Questions existentielles - page 244

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Etats-Unis : Un homme récupère le squelette de son oncle pour en faire une guitare
Starmag
Un fan de metal se faisant appeler Prince Midnight et habitant en Floride a récupéré le squelette de son oncle puis l’a transformé en guitare, qui fonctionne !
Le Huffington Post a rapporté une histoire bien étrange sur son site le 9 février. A Tampa en Floride, un homme fan de metal est parvenu à récupérer le squelette de son oncle et l’a assemblé afin d’en faire une guitare.
Le propriétaire du squelette s’appelait Filip. Il est mort à l’âge de 28 ans en Grèce en 1996 à cause d’un accident de moto. A l’époque, sa famille décide de donner ses restes à une université locale. Le squelette y reste alors dans une salle de classe pendant plus de 20 ans. Mais après cette période, l’université décide de se séparer du squelette et la famille de Filip doit payer pour emplacement dans un cimetière, la Grèce refusant la crémation.

Rendre hommage à son oncle en le transformant en guitare
Prince Midnight décide alors de faire rapatrier les ossements de son oncle jusqu’en Floride. Arrivés détachés les uns des autres, Prince Midnight passe quelques semaines à les exhiber à ses amis avant d’avoir une idée.
C’est Filip qui l’a initié à la musique rock dans les années 90, juste avant son décès. Alors pour lui rendre hommage, son neveu décide de transformer les ossements en une guitare un peu particulière.

Prince Midnight annonce alors l’idée à ses amis qui le préviennent qu’une guitare faite à partir d’ossements allait rendre un son beaucoup moins bon qu’une guitare classique faite en bois. Mais Prince Midnight n’a que faire de ces avertissements et se lance tout de même dans l’aventure.

Une fabrication complexe
Il se sert comme base d’une Fender Telecaster abandonnée. Pour rattacher ensuite la colonne vertébrale au manche, le jeune homme est obligé de souder une barre de métal aux ossements. Il est également obligé de faire un trou dans l’os de la hanche de Filip afin d’y faire passer une des cordes. S’il voulait au départ incorporer également le crâne de Filip à l’assemblage afin d’en faire la tête de la guitare, devant l’état de celui-ci, Prince Midnight s’est vu contraint de renoncer à ses ambitions.

Finalement, le musicien est parvenu à ses fins et sa guitare macabre fonctionne très bien
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Pour la Saint-Valentin, la police invite à dénoncer ses ex en cavale
OuestFrance

Se venger de son ex, le jour de la Saint-Valentin, c’est l’idée surprenante proposée par le bureau du shérif à Nashville, en Caroline du Nord, au États-Unis. Les officiers ont lancé un appel sur les réseaux sociaux, demandant aux personnes qui auraient un ou une ancien(ne) petit(e) ami(e) en cavale de leur livrer des informations pour l’occasion.
Pour la Saint-Valentin, tout le monde est loin d’être logé à la même enseigne. Il y a celles et ceux qui sont en couple et qui cherchent à passer du temps entre amoureux, celles et ceux qui jugent la fête ringarde et ne font rien pour l’occasion, celles et ceux qui passent la fête seuls… Et d’autres qui regrettent leur(s) ex… Ou pas !

C’est vers ce dernier public que s’est tourné le bureau du shérif du comté de Nash, à Nashville en Caroline du Nord, aux États-Unis.
À quelques jours de la Saint-Valentin, les officiers, très actifs sur la page Facebook du bureau, n’ont pas hésité à poster un message pour le moins original. Une invitation pour un week-end très spécial de Saint-Valentin…

« Transport gratuit » et hébergement « cinq étoiles »

Dans le post Facebook, le bureau du shérif invite toute personne ayant un ex concerné par un mandat d’arrêt, et qui aurait des éléments à apporter aux forces de l’ordre pour faciliter son arrestation, à se rapprocher des opérateurs du bureau.

« Vous avez un ex-Valentin et vous savez qu’il a des mandats d’arrêt contre lui en cours ? Appelez-nous pour nous indiquer leur adresse et nous nous occuperons du reste », peut-on lire sur la publication.

Un appel humoristique, sans trop d’espoir, mais qui aurait en effet pu donner quelques idées à certaines personnes souhaitant se venger de leur ex…

Pour poursuivre sur ce ton humoristique, le bureau du shérif promet un week-end qui débute « par un ensemble de bracelets en édition limitée », avec « transport gratuit et chauffeur », suivis par « un séjour d’une nuit minimum dans notre luxueux cinq étoiles, couronné par un dîner spécial de la Saint-Valentin. »
Une invitation qui divise

Le message n’a pas manqué de faire réagir. Dans les commentaires, certains s’offusquent de cette invitation entre humour et invitation à la délation, tandis que d’autres soulignent l’idée, rapporte le New York Post . « Non seulement la police de notre comté nous rend de grands services, mais elle nous divertit aussi. Merci ! », peut-on notamment lire.

Dans la même journée, le 12 février, ce sont les policiers de Middletown, dans l’Ohio, qui ont tenté de leur côté d’écrire une publication similaire sur Facebook.

Cette fois-ci, pas d’invitation à dénoncer un ou une ex, mais toujours la promesse d’un agréable séjour dans un Bed and Breakfast, « chambres non-fumeurs », « transport gratuit vers cette destination de rêve », « trois repas par jour et un service de blanchisserie gratuit ».

Nul ne sait si l’appel des policiers a été fructueux mais la publication du bureau du shérif du comté de Nash a fait le buzz, partagé à plus de 9 000 reprises sur Facebook.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Cinq marins piégés à bord de leur pétrolier depuis près de quatre ans
OuestFrance
Cinq marins d’un pétrolier battant pavillon panaméen vivent un cauchemar depuis la faillite du propriétaire du navire. Depuis fin janvier, le bateau est échoué sur une plage des Émirats Arabes Unis. Après plus de 40 mois passés à bord, l’équipage ne peut toujours pas débarquer, tant qu’un repreneur ne s’est pas déclaré.
Un pétrolier de 5 000 tonnes échoué sur la plage émiratie d’Oumm al Qaïwaïn, au nord de Dubaï, ne passe pas inaperçu depuis fin janvier. Sur la rive, quelques habitants de la ville portuaire « ont pris place dans des transats et sirotent un café au soleil en contemplant le spectacle peu ordinaire que leur offre [ce navire] échoué sur le sable », rapporte le quotidien britannique The Guardian .

Privés de salaire

Le navire en question est le MT Iba, battant pavillon panaméen. La faillite du propriétaire a condamné le pétrolier à voguer sans but, pendant de nombreux mois dans l’attente d’être racheté. À bord, un équipage de cinq marins, qui n’a plus posé le pied sur la terre ferme depuis près de quatre ans. Ils disent vivre un « véritable enfer » et expliquent également ne pas avoir touché leur salaire depuis « 30 mois ».

S’ils débarquent et abandonnent le bateau, ils risquent en effet de ne jamais percevoir les sommes qui leur sont dues. Et le droit maritime international interdit les « navires fantômes ». Leur situation ne présente aucune issue pour le moment.
Passeport expiré

Parmi les cinq hommes, Nay Win, ingénieur en chef, âgé de 53 ans. Il s’était engagé en 2017, pour une durée d’un an, sur le pétrolier. Originaire de Birmanie, l’homme n’a pas revu son pays depuis. Aujourd’hui, il s’inquiète pour sa famille, particulièrement depuis l’annonce du coup d’État militaire. Son passeport a expiré alors qu’il était en mer, et il craint d’être arrêté, étant donné sa situation irrégulière sur le territoire des Émirats arabes unis.

Le reste de l’équipage est composé d’un Pakistanais et de trois Indiens. Les cinq hommes disent avoir enduré de « terribles souffrances », rapporte le quotidien britannique. Nay Win s’inquiète également pour sa famille, car ses proches dépendent de lui pour vivre : « Je ne peux pas envoyer d’argent à ma famille, mes enfants ne peuvent pas étudier, ils ne peuvent pas manger, ils doivent emprunter de l’argent. »
Odyssée sans fin

À la fin du mois de janvier 2021, les deux ancres du pétrolier qui, à court de carburant, se trouvait amarré au nord de Dubaï, ont rompu. Douze heures de dérive « terrifiantes » ont poussé le navire vers les eaux agitées du Golfe persique. Le MT Iba a fini par s’échouer devant une plage d’Oumm al Qaïwaïn.

Pour l’équipage, ce n’est pas la fin de l’odyssée. Ce naufrage à proximité de la côte a permis à une mission humanitaire d’apporter des vivres aux marins. Mais les cinq hommes ne peuvent toujours pas débarquer. Ils doivent attendre qu’un acheteur se déclare, dans l’espoir que leurs salaires leur soient enfin versés. La valeur du bateau est estimée à 4 millions de dollars (3,3 millions d’euros). Pour l’heure, les hommes sont condamnés à rester à bord, piégés par le destin inextricable de leur navire, alors qu’ils se trouvent à moins de quelques mètres du rivage
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Ukraine : Il signale un meurtre fictif pour que les policiers déneigent sa route en intervenant
INSOLITE L’homme a bien indiqué aux policiers de venir avec un chasse-neige jusqu’à chez lui

20 Minutes
Un homme vivant en Ukraine a appelé la police ce samedi pour signaler un faux meurtre. Il voulait qu’en intervenant, les agents déneigent la route qui mène à son domicile, dans le village de Grybova Roudnia, dans le nord-ouest du pays. Une quantité importante de neige est tombée dans la région ces derniers jours : jusqu’à 50 centimètres à certains endroits.

Les autorités locales ont indiqué que la route en question avait déjà été déneigée dans la matinée mais que l’Ukrainien n’était pas satisfait du travail. A noter que dans le pays, les services publics manquent de moyens et sont souvent la cible de critiques.

Une amende de 3,5 € pour appel abusif
L’homme a ainsi expliqué avoir mortellement poignardé son beau-père, le conjoint de sa mère. Ce dernier « ne montrait plus de signes de vie », a-t-il indiqué aux policiers, relate la porte-parole de la police de Tcherniguiv. Au téléphone, il a pris soin de préciser aux agents de venir avec un chasse-neige, le seul moyen d’atteindre sa maison, selon lui.
Quand ils sont arrivés sur place, ils ont découvert que la victime présumée était en vie et n’avait pas été attaquée. Pour cet appel abusif, l’Ukrainien risque 3,5 € d’amende maximum. Le pays de 40 millions d’habitants est considéré comme l’un des plus pauvres de l’Europe.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Cette pratique pourrait bien continuer à se développer avec le temps. « Quand on voit que les enfants jouent encore aux Pokémon dans la cour de récré avec leurs copains et copines, cela va potentiellement être des futurs collectionneurs dans vingt ans et ils viendront dans des ventes aux enchères pour ravoir celles qu’ils ont actuellement entre les mains », prévoit Florian Bourguet.

Un marché en pleine expansion dans le monde

Au Japon ou aux États-Unis en revanche, la vente aux enchères des cartes Pokémon est une pratique plus courante. Les prix ne sont pas les mêmes. On peut trouver des cartes vendues de 50 000 € jusqu’à presque 400 000 €. Pour beaucoup, ce sont des cartes tirées à quelques dizaines d’exemplaires distribuées dans des événements au Japon par exemple.

Une carte, pour être reconnue, doit respecter certaines règles. Elle doit être certifiée par le PCA, le premier centre de certification de cartes de collectionneurs en France. Le PCA note la carte entre 0 et 10 selon son état de préservation. Plus une carte est bien notée, plus elle vaut cher.

« Les cartes sont protégées dans une boîte en plastique », explique Price Pokémon. Les cartes recherchées par les collectionneurs sont en général des cartes rares et souvent issues des premières générations soit entre 1998 et 2003. Une carte recherchée est aussi jugée « en fonction du Pokémon représenté. Certains sont emblématiques de la série comme le Dracaufeu de 1998 à l’état neuf », précise Florian Bourguet.

Car il peut y avoir un risque de se faire arnaquer en achetant sur le web. Tristan, passionné, avoue à ses débuts en avoir été victime. « Quand tu es jeune tu es plutôt naïf, tu ne fais pas attention à la provenance. Tu vois des choses qui te plaisent et tu te dis : waouh, c’est une superbe occasion, je veux cette carte, alors qu’en réalité, c’est une fausse », confie cet amoureux des Pokémon.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Un cognac distillé à l’époque de Louis XVI adjugé 47.000 euros
ENCHERES Ce cognac de 1777 a été conservé en fûts de chêne pendant plus de 100 ans puis embouteillé en 1936

20 Minutes
Cela en fait désormais l’une des bouteilles de cognac la plus chère au monde… Un cognac de 1777 a été adjugé à 40.500 livres britanniques (environ 47.000 euros) sur le site Whisky. Auction.

Distillé à l’époque de Louis XVI par la propriété Yvon, près de Cognac, en grande champagne (la zone de l’AOC qui produit les eaux-de-vie les plus fines), ce cognac faisait partie de la collection de Jacques Hardy, décédé en 2006 après avoir dirigé la maison Hardy, en Charente, pendant près de 50 ans. « Il faisait partie de la dot de mon arrière-arrière-grand-oncle James Hardy » explique Bénédicte Hardy, actuelle ambassadrice de la maison fondée en 1863.

Cinq autres bouteilles vendues pour 49.600 livres
Selon le site de vente, ce flacon d'« histoire liquide » a été conservé en fûts de chêne pendant plus de 100 ans puis transféré en dame-jeanne avant d’être embouteillé en 1936.

Cinq autres bouteilles de cognac de l’ancienne collection de Jacques Hardy, datées de 1802, 1812, 1856, 1906 et 1914, ont été vendues à l’unité lors cette vente, pour un total de 49.600 livres (environ 56.500 euros), selon Whisky. Auction.
Image
morticia

Posts: 9987
Note: 3124

:wacko: :mur:
"Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur."
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Pourquoi le 17 est devenu le numéro de la Police ?
RTL
Difficile d’échapper au fameux 911 dans les séries policières américaines. En France, quand il a fallu choisir un numéro pour Police Secours, c’est le 17 qui s’est imposé, suivi du 18 pour les Pompiers. Mais pourquoi ?
C’est une question qui va coller les moins de 40 ans, et rappeler des souvenirs aux autres. Comme d’habitude, il y a trois explications, une seule est la bonne !

Réponse 1) Le premier commissariat de police joignable par téléphone était à Paris, quai des Orfèvres sur l’Ile de la Cité. C’était le fameux 17 quai des Orfèvres. Cela donna donc aussi le numéro de téléphone à composer pour le joindre.

Réponse 2) Du temps des téléphones à cadran, le 1 était le numéro le plus rapide à composer. Comme on voulait deux numéros proches pour la Police et les Pompiers et que les autres numéros courts étaient déjà pris, ils héritèrent du 17 et du 18 voisin.

Réponse 3) Choisir le 17 était évidemment destiné à se différencier des autres pays : on compose le 999 en Angleterre, le 911 aux Etats-Unis ou encore le 110 en Allemagne.

Vous avez demandé la Police ? Ne quittez pas !
La bonne réponse est la réponse 2 !

C’est pour cela que je disais que seuls les plus de 40 ans peuvent comprendre. Et encore, peut-être faut-il être un peu plus vieux pour avoir réellement connu et surtout utilisé les téléphones à cadran, et non pas à touches... Pour composer un 0 ou un 9, il fallait faire un tour quasi complet au cadran avec son doigt, puis attendre que le cadran revienne à sa position initiale.
En cas d’urgence évidemment, c’était beaucoup de temps perdu ! A l’inverse, le 1 était tout au début du cadran : il suffisait de parcourir 2 centimètres avec son doigt pour composer ce chiffre.

On peut alors se demander pourquoi ne pas avoir donné le 11 comme numéro d’appel national à la Police. Je vous ai expliqué pourquoi dans la question ! Quand on a cherché un numéro d’appel identique dans la France entière pour joindre Police Secours, ou les Sapeurs Pompiers, sachant qu’avant et bien, il fallait connaitre le numéro du commissariat ou de la caserne, on voulait évidemment deux numéros qui se suivent. Or, probleme : si le 11 était bien disponible, le 12 était occupé. C’était... Les renseignements !

Juste derrière, le 13 servait aux dérangements, et le 14, à appeler les PTT, puis, France Telecom. Le 15 était libre, mais le 16 était pris par... les appels Paris-Province et Province-Paris ! Les deux seuls numéros courts libres et contigus étaient donc le 17 et le 18. Le 19, certains s’en souviendront, était l’ancêtre du 00, pour les appels internationaux.

Comme vous l’avez remarqué, il restait encore le 11 et le 15 et de disponibles dans cette liste : on donna le 15 un peu plus tard au SAMU, pour désengorger le standard des pompiers, et disposer d’un numéro dédié aux urgences médicales.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

San Francisco : Une maison entière déménagée sur un camion jusqu’à sa nouvelle adresse
DÉMÉNAGEMENT Le camion est allé déposer la bâtisse victorienne à six pâtés de maison de son ancien emplacement

20 Minutes
Une scène plus que surprenante s’est produite ce dimanche matin à San Francisco. Une maison entière a été déplacée d’une rue à l’autre, transportée sur un immense camion, rapporte le San Francisco Chronicle.

La grande bâtisse victorienne de 465 m², vieille de 139 ans, a été déménagée à six pâtés de maison de son ancienne position. Le terrain sur lequel elle se trouvait a été vendu à un promoteur immobilier mais il était hors de question de détruire la maison de couleur vert menthe, à l’architecture typique de la ville américaine.
Un déménagement à 400.000 dollars
L’opération a commencé tôt le matin. La maison a été chargée sur un camion sous l’œil attentif d’ingénieurs et d’ouvriers. Le poids lourd a ensuite démarré, ne roulant jamais au-dessus d’1,6 km/h. Sur le chemin, de nombreux panneaux avaient été déplacés et des ouvriers ont dû couper des branches d’arbres pour éviter d’endommager la maison, précise le HuffPost
Cet impressionnant déménagement, qui a coûté la modique somme de 400.000 dollars, était prévu depuis des années. « Nous avons dû obtenir l’autorisation de 15 différentes agences de la ville, ou peut-être 18, je ne sais plus », a confié l’homme en charge du projet au San Francisco Chronicle.
Sur l’ancien terrain de la maison, le promoteur va désormais faire construire un immeuble de huit étages contenant 48 appartements. La maison victorienne, de son côté, a rejoint sa nouvelle adresse sans encombre. La bâtisse aura besoin d’importants travaux avant de pouvoir être à nouveau habitée.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Australie. Un koala né sans pied droit a reçu une prothèse, une première mondiale
OuestFrance
Né sans son pied droit en Australie, un koala recueilli par une association animalière vient de recevoir une prothèse. Une infirmière et un prothésiste dentaire sont à l’initiative de ce dispositif inédit. L’animal se déplace dorénavant bien plus facilement qu’avant.
Un koala du nom de Triumph, né sans son pied droit, a pu bénéficier d’une prothèse, rapporte le site Huffington Post. L’événement a eu lieu en Australie et c’est une première mondiale.

Un koala du nom de Triumph, né sans son pied droit, a pu bénéficier d’une prothèse, rapporte le site Huffington Post. L’événement a eu lieu en Australie et c’est une première mondiale.



L’animal avait été recueilli en 2017 par une association australienne. Grâce à l’intervention d’une infirmière et d’un prothésiste dentaire, celui-ci peut à présent reprendre le cours d’une vie normale.

Une prothèse en caoutchouc et velcro
Lorsqu’il était âgé de dix mois, le koala a été retrouvé en Nouvelle-Galles du Sud. Celui-ci « glissait souvent et était assez régulièrement retrouvé suspendu à l’envers après avoir perdu son équilibre », ont indiqué les équipes de soignants à son propos, une fois qu’ils l’ont recueilli.

Cette malformation de naissance était également une source de souffrance pour l’animal. Il bénéficie dorénavant d’un dispositif réalisé à partir de caoutchouc et de velcro, qui a été moulé à partir de son moignon. Celui-ci, qui n’a pas tardé à regrimper aux arbres après son opération, serait maintenant capable de se déplacer de façon bien plus agile.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Un coquillage, instrument de musique de l'ère glaciaire, résonne de nouveau à Toulouse
Europe1
Une conque de 18.000 ans, qui serait le plus ancien instrument à vent connu de ce type, vient de résonner de nouveau à Toulouse, permettant à un groupe de chercheurs d'enrichir leur connaissance de "la palette musicale" des hommes préhistoriques. Le son de ce coquillage est équivalent, en décibels, à celui d'une rame de métro.
C'est une découverte exceptionnelle, un son grave venu de la nuit des temps. Celui d'un coquillage préhistorique qui, depuis sa découverte en 1931 dans la grotte de Marsoulas, en Haute-Garonne, dormait dans les réserves d'un musée de Toulouse. Un coquillage qui serait en fait un instrument de musique de l'ère glaciaire.
"Depuis 18.000 ans, personne n'avait joué de cette manière-là"
Après l'avoir découvert, les chercheurs pensaient d'abord à un simple récipient. Mais 90 ans plus tard, lors d'un inventaire, Carole Fritz et son équipe percent presque par hasard les secrets du coquillage. "Mon collègue s'est mis à souffler dedans et c'était très émouvant parce que depuis 18.000 ans, personne n'avait joué de cette manière-là", dit-elle au micro d'Europe 1. "Je me suis dit que ça ne pouvait être qu'un instrument de musique".

Son équivalent à une rame de métro
Les analyses le confirment : pour émettre ce son, le coquillage d'une trentaine de centimètres a bien été taillé, scié par l'homme. Cet instrument puissant équivaut au bruit d'une rame de métro. "On peut peut-être imaginer que cela puisse reproduire certains sons de grands herbivores, appeler des gens pour des cérémonies, et avoir un lien entre l'image et le son, la réverbération de cet instrument dans la grotte".

Pour le savoir, les chercheurs vont fabriquer une copie du fragile instrument pour un essai grandeur nature dans la grotte où il a résonné pour la première fois il y a 18.000 ans.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Coronavirus en Israël : Bières et shots offerts aux jeunes qui se font vacciner
ÉPIDÉMIE Dans le pays, plus de 30 % de la population aurait actuellement déjà reçu deux doses du traitement contre le Covid-19

20 Minutes
Afin d'encourager la jeunesse à se faire vacciner, un bar israélien a décidé de proposer « des bières et des shots gratuits pour toute personne vaccinée », rapporte le média espagnol El Confidencial. Cette initiative est menée conjointement avec l'hôpital Ichilov et Magen David Adom.

« C'est embêtant de faire la queue lorsque l'on se rend au rendez-vous, mais si vous les invitez à prendre un verre et, pendant que vous y êtes, vous leur proposez le vaccin, ils ne le refusent pas », a précisé le gérant de l'enseigne dont les propos sont relayés par Business Insider. Dans le pays, 33 % de la population aurait déjà reçu les deux doses du traitement contre le Covid-19, précise le journal en ligne.

Les adolescents sont réticents
Les adolescents seraient particulièrement réticents à l'idée de se faire vacciner. Il n'y aurait que 30 % des jeunes éligibles au traitement qui l'auraient fait jusqu'à présent. Ces dernières semaines, la majorité des nouveaux cas de personnes positives au coronavirus concerne à 75% une population âgée de moins de 39 ans, rapporte El Confidencial.
D'autres enseignes incitent également à passer le cap en proposant d'offrir des bonbons ou des plats typiques juifs. Parallèlement à ces initiatives, l'Israël a récemment mis en place des campagnes intensives de prévention pour encourager la population à se faire vacciner.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Un tableau inconnu de Van Gogh refait surface à Paris
LePoint
Peinte en 1887, la toile, vendue conjointement par Sotheby’s et Mirabaud-Mercier, est estimée entre 5 et 8 millions d’euros. Elle n’a jamais été exposée au public.

Un tableau inconnu de Van Gogh refait surface à Paris
Peinte en 1887, la toile, vendue conjointement par Sotheby’s et Mirabaud-Mercier, est estimée entre 5 et 8 millions d’euros. Elle n’a jamais été exposée au public.

Par Arthur Frydman
Publié le 25/02/2021 à 11h00 - Modifié le 28/02/2021 à 13h31
Peu après la vente du portrait le plus cher du monde exécuté par Sandro Botticelli – adjugé plus de 76 millions d'euros –, Sotheby's, en partenariat avec l'étude parisienne Mirabaud-Mercier, dévoile une œuvre jamais passée sur le marché de l'art. Celle-ci est de la main du maître hollandais Vincent Van Gogh (1853-1890). Scène de rue à Montmartre (1887) fut découverte dans une collection privée française par maîtres Claudia Mercier et Fabien Mirabaud. « Cette trouvaille inédite est avant tout l'histoire d'une famille qui nous a confié le tableau et nous a fait confiance. L'œuvre, jamais exposée au public, fut acquise dans les années 1920 et n'est plus jamais réapparue sur le marché de l'art.

Dans un état de conservation remarquable, la toile est toujours restée accrochée dans le bureau des aïeux des vendeurs et n'a pas bougé depuis plus d'un siècle », s'enthousiasme la commissaire-priseur qui présentait cette semaine le chef-d'œuvre au sein des locaux parisiens de la maison Sotheby's. Estimée « raisonnablement et prudemment », selon les mots des commissaires-priseurs, entre 5 et 8 millions d'euros, l'œuvre sera exposée à Drouot du 16 au 18 mars prochain, avant d'être vendue le 25 mars. « Il était important pour nous que le tableau reste à Paris et soit exposé en premier lieu à Drouot, vitrine des commissaires-priseurs de France. De plus, la vente à Paris était une condition imposée par les vendeurs. Une bonne nouvelle afin de soutenir le marché de l'art local », précise maître Fabien Mirabaud.
Une œuvre charnière dans le corpus de l'artiste
« C'est un événement immense pour le marché de l'art, surtout pour la scène française. Cela fait des années que nous n'avons pas eu une toile de cette envergure pour Van Gogh, restée en mains privées autant de temps, et surtout de cette période parisienne. La plupart des tableaux dits de Montmartre sont conservés dans les plus grands musées internationaux, comme le Rijksmuseum à Amsterdam, le Carnegie Institute à Pittsburgh ou le Bridgestone Museum of Art à Tokyo », ajoute Aurélie Vandevoorde, directrice du département art impressionniste et moderne de Sotheby's.

Le tableau fut exécuté au printemps 1887. Une période pendant laquelle le peintre vit et travaille à Paris, où il arrive en 1886 avec son frère Theo, lui-même marchand d'art chez Boussod, Valadon et Cie. Ils vivent tous deux dans un appartement étriqué de la rue Lepic, à la bordure du « maquis de Montmartre ». « Un coin champêtre et bucolique qu'affectionne tout particulièrement Van Gogh pour son ambiance urbaine et pastorale. Contrairement aux autres artistes de l'époque présents sur la butte qui préfèrent peindre la vie moderne, Van Gogh se tourne vers la nature et les paysages », précise Aurélie Vandevoorde.
Ces années sont pour Van Gogh un tournant majeur de son œuvre et de sa pratique picturale. Entré au contact des plus démunis dans les mines belges à la suite d'une brève mission d'évangélisation, il développe les aspects sociaux de sa peinture en figurant des scènes de vie populaire et ouvrière. « À Paris, Van Gogh élargit ses horizons. Les œuvres de cette période, très peu nombreuses, donc très rares et très recherchées, témoignent de son contact avec l'art impressionniste d'artistes qu'il connaît et côtoie. Il plonge également dans toute l'ambiance de l'avant-garde parisienne en abandonnant les couleurs sombres de ses débuts pour des couleurs claires réalisées avec des pigments très purs, comme en témoigne notre tableau », analyse Étienne Hellman, directeur associé du département art impressionniste et moderne de Sotheby's France.

« C'est une œuvre charnière pour suivre l'évolution de la peinture de Van Gogh avant son départ à Arles, dans le Sud, où il découvre le soleil et exécute ses peintures les plus connues en affinant ses effets de lumière », enchérit l'expert. Dans Scène de rue à Montmartre, le maître s'intéresse à un moulin. « Pas un hasard », pour Étienne Hellman. Selon lui, « le peintre fait un retour aux sources en peignant ces installations caractéristiques de son pays d'origine ». Plus exactement, le tableau montre un des endroits les plus célèbres de la butte Montmartre, à savoir le Moulin à poivre, une bâtisse située dans l'enceinte du fameux Moulin de la galette, détruit en 1911 lorsque l'avenue Junot est tracée. Un lieu aujourd'hui inscrit au titre des monuments historiques.
Image
PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invité(s)