Questions existentielles - page 209

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Un astéroïde gigantesque va frôler la Terre le samedi 10 août
LaDepeche
Aucune raison de trembler mais tout de même. Un astéroïde de 570 mètres de diamètre devrait s'approcher à 8 millions de kilomètres de notre planète le samedi 10 août. L'astéroïde, de la taille d'un gratte-ciel est baptisé " 2006 QQ23". D'après les estimations, il est même plus gros que le fameux Empire State Building de New York.

Pour la Nasa, il s'agit d'une situation " plus ou moins bénigne". Lindley Johnson qui travaille au Bureau de coordination de la défense planétaire de la Nasa estime que l'astéroïde relève pourtant d'une " taille modérée". Le système solaire en comprendrait actuellement 900 qui ont un volume bien plus grand et ils en passeraient environ six fois par an près de la Terre.
Une éventuelle collision entre la Terre et cet astéroïde entraînerait bien sûr des dégâts considérables, voire dévaster une région entière. Mais les spécialistes excluent ce scénario. Un impact de cette ampleur reste rare et n'intervient qu'une fois tous les deux ou trois siècles. " Les astéroïdes qui nous inquiètent sont ceux dont on n'a pas connaissance" explique Kelly Fast du Bureau de coordination. En 2013, une météore de 17 mètres de diamètre avait réussi à traverser l'atmosphère au-dessus de la Russie. Aucun impact n'avait été relevé avec la Terre mais une explosion avait blessé plus de 1 000 personnes.
ImageImage
Alphabis Avatar de l’utilisateur

Posts: 7601
Note: 2146

Bof !
Ce sera du réchauffé !
L'astéroïde "Franky Zapata" a frôlé la terre pas plus tard qu'hier matin !
On a pu le voir à la télé : il fonçait dans l'air entre la France et l'Angleterre !
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Cracher de bigorneau, décorticage de langoustines… les mondiaux insolites du Finistère
OuestFrance
Le mondial de cracher de bigorneau s'est déroulé ce dimanche 4 août 2019, à Sibiril. Ce n’est pas le seul championnat du monde insolite du Finistère. Petite liste non exhaustive.

Le cracher de bigorneau : inventé par les CRS

Ce championnat du monde est organisé par les parents d’élèves de l’école Jules-Verne de Sibiril. Le record est 11,04 mètres. Vous pouvez essayer mais pour dépasser les 5 mètres, y’a du « bulot »… « Ce concours est très vieux. Il s’agissait au départ de CRS qui surveillaient une plage de Roscoff et qui se sont mis à cracher des bigorneaux le plus loin possible avec des enfants, pour tuer l’ennui sous la pluie », racontait une bénévole de l’équipe d’organisation du championnat, rencontré sur un reportage en 2017.
Championnat de korn boud à Plouarzel
Avant le téléphone ? Ben, y’avait pas le téléphone. Et, pour appeler au loin, on soufflait dans ce qu’on trouvait, un coquillage, une corne de bovin ou un trognon de chou évidé. C’était le korn boud. C’était les femmes qui s’en servaient. Chacune avait un son et un code, afin que les hommes sachent qui l’on appelait. Évidemment, cela remonte au temps du cheval. Car après, le bruit du tracteur a tué le korn boud. Cela a été radical. La tradition du korn boud (et son grand concours) a été relancée à la fête du crabe de Plouarzel, dont l’édition 2019 a lieu ce dimanche 4 août. Dans cette épreuve, chacun essaie d’émettre le son le plus puissant et le plus long en soufflant ses poumons. Et pour mesurer la durée du son, on peut toujours utiliser le chronomètre de son portable.
Le lancer d’artichauts, un mondial toujours disputé de bon cœur

On aurait pu penser que l’idée de ce mondial vienne d’un groupement de producteurs et que cela se passe devant une sous-préfecture mais non, l’organisateur de cette épreuve est le Poker club du pays de Morlaix. Cela se dispute en doublettes, avec un lanceur et, 11 mètres plus loin, un réceptionneur avec une hotte accrochée dans le dos. Le but est de réceptionner le maximum d’artichauts en une minute. Les meilleurs approchent les 70 lancers bien réceptionnés. Le dernier mondial a eu lieu à Henvic, le 21 juillet. Une épreuve toujours disputée de bon cœur.
Le décorticage de langoustines : un nouveau record du monde

On a l’impression d’avoir déjà lancé ce concours quand, un soir de réveillon de Noël, un plateau de langoustines réunissait en bout de table frères, sœurs, cousins et cousines. La version officielle se passe au Guilvinec, en Pays bigouden, lors de la Fête du pesked (poisson en breton), en avril. La mission, pour ceux qui l’acceptent, est de décortiquer 100 langoustines en un temps record. L’édition 2019 a été marquée par un nouveau record. Fanny Trividic a réalisé un chrono de 3 minutes et 32 secondes, soit une moyenne de 2,12 secondes par langoustine. Pour l’anecdote, elle a devancé sa mère de 2 secondes… Quand on vous dit que cela se joue dans les familles…
L’arrachage d’échalotes : 160 mètres au sprint
La culture de l’échalote, c’est l’or rosé de Plounévez-Lochrist. Dans cette commune de 2 500 habitants, près de soixante-dix exploitations agricoles la pratiquent. « Pour la récolte, on recrute les jeunes de la commune, à partir de 14 ans. D’année en année, la pratique est devenue sport national. Y’en avait toujours un qui disait qu’il était meilleur que l’autre. On a voulu mettre ça sur le papier », confie un organisateur. Le premier championnat du genre a été disputé en 2012 avec un premier record de 3 000 plants arrachés sur un parcours de 160 mètres. Ce championnat est parfois couplé avec un loto bouse. L’expérience montre que les arracheurs sont beaucoup plus pressés que les bovins.
Et aussi : La course de lit à Mahalon, le lancer de menhir à Guerlesquin…
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Vendée: Poursuivi pour l'odeur de ses 27.000 canards, un éleveur les parfume à la framboise
20Minutes
COIN COIN Importunés par les odeurs, les gérants d'un camping vendéen ont décidé de poursuivre le propriétaire d'un élevage de canards
C’est une prise de bec peu banale, qui est allée jusqu’au tribunal. A Talmont-Saint-Hilaire, en Vendée, les gérants d’un camping ont décidé de voler dans les plumes du propriétaire d’un élevage de canards, situé juste à côté de leur établissement. En cause, les odeurs nauséabondes causées par les 27.000 volatiles arrivés au mois de juin, amplifiées par les récentes températures caniculaires et les vents. Des premières plaintes avaient été formulées par les clients…
Selon le Journal des Sables, l’affaire avait été jugée en référé le 29 juillet dernier. L’exploitant, à qui il avait été donné une semaine pour résoudre le problème, s’était alors engagé à installer… des diffuseurs d’huiles essentielles, un système qui existe déjà en Bretagne, dans les élevages de porcs. « L’éleveur vendéen a dû faire intervenir en urgence un constructeur pour faire les travaux en quelques jours. Et comme parfum, il a choisi la framboise, dont l’huile essentielle a une odeur de verdure », complète France Bleu, qui parle d’un investissement de 22.000 euros.
Procédure suspendue
Lundi, le tribunal correctionnel des Sables-d’Olonne a constaté que l’éleveur n’avait pas fait l’autruche. Et que les mauvaises odeurs se sont bel et bien envolées, même si la canicule n’est plus d’actualité. « La procédure est ainsi suspendue. Mais elle pourra reprendre aussitôt si de nouvelles nuisances sont constatées et ce, durant une période de deux ans », explique le Journal des Sables.
ImageImage
Carlbarks Avatar de l’utilisateur

Posts: 18613
Note: 3379

Personne n'a pensé que si le camping se trouvait là, c'est parce qu'à cause de l'élevage il avait trouvé un terrain moins cher. Comme ceux qui ont acheté à prix cassés prés de Roissy et qui pleurent maintenant parce qu'il y a des avions.
Cette prime au nouvel arrivant me semble bien louche.
Même club ? même golf ? même loge que le juge ? Avec ces gens là tout est possible !
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Après le crash de la sonde Bereshit, des «oursons d'eau» ont-ils colonisé la Lune ?
laDepeche
Les tardigrades sont considérés comme quasiment indestructibles et pourraient avoir survécu au crash de la sonde.

La sonde israélienne Bereshit s'est écrasée sur la Lune, le 11 avril dernier, avec à son bord des milliers de tardigrades, parfois surnommés oursons d'eau. Considérés comme quasiment indestructibles, leur sort demeure incertain.
Les tardigrades sont-ils devenus les premiers résidents de la Lune ? La sonde israélienne Bereshit s'est écrasée sur la surface de la Lune dans la soirée du 11 avril 2019, suite à un problème moteur lors de la phase d'atterrissage. Construite par l'entreprise privée SpaceIL, la sonde devrait être le premier engin israélien à se poser sur le satellite naturel de la Terre. Si elle a été entièrement détruite dans l’incident, nul ne sait encore quel a été le sort du millier de tardigrades, parfois surnommés oursons d'eau, présents dans la sonde.

Ces petits arthropodes d'environ un millimètre de long sont considérés comme quasiment indestructibles, et pourraient ainsi avoir survécu, rapporte un article du site Wired relayé par Sciences et Avenir mardi 6 août. La capsule de la sonde israélienne en contenait près d'un millier, déshydraté mais pas morts.
La sonde israélienne Bereshit s'est écrasée sur la Lune, le 11 avril dernier, avec à son bord des milliers de tardigrades, parfois surnommés oursons d'eau. Sans réels objectifs scientifiques, cette sonde était avant tout destinée à marquer l'arrivée d'un nouveau pays dans le cercle très fermé des nations ayant gagné la Lune (Chine, Etats-Unis et Russie). SpaceIL, une organisation à but non lucratif, soutenait le projet depuis 2010 et avait ainsi noué un partenariat avec l'ONG américaine Arch Mission Fondation, dont le but est de stocker les connaissances de l'humanité à travers tout le Système solaire. Pour ce faire, elle utilise des dépôts redondants de sorte que ces connaissances soient préservées pour des millénaires.

Les premiers colons lunaires ?

Une capsule temporelle, conçue par l'ONG, avait donc été intégrée à la sonde. Elle contenait, entre autres, des disques numériques avec des dessins d'enfants, des chansons, des images de symboles israéliens, les souvenirs d'un rescapé de la Shoah ou encore une bible. Nova Spivack, un des fondateurs de l'Arch Mission Fondation, a récemment affirmé au site Wired que la capsule contenait également des extraits d'ADN humain. Mais ce n'est pas tout... un millier de tardigrades, déshydratés mais pas vraiment morts, étaient eux aussi présents.
La capsule a pu être éjectée pendant le crash et, compte tenu de sa solidité, résister à l’impact. Si cela est confirmé, il est fort probable que les tardigrades soient intacts, en cryptobiose, c'est-à-dire en pause métabolique. Ainsi, ils pourraient être les premiers résidents terrestres de la Lune.

De multiples tests ont en effet montré que les tardigrades (Milnesium tardigradum) pouvaient résister à des conditions extrêmes qui seraient fatales à la plupart des animaux terrestres, telles que le froid, le chaud, les ultraviolets, le manque d’eau et même un impact d’astéroïde !

Il n’y a toutefois aucune chance que ces animaux colonisent la Lune, les conditions n’y étant pas favorables.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

«ATOMIK» la vodka (non radioactive) fabriquée à partir de récoltes autour de Tchernobyl
LaDepeche
"Elle n'est pas plus radioactive que n'importe quelle autre vodka" assure le professeur Jim Smith. Les scientifiques à l'origine du projet espèrent lancer la production à petite échelle dès cette année dans cette ville d'Ukraine contaminée par l'explosion de sa centrale nucléaire en 1986.
Une équipe de chercheurs britanniques a contribué à la production d'une vodka sans radioactivité baptisée "ATOMIK" à partir de récoltes effectuées près du site de Tchernobyl, en Ukraine, contaminé par l'accident de la centrale nucléaire de 1986, a indiqué jeudi 8 août l'université de Portsmouth.

"C'est la bouteille d'alcool la plus importante au monde parce qu'elle pourrait aider les communautés vivant dans et autour des zones sinistrées à reprendre pied", a assuré dans un communiqué le professeur Jim Smith.
L'équipe a trouvé de la radioactivité dans les céréales mais après le processus de distillation, la seule radioactivité encore présente était du carbone 14 "au même niveau que dans tout autre alcool fort", souligne le communiqué. L'équipe anglaise a travaillé avec des collègues ukrainiens pour produire la boisson.

Région radioactive pour encore 24 000 ans

Après l'accident, une zone d'exclusion de 30 kilomètres a été établie autour de la centrale. L'exploitation agricole est toujours interdite dans cette zone et les environs, sauf pour des cultures à très petite échelle. "Des milliers de gens vivent encore dans la zone de relogement obligatoire où l'exploitation de terres agricoles et les investissements restent interdits", a souligné Jim Smith.

Les scientifiques sont en train de créer une entreprise à vocation sociale, la Société des spiritueux de Tchernobyl, et espèrent lancer la production à petite échelle dès cette année. Les trois quarts des profits iront à la communauté locale.

L'explosion dans la centrale nucléaire de Tchernobyl avait fait 30 morts le 26 avril 1986 et des centaines d'autres de maladies liées à l'accident. Le bilan exact reste contesté. Les autorités soviétiques avaient d'abord tenté de couvrir et minorer la catastrophe. En fin de compte, 350 000 personnes avaient été évacuées de la zone d'exclusion. Les scientifiques estiment qu'elle sera encore radioactive pendant quelque 24 000 ans.
Série à succès

Depuis plusieurs semaines maintenant, l'histoire de Tchernobyl refait parler d'elle avec la sortie de la mini-série à succès "Chernobyl", diffusée par HBO. Elle revient sur les circonstances de la catastrophe et s'est très vite installée parmi les séries les plus marquantes de l'année. Son succès est telle que la zone contaminée ferait face désormais à un regain d'activité touristique.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Manche: Ils placent une balise GPS dans un pot de fleurs pour piéger les voleurs du cimetière
FAITS DIVERS La balise GPS a conduit les victimes jusqu’aux voleurs

20 Minutes
Les voleurs de fleurs du cimetière de La Lucerne-d’Outremer (Manche) ont été démasqués. Il sévissait depuis près de deux ans et plusieurs plaintes avaient été déposées par des habitants du village désabusés, rapporte Ouest France. « Très souvent après les inhumations, des fleurs disparaissaient le lendemain ou dans la nuit », explique au quotidien Gérard Dieudonné, le maire de la commune.
L’enquête piétinait jusqu’à ce qu’un couple prenne les choses en main. Une de leurs amies venait de se faire voler plusieurs bouquets après avoir enterré son époux, explique RTL.
Une balise GPS
Révolté, le couple a eu l'idée de placer une balise « dans le double fond d’un pot d’une très belle plante », précise le maire. Une stratégie payante : quelques jours plus tard, la balise sonne et les conduit jusqu’aux coupables. Ils avertissent alors la gendarmerie et portent plainte.
Les auteurs des vols ont écopé d’un simple rappel à la loi. Il s’agirait d’un couple qui vit à quelques centaines de mètres du cimetière, indique RTL.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Deux touristes français risquent six ans de prison pour avoir volé du sable en Italie
LaDepeche
Un couple français risque jusqu'à six ans de prison pour avoir... dérobé du sable sur une plage italienne.

Ces touristes, en vacances dans le village de Chia, en Sardaigne, ont été arrêtés avec 40 kg de sable dans la voiture, alors qu'ils quittaient l'île pour regagner la France, d'après nos confrères italiens du Corriere della Sera.
Les deux tourtereaux s'apprêtaient à monter à bord d'un ferry au départ de Sardaigne et en direction de Toulon lorsqu'ils ont été contrôlés par la Garde des finances, la police des douanes et financière d'Italie. Ils ont dû être surpris de découvrir ce butin dans l'automobile. Les voyageurs ont dissimulé les 40 kg de sable dans quatorze bouteilles en plastique. Lorsque la police les a interrogés, ils ont expliqué qu'ils souhaitaient juste ramener un souvenir de vacances et ne se doutaient pas que ceci était une infraction.

La vente de sable peut rapporter

Le sable, considéré comme un bien d'utilité publique ne peut pas être emporté. Ce vol " avec circonstance aggravante" peut avoir de graves conséquences sur leur vie. Ils risquent entre 1 et 6 ans d'emprisonnement.

Si la justice est si attentive vis-à-vis de son sable, c'est aussi parce qu'un nouveau commerce illégal est en pleine croissance. Le sable, les galets et les coquillages de Sardaigne se vendent au marché noir et sur le web. Au grand dam des habitants locaux...
ImageImage
Carlbarks Avatar de l’utilisateur

Posts: 18613
Note: 3379

Le seau d'eau de mer transporté à plus de 100m de la côte risque une amende.
Je ne sais si ça existe encore, mais depuis le temps de la gabelle jusqu'aux années cinquante, personne n'avait songé à abroger cette loi.
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Pays de Galles: Des toilettes ultra-modernes pour empêcher les gens d'y faire l'amour
20Minutes
WC DU FUTUR Des détecteurs de fumée, de mouvement et de poids permettront de repérer toute personne entrée dans la cabine pour autre chose que satisfaire ses besoins
On n’arrête pas le progrès. Et à Porthcawl, au Pays de Galles (Royaume-Uni), le progrès commence par des toilettes high-tech. La municipalité a décidé de rénover ses WC publics pour les sécuriser et éviter les comportements inappropriés.
Ainsi, les futures toilettes seront dotées de capteurs de poids et de mouvement. Objectif : si deux personnes entrent dans la cabine pour y faire l’amour, le système pourra les repérer. Une alarme se déclenchera alors, la porte s’ouvrira automatiquement et un jet d’eau fera fuir les occupants, décrit le média local Wales Online.
Un risque de situations « humiliantes »
Ce n’est pas tout : des détecteurs de fumée seront installés pour empêcher la consommation de tabac ou de drogue dans les cabines : une limitation de temps sera établie, au-delà de laquelle lumière et chauffage s’éteindront et un message audio sera diffusé ; enfin, les murs et le sol seront garantis « résistants aux graffitis ».
« Reconstruire les toilettes publiques est un élément important de notre projet pour faire de Porthcawl un lieu agréable de vie, de travail et de tourisme », a déclaré un conseiller municipal. Et la ville y a mis le prix : 170.000 livres (185.000 euros). Mais les fonctionnalités high-tech des futurs WC ne sont pas du goût de tout le monde.
Plusieurs internautes ont pointé les problèmes posés par ces futures toilettes, rapporte le Guardian. La limitation de temps est clairement, pour eux, une mesure anti- SDF. Mais surtout, ils craignent que les capteurs de poids conduisent à des situations « humiliantes ». Des personnes en surpoids, en fauteuil roulant ou des adultes accompagnant des enfants pourraient être victimes de cette fonctionnalité « anti-ébats ».
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

« C’est beau, la pointe du décolleté ? » : les perles des touristes entendues à Dinard
Ouestfrance
Les offices de tourisme de Dinard, Saint-Briac, Saint-Lunaire et Lancieux sont confrontés chaque été à des questions insolites. Cette année, les pépites ne manquent pas à l’appel.
« Ça fait plus de 20 ans qu’on note les perles dans un carnet », confie Marie Guérin, directrice de Dinard Côte d’Emeraude tourisme. Preuves d’une imagination débordante, ces « pépites attendrissantes » dépassent de loin le classique « attendez mais nous ne sommes pas à Dinan ? ».
Un patrimoine insoupçonné
Vieux de 53 ans, le barrage de la Rance ne date pas de l’époque médiévale, comme le soupçonnent certains : « Comment fait-on pour traverser le pont-levis de la Rance ? ». À l’inverse, l’histoire du Château du Nessay, construit au XIXe siècle, en a pris un coup lorsqu’un visiteur a voulu savoir où se situait « le château du Nestlé ». Un touriste a également imaginé un « théâtre romain en plein Saint-Lunaire ». « Vous avez seulement le restaurant Le Théâtre » , a répondu, penaude, une employée de l’office. Concernant la pointe du Décollé, la réalité a peut-être fait un déçu… : « C’est beau, la pointe du décolleté ? »
L’office de tourisme, terre de miracles ?

« Bonjour, je cherche mon fils. Il est en vacances en location ici et il est à 200 mètres de la mer. Voilà, c’est tout ce que je sais. Vous pouvez me le retrouver ? », a enjoint un touriste.
On pourrait croire que sous l’office de tourisme de Dinard se cachent les locaux du FBI. Erreur. Et contre toute attente, le point d’information de Lancieux n’en est pas plus une agence immobilière : « Est-ce que vous pourriez m’aider à acheter une maison dans le coin en faisant des recherches sur internet ? », s’est enquis un visiteur (très) exigent.
Erreur de destination ?

Certains touristes confondent la Bretagne avec la Normandie. L’office de Dinard peut en témoigner : « Où puis-je trouver les plages du débarquement ? » , ou encore « Bonjour, je voudrais aller voir les falaises d’Étretat. Est-ce qu’il y a un bateau au départ de Dinard qui y va ? » , y a-t-on entendu. D’autres voudraient refaire la carte : « La Pointe du Décollé, est-ce cela que nous appelons le cap Fréhel ? », a-t-on demandé à l’office de Saint-Lunaire. Des agents de Dinard se sont retrouvés face à d’autres confusions géographiques : « Ah, mais c’est la Manche ici ? Ce n’est pas l’Océan Atlantique ? » . Ou par téléphone : « Bonjour, je me suis fait enlever ma voiture à Clermont-Ferrand il y a deux jours, et je voulais savoir où était la fourrière la plus proche ».
Inclassables mais remarquables

Si pour beaucoup, le surf représente un Australien traversant un tube d’eau de mer, pour d’autres, c’est beaucoup plus flou. C’est à l’écoute des mots suivants qu’un employé de l’office de tourisme de Saint-Briac s’est trouvé décontenancé : « Le surf, ça se fait sur l’eau ? » . C’est bien cela, oui. Impossible en revanche d’imaginer ce qui se passait dans la tête de ce touriste : « Oh, il y a un Aquarium à Saint-Malo ? Et… il y a des poissons dans l’aquarium ? »
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Une tarentule découverte dans les bananes d'un supermarché du Pas-de-Calais
LaDepeche
Une tarentule, nichée dans un régime de bananes d'un supermarché d'Arras, a été découverte par des clients samedi après-midi. Pour le groupe Auchan Retail France, il s'agit d'un cas unique. La morsure de l'araignée n’était pas mortelle.
Un air de tropiques a flotté dans les allées d'un supermarché d'Arras (Pas-de-Calais), samedi dernier. Une jeune tarentule a été découverte par des clients dans l'après-midi dans un régime de bananes, sur l'étal d'un magasin Auchan.

Selon la Voix du Nord, l’arachnide mesurait environ six à sept centimètres de diamètre. « Non mortelle » pour l'homme, l'araignée a été immédiatement tuée par les services de sécurité du magasin, sans que personne ne soit piqué.
Selon Auchan Retail France, la tarentule, une « phormictopus cancerides », qui peut provoquer « gonflement et irritation » en cas de piqûre, a été découverte dans des bananes non bio importées de République Dominicaine. Le supermarché a alors retiré « l'ensemble » des bananes et « tout vérifié ».

La direction d'Auchan Retail France explique également que c'est la première fois qu'une araignée est découverte dans ses produits. Elle assure par ailleurs avoir demandé à son fournisseur en direct de revoir ses procédures pour que cela ne reproduise plus.
ImageImage
PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)