nul, et certes je fis bien
car après tout bien fou qui se propose
Venant de rien pour retourner à rien
De vouloir être entre temps quelque chose
Page 1 sur 1

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité