Questions existentielles - page 206

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Bordeaux: La Station Orbitale, le nouveau refuge périurbain de la métropole bordelaise
INSOLITE Bordeaux Métropole propose avec La Station Orbitale un onzième refuge périurbain, où le grand public peut aller passer une nuit, à la (re) découverte d’endroits insolites en pleine ville
20Minutes
La Station Orbitale est une œuvre signée des frères suisses Grégory et Cyril Chapuisat.
Avec ce onzième refuge, implanté à Saint-Médard-en-Jalles, Bordeaux Métropole clôt son parcours de boucle d’itinérance métropolitaine.
L’an passé, les refuges périurbains, entièrement gratuits, ont accueilli quelque 7.000 personnes.
Ce sera le onzième, et dernier, refuge périurbain de la métropole bordelaise. La Station orbitale est un étrange vaisseau qui vient de se poser à Saint-Médard-en-Jalles. « Cette structure labyrinthique érigée vers le ciel, est composée de capsules savamment empilées et soutenues par de nombreux piliers » décrit la métropole.
L’évolution dans le Refuge est « censée rappeler celle des astronautes dans une station spatiale. » « Des sorties dans l’espace » sont d’ailleurs prévues grâce à un toit terrasse juché à 6 mètres de haut offrant un panorama sur l’Arboretum, une prairie boisée située à l’entrée du parc des Jalles.
Il peut accueillir jusqu’à 11 personnes
Dessiné par les frères suisses Grégory et Cyril Chapuisat, qui proposent des œuvres aux confins de la sculpture monumentale et de la micro-architecture, ce Refuge peut accueillir jusqu’à 11 personnes. La réalisation a été confiée à Zébra3/Buy-Self, association bordelaise qui intervient dans le domaine de l'art contemporain. Le monument sera officiellement inauguré le 13 juin.
« L’installation de ce onzième et dernier Refuge clôt la boucle d’itinérance métropolitaine à la découverte des nombreux paysages périurbains de l’agglomération bordelaise », explique la métropole.
Des refuges ouverts 7/7 jours du 1er mars au 30 novembre
C’est la huitième année que celle-ci propose ces refuges au grand public, pour passer une nuit dans un endroit insolite de la banlieue bordelaise, à la (re) découverte du territoire. On peut ainsi aller s’évader au Tronc Creux, à Pessac, à Neptunea sur les berges du Lac, ou au Hamac à Gradignan…
Les « Refuges périurbains » sont gratuits et ouverts au public, sept nuits sur sept, du 1er mars au 30 novembre. Toutes les démarches d’inscription et l’ensemble des informations pratiques permettant de préparer chaque nuitée sont à retrouver sur le site internet dédié. On ne peut pas réserver plus d’une nuit par saison et par « Refuge ».
En 2018, ces structures ont accueilli quelque 7.000 personnes.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Un Blagnacais académicien du...jambon!
LaDepeche
Sa silhouette est bien connue des habitués des marchés de plein vent de Blagnac. François Dedieu va et vient au gré des stands et hume l'air, son œil espiègle aux aguets, l'homme a une bonne bouille comme on dit, et de multiples casquettes. Parmi ces dernières, piochées dans un cv interminable, on y trouve de nombreux diplômes et non des moindres : pharmacien, ingénieur agronome, docteur en sciences des agro-ressources et diplôme national d'œnologue délivré par la faculté de pharmacie. Cela lui a permis d'exercer de nombreux métiers, y compris lors de sa carrière d'ingénieur de recherche à l'université Paul Sabatier, qu'il vient d'arrêter pour prendre sa retraite. Pour se poser sur son canapé ? Que nenni. «Ces dernières années, dans le cadre des nombreuses rencontres effectuées lors de mes missions d'expertise pour l'INAO (institut national de l'origine et de la qualité) dans le domaine du vin et des produits gastronomiques du grand sud-ouest, l'idée est venue de créer une académie française des jambons secs (AFJS). Cela consiste à valoriser et conforter la filière, à partir des 5 références avec lesquelles j'ai travaillé, 2 IGP (indication géographique protégée) Bayonne et Lacaune, et 3 AOP (appellation d'origine protégée) Bigorre, Kintoa filière basque et Corse, dont la durée de séchage non fumé est de 9 mois en IGP et 18 mois minimum en AOP», explique-t-il. Avec quelles actions entreprises ? «Pour promouvoir ces jambons de qualité, nous avons mis au point une formation pour toute la filière qui comporte deux modules de 4 jours et 3 modules de 2 jours, qui donneront accès à terme à un diplôme de l'université Toulouse 3 en 100 heures sur 14 jours. Au programme : Tout sur l'élevage du cochon, l'obtention du jambon, son tranchage et l'analyse sensorielle d'une part, sa commercialisation, le marché et les conditions d'encadrement d'autre part». Tout en commençant à développer les contacts avec leurs équivalents étrangers, pour une académie mondiale ? : «Cela se structure en Espagne, en Italie et même au Japon», assure-t-il. Il ne reste plus qu'à associer un bon cru, un œnologue devrait s'y employer…
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Au Japon, les femmes se mobilisent contre le port obligatoire des talons au travail
LaDepeche
Une pétition a été lancée par des militantes féministes pour interdire aux employeurs d'obliger les femmes à porter des chaussures à talons au travail. Le ministre du Travail a jugé que le port des chaussures à talons est "professionnellement nécessaire" pour les femmes.
Une pétition a été lancée contre le port obligatoire de chaussures à talons au travail. Les militantes féministes estiment qe cette obligation est comme une "discrimination sexuelle".
Le ministre de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, japonais, Takumi Nemoto n'est pas d'accord, il pense que : "C'est quelque chose qui est socialement accepté et qui tombe dans le domaine de ce qui est professionnellement nécessaire et approprié", a-t-il réagi, interrogé par une commission parlementaire sur la pétition présentée au gouvernement, la veille.
Selon le modèle du #metoo, l'actrice Yumi Ishikawa a lancé la campagne #KuToo qui joue avec les mots kutsu (chaussure) et kutsuu (douleur). Sur les réseaux sociaux, 19 000 personnes ont soutenu ce hashtag.

"Aujourd'hui, nous avons déposé une pétition pour demander une loi interdisant aux employeurs de forcer les femmes à porter des talons, ce qui est de la discrimination sexuelle et constitue un harcèlement", a déclaré Yumi Ishikawa. Les militantes expliquent que pour les Japonaises, il est quasiment impossible d’échapper aux talons hauts lorsqu’on cherche un travail et une fois admise dans un bureau.

En France, il est possible d'imposer une tenue particulière

En France, selon l’article L1121-1 du Code du travail, un employeur a le droit d’obliger ses salariés à porter une tenue vestimentaire particulière ou d’interdire certains vêtements. Mais le choix de l'employeur doit être justifié (nature de la tâche à faire, but recherché).

Il est aussi possible d'imposer un uniforme pour des raisons commerciales ou de sécurité.

Dans la province de Colombie Britannique au Canada, les entreprises ne peuvent plus forcer leurs employées à porter des talons hauts. Cette pratique considérée comme dangereuse et discriminatoire.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

L'île d'Aoshima, un caillou bleu où les chats ont pris le pouvoir
VOYAGE Si vous faites partie du vaste club des amoureux des chats, la paisible petite île d'Aoshima vous apparaîtra sans doute comme un véritable paradis terrestre

Agence pour 20 Minutes
Située dans la préfecture d'Ehime, au sud-ouest du Japon, Aoshima (que l'on peut littéralement traduire par « l'île bleue ») connaît, depuis quelques années, un succès phénoménal auprès des touristes, en dépit de sa taille réduite. Pendant des siècles, l'îlot de 0,49 km2 s'est limité à son modeste village de pêcheurs paisibles, bordé par des arbres aux feuillages émeraude continuellement agités par le souffle puissant du vent marin.
Au début du XVIIIe siècle, les insulaires y ont introduit quelques chats pour chasser les rats, qui rongeaient les filets de pêche et le matériel en bois. Au fil des années, les félins n'ont eu de cesse de se reproduire, si bien que leur nombre a fini par dépasser celui des humains. L'île n'abritant aucun prédateur naturel, les animaux ont pu y proliférer sans contrainte.
Au bonheur des matous
Actuellement, l'île ne compte plus qu'une quinzaine habitants d'âge honorable — essentiellement d'anciens pêcheurs attachés à leurs racines — pour plus d'une centaine de chats. Popularisée à travers divers reportages et articles diffusés sur internet, Aoshima attire des foules d'ailurophiles venus de tout le Japon et d'ailleurs.
Habitués de longue date aux autochtones comme aux curieux, nos félins peu farouches ne manifestent pas la moindre animosité à l'encontre des touristes venus en ferry pour les admirer. Bien au contraire, il y a fort à parier que, sitôt vos pieds sur la terre ferme, des dizaines d'entre eux accourront vers vous en quête d'une caresse voire, sait-on jamais, d'une petite friandise que vous auriez cachée dans vos poches !
Un cadre apaisant, bercé de ronronnements
Si la petite île connaît un si grand succès, c'est tant pour la présence foisonnante de ses adorables petits habitants que pour son cadre sauvage exceptionnel. Dans ce village où les félins règnent en maîtres, vous ne trouverez ni hôtel, ni restaurant, ni même le moindre commerce, et c'est bien cette particularité qui, aussi paradoxal que cela puisse paraître, contribue à son attractivité.
Loin du tumulte de la capitale tokyoïte et des grandes aires urbaines jalonnées de boutiques aux néons aguicheurs, elle s'impose comme un fantastique havre de paix, à mille lieues des tentations et autres agressions de la vie en métropole. Fouler le sol d'Aoshima vous plongera dans le Japon d'autrefois, avec ses modestes habitations de bois, son mode de vie proche de la nature et son air iodé si pur.
Entre deux petites caresses derrière les oreilles de ses charmants résidents, vous pourrez aller à la rencontre de leurs voisins humains, qui se feront un plaisir de vous conter l'histoire des lieux et leur jeunesse en bord de mer.
En pratique
S'y rendre.
L'île d'Aoshima est accessible par un ferry au départ du port de Nagahama, situé en face de la gare d'Iyo-Nagahama. Le trajet dure trente minutes.

Se loger.
Aoshima ne dispose pas de la moindre infrastructure pour accueillir les touristes pourtant nombreux. Vous trouverez toutefois des auberges familiales à des prix abordables du côté d'Ōzu, petite municipalité à laquelle est rattachée l'île.

Pour l'anecdote.
Si vous adorez les chats mais craignez l'allergie, sachez que le Japon fourmille d'îles consacrées à nos amies les bêtes. L'île d'Okunoshima, située dans la préfecture de Hiroshima, est notamment un véritable jardin d'Éden pour ces autres adorables boules de poils que sont les lapins.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Ces voyages en avion qui ont drôlement mal tourné
OuestFrance

Que ce soit à cause de passagers particulièrement insupportables ou à cause de bourdes de l’équipage, certains voyages en avion ne se passent pas vraiment comme prévu. Florilège des histoires les plus étonnantes.
Parce qu’elle a confondu la porte des toilettes avec une des issues de secours de l’avion dans lequel elle venait d’embarquer, une passagère a provoqué une belle pagaille ! L’appareil au départ de Manchester reliait Islamabad, la capitale du Pakistan, ce vendredi 7 juin. Les toboggans de sécurité se sont déployés, la porte de secours a dû être remplacée…

Conséquence : huit de retard pour ce vol qui n’a embarqué que 38 passagers par la suite, tous volontaires, car le système d’évacuation a dû être désactivé après l’incident. Et pour couronner le tout, les bagages de ces courageux voyageurs n’avaient pas suivi !
Un beau raté qui n’est pas le premier de l’histoire de l’aviation. Certains passagers sont doués pour faire virer les vols à la catastrophe, quand ce n’est pas l’appareil qui n’y met pas du sien… Voici quelques exemples, drôles, de voyages aériens qui ont drôlement mal tourné.

Banni à vie

L’incident s’est produit il y a quelques jours, sur un vol entre Détroit et La Nouvelle-Orléans, assuré par la compagnie Spirit Airlines. Un passager, visiblement alcoolisé, rapporte le journal local américain de la ville de La Nouvelle-Orléans, The Times-Picayune, a d’abord pris quelques bouffées de sa cigarette électronique avant d’en rejeter la fumée dans un sac en plastique.

Comme une autre voyageuse lui signalait qu’il était interdit de fumer à bord, le jeune homme s’est rendu aux toilettes. Quelques instants après, l’alarme incendie de l’avion s’est déclenchée. Le pilote a dû faire descendre l’appareil à basse altitude rapidement. De quoi causer une belle frayeur à l’ensemble des passagers.

Attendu par les autorités à l’arrivée, le trentenaire, complètement ivre, a nié avoir fumé ou vapoté dans les toilettes. Les autres voyageurs ont signalé qu’il avait beaucoup bu, des bouteilles qu’il avait lui-même apportées et consommées dans l’avion, alors que c’est interdit. Résultat : il est banni à vie par la compagnie Spirit Airlines !
L’enterrement de vie de garçon fait dérouter l’avion

Décidés à célébrer l’enterrement de vie de garçon de leur ami, des Britanniques étaient devenus incontrôlables… En février 2016, six jeunes gens qui avaient embarqué à bord d’un appareil de Ryanair à Londres, en direction de Bratislava (Slovaquie), ont obligé le commandant de bord à employer les grands moyens.

D’après le peu de détails qu’avait bien voulu donner la compagnie au moment des faits, les cinq amis et le futur marié « se sont très mal comportés », mettant en danger les autres voyageurs et ignorant les ordres de l’équipage. Résultat : le pilote a dérouté l’appareil et ses 170 passagers vers Berlin (Allemagne).

Arrêtés par la police allemande, les jeunes hommes, très alcoolisés, ont finalement été relâchés. Ils risquaient jusqu’à 25 000 € d’amende.
Les passagers se rebiffent

Un avion indonésien a décollé avec une heure de retard… à cause d’un chargement de fruits. C’est la mésaventure qui est arrivée aux passagers de la compagnie aérienne Sriwijaya Air, sur le vol Bengkulu-Djakarta, en novembre dernier.

Alors que deux tonnes de durians, un fruit connu pour son odeur particulièrement nauséabonde, étaient chargées dans la soute, la puanteur s’est répandue dans la cabine de l’avion. Les passagers ont alors exigé que les fruits soient déchargés.

Leur demande n’est au départ pas prise au sérieux, comme le relate l’un des voyageurs, Amir Zidane, sur Facebook : il explique s’être plaint de l’horrible odeur auprès d’une hôtesse de l’air, qui lui aurait simplement répondu de remplir le formulaire de plainte. Finalement, sous la pression des passagers, la compagnie aérienne a cédé et déchargé les fruits de la soute avant d’effectuer le vol.

Quand le train d’atterrissage est gelé…
Dans son livre Vols de merde, François Nénin, un pilote privé et journaliste, rassemble plusieurs anecdotes qui ont rendu des voyages mémorables. Comme celle-ci, lorsqu’en novembre 2014, les 81 passagers d’un vol entre l’aéroport sibérien Igarka et celui de Krasnoïarsk, ont dû pousser l’appareil de 90 tonnes !

La température extérieure était de -40°C, et le train d’atterrissage de l’avion était gelé. Le pilote a donc demandé aux passagers de redescendre et de pousser l’appareil pour qu’il puisse démarrer. La vidéo de cet exploit avait fait le buzz sur internet à l’époque.

Erreur d’aiguillage

Drôle de mésaventure pour les passagers du vol BA3271, parti de Londres à 7 h 46, au mois de mars dernier, en direction de Düsseldorf, en Allemagne. Au moment d’atterrir, ils ont appris, par la voix du pilote, qu’ils allaient se poser… à Edimbourg, en Écosse, à plus de 800 km de leur destination ! D’après les premiers éléments de l’enquête, un mauvais plan de vol avait été déposé par le pilote.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Ethiopie: Elle passe son examen de fin d'études trente minutes après son accouchement
20Minutes
SUPER MAMAN Un examinateur est venu la surveiller alors qu’elle composait son test à l’hôpital
En Ethiopie, une femme a passé ses examens de dernière année à l’hôpital, 30 minutes seulement après son retour de couche, rapporte CNN.
Almaz Derese, 21 ans, a donné naissance à son bébé le jour où ses examens du secondaire devaient commencer. « Même s’il était très difficile de passer un examen après avoir accouché, je ne voulais pas laisser passer cette occasion. J’ai travaillé sans relâche pendant une décennie [pour ça] », a déclaré la jeune maman auprès de la chaîne.
Un test passé à l’hôpital
Kebede Negesu, responsable de l’éducation du district d’Illu Aba Bora, dans le sud-ouest de l’Ethiopie, a rapporté qu’un examinateur est venu la surveiller pendant qu’elle passait les examens à l’hôpital. Et d’ajouter : « Son mari nous a dit qu’elle était incapable de passer l’examen en classe et nous lui avons demandé si elle pourrait le passer à l’hôpital, elle a accepté ».
Almaz s’est mariée à 17 ans, mais son mari l’a toujours encouragée à poursuivre ses études. Plus de 40 % des jeunes filles sont mariées avant l’âge de 18 ans en Ethiopie. Selon un rapport de l’UNICEF publié en 2018, le pays comptait 15 millions de jeunes femmes mariées, et plus du tiers d’entre elles l’ont été avant l’âge de 15 ans.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Les plus belles perles du Bac 2018

LINFO.RE
Une imagination débordante

Pendant le baccalauréat, certains étudiants se trouvent face à des questions qu’ils n’arrivent pas à répondre. À ce moment-là, l’imagination, parfois "débordante" intervient. Pourtant, elle pourrait jouer des mauvais tours aux élèves qui écrivent ainsi des bourdes avec des lapsus dans leurs feuilles d’examen. Des petites erreurs qui font rire les professeurs et qui sont groupées dans les perles du bac.


Philosophie
La culture

- "Ce n’est pas la culture qui nous rend humain, c’est l’humain qui nous rend culture."
- "La culture permet de remplir le cerveau humain avec des jolies choses. C’est indispensable, car sans la culture, nous nous battrons tout le temps comme des chiens enragés."
Le désir

- "La vie, c’est comme un sachet qui flotte, il faut se laisse diriger par le vent, et arrêter de toujours vouloir tout contrôler."

Le bonheur

- "Le renoncement est un acte de bonheur individuel. Personnellement, quand j’ai pris la décision d’arrêter mes révisions pour le bac, j’ai ressenti un immense bonheur intérieur. Et cela malgré la peur de me retrouver tout seul dans la salle d’examen !"


Histo-géo
La mondialisation ?

- "La mondialisation est le fait de rendre mondial quelque chose de local."
- "Le Brésil est de moins en moins considéré comme "le boulet" de l’Amérique."
- "New-York est une grande ville réputées dans le monde d’un point de vue culturel pour son équipe de rugby et d’un point de vue technologique grâce à son quartier de la Silicon Valley. "
- "Une mégalopole est un regroupement de grandes villes en forme de banane."

Concernant l’Afrique

- "Les conditions météorologiques de l’Afrique ne lui permettent pas de s’intégrer dans la mondialisation : il y fait affreusement trop chaud."
- "Bien que l’argent circule en Afrique, ce territoire ne s’enrichit pas."

Le Japon et la Chine
- "Le Japon est une péninsule ayant un accès aux eaux très rapide."
- "Les Chinois qui n’aiment pas les Japonais font de la ninophobie."
- "La Corée du Nord a déjà envoyé des centaines de missiles nucléaires sur le Japon ce qui provoque quelques tensions entre les deux pays."
-"La solution pour résoudre les rivalités et les tensions entre la Chine et du Japon seraient de développer des mariages entre les habitants des deux pays, ce qui aurait en plus l’avantage de résoudre leur problème démographique".
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Pourquoi le regard d'un chien nous fait craquer : des chercheurs ont percé le mystère
Les scientifiques ont percé le mystère du regard attendrissant des chiens.

LaDepeche

Votre chien vous a peut-être fait craquer comme ça. Il vous a regardé et vous n'avez pas pu résister. Vous l'avez adopté. Même chose quand votre chien souhaite quelque chose de votre part.
Comment font les chiens pour y parvenir ? Des scientifiques pensent avoir trouvé la solution. Tout serait dans deux muscles des sourcils qui l'aideraient à avoir l'air triste. Ils peuvent ainsi avoir des mouvements de sourcils de forte intensité en regardant les humains. "Cela les aide à agrandir leurs yeux, comme le font les bébés", explique Anne Burrows, professeure à l'université Duquesne de Pittsburgh, et coauteure de l'étude. Les bébés utilisent donc la même technique que les chiens pour nous attendrir.
Les scientifiques ont aussi découvert que les loups sauvages ne possédaient pas ces muscles. Ils ont filmé des interactions de deux minutes entre des chiens et un humain inconnu d'eux, puis entre des loups et un humain. Seuls les chiens parvenaient à produire des mouvements de sourcils de forte intensité en regardant les humains. "Cela nous indique que ce muscle et sa fonction ont été sélectionnés" par les humains", ajoute Anne Burrows. Les chiens ont divergé du loup il y a environ 33 000 ans.

Selon une autre étude menée par des chercheurs au Japon en 2015, l'échange de regards entre des chiens et leurs maîtres mène à un pic mutuel d'«hormone de l'amour» ocytocine. Tout comme ce qu'il se passe entre une mère et son nourrisson
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Bac français 2019 : ces lycéens catastrophés d’apprendre qu’Andrée Chedid est… une femme
LaDepeche
Lundi 17 juin, à la sortie de l’épreuve du bac français, certains candidats des séries S et ES ont été stupéfaits d’apprendre que la poétesse Andrée Chedid était une femme.
Lundi 17 juin, les lycéens de première des séries ES et S ont dû plancher sur le sujet « l’écriture poétique et quête de sens, du Moyen Age à nos jours », lors de l’épreuve du bac français. Les candidats devaient s’appuyer sur un corpus de textes, dont le poème « Destination : arbre », écrit par Andrée Chedid, décédée en 2011.
Cependant, l’auteure était visiblement inconnue de nombreux candidats, au point que certains ont cru qu’il s’agissait d’un poète, et non d’une poétesse. En effet, après l’épreuve, Twitter a vu défiler de nombreux messages de lycéens, paniqués de découvrir qu’Andrée Chedid, mère de Louis et grand-mère de Matthieu du même nom, était une femme
Certains candidats ont carrément lancé une pétition sur Change.org, qui a déja reçu plus de19 000 signatures, demandant de « mieux noter » cette épreuve, parce que le sujet serait « trop difficile ».

« On ne peut pas rester les bras croisés devant cette humiliation que subissent les élèves de première S et ES. Ils ont dû réviser 4 objets d'études (rappelons : le roman, la poésie, l'argumentation et le théâtre), les comprendre, s'entraîner pour finalement tomber sur une chose, un type, un genre qui n'a pas été étudié et de cela en ressort du regret », explique l'auteur de la pétition.
ImageImage
Isabel Avatar de l’utilisateur

Posts: 17437
Note: 3068

C'est grave, très grave de ne plus pouvoir extrapoler sur le genre d'une personne en se basant sur la féminisation d'un prénom par l'usage du "e" très pratiqué en France... :mrgreen: Pauvres petits bacheliers ::D:
jules Avatar de l’utilisateur

Posts: 16361
Note: 6327

Isabel a écrit : C'est grave, très grave de ne plus pouvoir extrapoler sur le genre d'une personne en se basant sur la féminisation d'un prénom par l'usage du "e" très pratiqué en France... :mrgreen: Pauvres petits bacheliers ::D:

Quel monde merveilleux...
Comme disait P. Meyer: "Nous vivons une époque moderne" :ptdr2: :ptdr2:
Je vécus nul, et certes je fis bien
Car après tout bien fou qui se propose
Venant de rien pour retourner à rien
De vouloir être entre temps quelque chose

PIRON
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Environnement. Samedi, on marche pour le climat entre Chaux et Bouilland
OuestFrance
L’association des Amis de la Terre de Nuits-Saint-Georges, en Côte-d’Or, organise une marche pour le climat entre deux villages bourguignons au nom évoquant le réchauffement climatique : Chaux et Bouilland.
ls sont pour ainsi dire « chauds bouillants ». Les membres de l’association des Amis de la terre de Nuits-Saint-Georges, en Côte-d’Or, organise une marche pour le climat un peu particulière, samedi : le trajet reliera symboliquement Chaux et Bouilland, deux communes du département qui comptent moins de 1 000 habitants à elles deux, mais deux noms évocateurs.
« Les marches pour le climat se multiplient dans les grandes villes. Pourtant l’urgence climatique n’est toujours pas décrétée », a dénoncé l’organisation écologiste sur son site internet. « Dans les Hautes-Côtes, au-dessus de Nuits-Saint-Georges, se trouvent deux villages au nom prédestiné : Chaux et Bouilland », poursuit le collectif, appelant à venir « profiter tous ensemble de la nature superbe et de ces paysages qui menacent de disparaître ».
« Bonnes chaussures et slogans mobilisateurs »

La marche est prévue samedi 29 juin sur la quinzaine de kilomètres qui séparent les deux communes, avec 400 mètres de dénivelé. « Prévoir bonnes chaussures, chapeau, eau en quantité suffisante et bien sûr slogans mobilisateurs » sur ce parcours « un peu sportif », préviennent les Amis de la Terre.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

Comment briller dans un tournoi de ricochets (si, si, ça existe)
20Minutes
TUTO Une association du Lot organise plusieurs tournois amicaux de ricochets cet été dans la vallée du Célé. « 20 Minutes » a demandé des astuces à un champion français
Depuis 1989, l’association Sauvegarde du Célé milite pour la défense de cette rivière du Lot et pour la qualité de son eau. Pour fêter son anniversaire, cette structure aux 500 adhérents a décidé d’« organiser quelque chose d’original et de symbolique », comme l’indique son secrétaire Michel Bourgade. Entre autres événements, plusieurs tournois de ricochets seront organisés jusqu’au 15 août. Le premier aura lieu dimanche dans le village de Brengues.
L’événement se veut plus festif que sportif. Mais pour que les participants ne se sentent pas désemparés un caillou en main, nous avons demandé les conseils d’un spécialiste : Paul Flurin a terminé 28e et premier Français de l’édition 2018 du championnat du monde organisé sur l’île écossaise d’Easdale.
Agé de 27 ans, cet ingénieur en mécanique à Clermont-Ferrand, originaire de Bordeaux, a mis en place avec une quinzaine de personnes la Fédération française de ricochets, par ailleurs en quête d’un « spot » pour organiser un championnat national. Pourquoi pas dans le Lot, au fait ?
Quel caillou ?
Au bord du Célé, les concurrents n’auront pas le choix : les organisateurs ont commandé 2.000 galets en argile auprès d’une potière lotoise, d’un poids de 50 grammes (enfants) ou 80 grammes (adultes). Pour un euro symbolique, chaque participant(e) aura le droit de lancer trois galets. Interdiction donc d’apporter son propre caillou. Ce choix local et écolo colle bien avec l’image que l’autre FFR se fait de la discipline, selon Paul Flurin. « C’est un sport proche de la nature, pas très impactant ».
Comment le tenir ?
« Le caillou doit être posé sur le majeur, et tenu par le pouce et l’index », précise le jeune ingénieur, qui a fait ses premiers ricochets dans les Hautes-Pyrénées, au-dessus de Cauterets. C’est ainsi qu'agissent les cadors de la discipline, comme le multiple champion du monde écossais Dougie Isaacs ou l’Américain Kurt « Mountain Man » Steiner, respectivement détenteurs des records planétaires de distance (121,8 mètres) et de ricochets (88).
Le lanceur, mi-buteur de rugby, mi-golfeur
« Le geste requiert pas mal d’entraînement, un peu comme le tir au but au rugby. Il est assez complexe et il faut le travailler afin que ça devienne naturel. Il faut surtout éviter de forcer, sinon ça dérape. » Paul Flurin fait aussi le rapprochement avec le swing du golfeur. « Le corps se met en mouvement depuis le bassin, puis l’épaule, le poignet jusqu’à l’index, pour que les vitesses s’additionnent. Le caillou doit tourner le plus vite possible ».
Conseils et contre-indications
On sent l’ingénieur derrière le lanceur : « Quand le galet tourne très vite sur lui-même, il y a un effet gyroscopique, comme sur la roue d’un vélo. Cela stabilise la position, il peut ainsi taper sur l’eau et rester droit. » Le Girondin d’origine tient à corriger une idée reçue : « On dit souvent que plus on lance en se positionnant au ras de l’eau, plus ça marche. C’est faux. On peut lancer d’assez haut, il n’y a pas trop d’influence. »
Car tout ceci est scientifique. « La mécanique du ricochet a été étudiée, et l’angle d’attaque doit être de 20 degrés, avec un premier rebond qui arrive assez vite. » N’oubliez pas vos rapporteurs, dimanche sur les bords du Célé.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6162
Note: 164

PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)