Questions existentielles - page 243

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Pour ce chercheur de Harvard, c’est bien un vaisseau extraterrestre qui est venu nous voir en 2017
OuestFrance
En 2017, le passage d’un étrange corps céleste dans notre système solaire, baptisé Oumuamua (« le messager » en hawaïen), a mis les astronomes en émoi. À tel point que certains y ont vu l’émanation d’une vie extraterrestre. Une thèse évidemment controversée, mais qu’un scientifique réputé, Avi Loeb, défend toujours dans un ouvrage publié jeudi 28 janvier. Avec quelques arguments
« Si j’ai raison, c’est la plus grande découverte de l’histoire de l’humanité »​, avertit carrément Avi Loeb, directeur du département d’astronomie de l’Université de Harvard. La phrase claque sur le bandeau publicitaire rouge posé par l’éditeur français, Le Seuil, sur la couverture du livre, intitulé Le premier signe d’une vie intelligente extraterrestre.

Un ouvrage publié jeudi 28 janvier partout dans le monde et consacré à Oumuamua, cet étrange objet en forme de cigare rougeâtre qui a traversé notre système solaire à toute vitesse, en 2017.

Repéré le 19 octobre de cette année-là par le télescope Pan-Starrs1 à Hawaï, Oumuamua (qui signifie « le messager » en hawaïen) mesure 400 mètres de longueur et 40 mètres de largeur. Sa vitesse est si élevée qu’il ne peut provenir que d’une étoile distante – en l’occurrence Vega. Et surtout, c’est le premier corps céleste détecté venant d’un autre système stellaire.
Une accélération bizarre et une forme insolite
Question : comment qualifier cet étrange objet ? C’est un astéroïde affirment d’abord les astronomes. Avant qu’une équipe de l’Agence spatiale européenne estime qu’il s’agit plus probablement d’une comète venue de très loin.

Mais ces deux hypothèses laissent quelques chercheurs sur leur faim. À commencer par Avi Loeb, donc, directeur de l’Institut de théorie et de calcul (ITC) du Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian et spécialiste des trous noirs. Selon lui, ces hypothèses ne permettent pas d’expliquer l’accélération de ce corps céleste, ni sa forme insolite, ni le fait qu’il n’ait dégagé aucune traînée – gaz ou poussières – en passant à proximité du Soleil.

Avec un jeune associé de recherche, Shmuel Bialy, Avi Loeb publie alors un article dans la très sérieuse revue Astrophysical Journal Letters, avançant la théorie que Oumuamua ne peut être qu’une sonde propulsée par une civilisation extraterrestre.

Leur publication est évidemment vivement critiquée. Aujourd’hui, écrit Avi Loeb dans son livre, « le débat se prolonge faute de preuves tangibles » et « quoi que l’on finisse par conclure au sujet de Oumuamua, force est de constater qu’il a été, et demeure, une anomalie en soi ».
De curieux et surprenants mouvements saccadés
En 270 pages, le physicien américano-Israélien expose ses hypothèses sur « ce premier visiteur interstellaire jamais identifié » et « explore la question de savoir si nous sommes seuls dans l’Univers », expliquent les éditions du Seuil.
« Il nous faut garder l’esprit ouvert sur les possibilités de ce qui existe dans l’espace – en particulier la vie. Sinon, nous pourrions rater quelque chose d’étonnant, comme les responsables de l’Église du XVIIe siècle qui ont refusé de regarder à travers le télescope de Galilée. »

Il est vrai qu’Oumuamua n’a rien de commun. Il a ainsi montré aux télescopes du monde entier de curieux et surprenants mouvements saccadés alors qu’il quittait notre système solaire.

Certains astronomes ont alors conclu que ce corps céleste était une comète « étrange »​, accélérée, bousculée par des jets de gaz qui devaient s’évaporer à sa surface – sauf qu’aucun gaz de ce type n’a été détecté. Et qu’un curieux manteau organique nappe sa surface.

Comme le raconte le New York Times , il est vrai que Loeb, élevé dans une ferme en Israël, fils de réfugiés de l’Holocauste et d’une Europe déchirée par la guerre, est l’un des scientifiques les plus imaginatifs de notre temps.

Il écrit fréquemment pour Scientific American et sur un large éventail de sujets – de la cosmologie aux trous noirs en passant par l’opportunité d’inspecter les atmosphères des exoplanètes à la recherche de signes de pollution industrielle ou même de guerre nucléaire.

Il est aussi président de la Black Hole Initiative, à Harvard, et président du comité consultatif scientifique de Breakthrough Starshot, un projet visant à envoyer de minuscules sondes à Alpha Centauri (système stellaire et planétaire le plus proche du système solaire), propulsées à un cinquième de la vitesse de la lumière par des voiles solaires.

Rechercher des « bio-signatures »
Ces voiles solaires n’ont rien d’une ineptie : voilà plus de trente ans que les scientifiques les plus sérieux construisent des prototypes d’objets mus par le vent solaire et ses photons.

Plusieurs engins de petite taille, destinés à mettre au point les systèmes de déploiement et de contrôle d’orientation de ces voiles, ont été placés en orbite ou sont en cours de développement : Ikaros (173 m²) de l’agence spatiale japonaise, lancé en 2010, ou Sunjammer, voile solaire de 1 200 m² dont le développement a été conduit par la Nasa jusqu’en 2014.

Pour Avi Loeb, les caractéristiques lumineuses et les capacités d’accélération d’Oumuamua à son passage au sein de notre système solaire plaiderait en faveur d’une sonde mue par la même énergie.

La science académique moderne, se plaint-il, a surévalué des sujets tels que les univers multiples, pour lesquels il n’y a aucune preuve, et sous-évalué la recherche de la vie dans l’espace, « non seulement sous la forme de signaux radio extraterrestres, mais sous la forme de produits chimiques, de bio-signatures », ou même « des artefacts technologiques, comme Oumuamua »​. Il milite pour aller au-delà de la quête d’une vie microbienne sur Mars, objectif de la mission Perseverance de la Nasa.

Et Loeb, cité par le New York Times, de poser cette conclusion douce-amère : « Dès que nous saurons que nous ne sommes pas seuls, que nous ne sommes pas la civilisation la plus avancée à avoir jamais existée dans le cosmos, nous comprendrons que nous aurons dépensé plus d’argent pour développer les moyens de détruire la vie sur notre planète qu’il n’en aurait coûté pour la préserver. »

Et là, nul besoin de venir de l’autre bout de l’Univers ou de croire à l’existence d’E.T. pour apprécier la justesse de son analyse.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Aude : un village reconvertit des toilettes publiques en musée
À Labastide-en-Val, d’anciens W.-C. accueillent une toute petite exposition de photographies datant du début du XXe siècle, relate France Info.
LePoint
Qui a dit que les W.-C. ne pouvaient pas être un lieu de culture ? Dans le village de Labastide-en-Val, situé dans le département de l'Aude, d'anciennes toilettes publiques accueillent désormais une véritable exposition. Comme le rapportent nos confrères de France Info, ce musée d'un autre genre propose à tous les curieux de venir admirer une quinzaine de photos, qui montrent des scènes de vie du village au début du XXe siècle.

La reconversion culturelle de ces toilettes, perchées au-dessus d'une rivière, a été imaginée par un collectif d'habitants de Labastide-en-Val. Les images ont été récupérées chez un photographe de la commune, avant d'être agrandies pour être exposées dans le petit habitacle. « On a eu la chance d'avoir eu dans le village un photographe, donc il y a une belle collection d'anciennes photos et de cartes postales », raconte à France Info une habitante à l'origine de la rénovation des W.-C. « Je crois qu'au départ certains disaient : Ils sont fous, ça ne vaut pas le coup, quelle idée ! Mais nous, on s'en foutait, on disait que ça en valait la peine », continue-t-elle.

Le plus petit musée de France ?
Comme le souligne France Info, ces anciennes toilettes publiques pourraient bien battre le record du « plus petit musée de France ». Seule une personne peut entrer à l'intérieur et découvrir les photographies historiques du village du sud de la France. Même si certains ont été légèrement surpris par la démarche, les habitants de la commune assurent désormais pouvoir animer ce mini-musée avec d'autres expositions culturelles à petite échelle au cours des prochaines années.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Café : pourquoi en boit-on pour se réveiller le matin ?
RTL
Si vous faites partie de ceux à qui l’on ne peut pas adresser la parole le matin avant d’avoir avalé un bol de café, ou si vous reconnaissez un membre de votre famille, lisez ce qui suit.
Vous trouverez ci-dessous trois réponses à la question pourquoi le café réveille ? Mais une seule est la bonne. Saurez-vous deviner laquelle ?
Réponse 1 : le café contient de la caféine, un stimulant, qui accélère le rythme cardiaque, ce qui envoie du sang en plus dans le cerveau. C’est cet afflux sanguin massif qui vous réveille, aussi bien que si vous faisiez un petit jogging à peine sorti de dessous la couette.

Réponse 2 : le café provoque la fabrication de dopanol, une molécule dont le nom est très proche de l’éthanol, le nom scientifique de l’alcool. En buvant du café le matin, c’est un peu comme si vous preniez un petit coup de gnole. Si en plus vous en mettez dans votre café, c’est le double effet garanti. C’est pour ca qu’il ne faut pas boire trop de café au volant.

Réponse 3 : les molécules de caféine sont d’excellents conducteurs du courant électrique ; elles améliorent donc l’activité du cerveau qui, comme chacun sait, est une petite centrale électrique. Grâce à la caféine, les informations circulent mieux et plus vite.

Le café, c’est un peu la 5G des neurones
La bonne réponse est la réponse 1. Oui, le premier effet du café, et de la caféine qu’il contient, c’est en effet d’accélérer votre rythme cardiaque. On pourrait donc très bien s’en passer en sortant par exemple en pyjama dans le froid, pour faire deux/trois fois le tour de la maison ou du pâté de maisons. Avec un cœur qui monte à 120 pulsations par minute, je vous jure qu’on est vite réveillé. Seulement voilà, le café, la caféine ne font pas que ça.

Le café stimule aussi la production de dopamine. De la dopamine, nous en fabriquons en permanence dans notre cerveau ; sans cela, il ne fonctionnerait plus, puisque la dopamine sert à faire passer les informations d’un neurone à l’autre. On appelle cela un neurotransmetteur. Grâce à ce bonus en dopamine, les communications sont plus faciles à établir, et plus nombreuses. En fait, le café, c’est un peu la 5G des neurones.

Excitant
Mais cela ne s’arrête toujours pas là. On dit également que le café excite, est c’est vrai : la caféine, tout en stimulant la production de dopamine, ralentit la production d’une autre molécule que l’on trouve dans l’organisme : l’adénosine. C’est elle qui régule l’activité cellulaire. Comme vos cellules ne sont plus canalisées, bridées, elles vont donc se mettre à fonctionner plus vite. C’est exactement comme si vous mettiez de l’éther dans le carburateur d’un Solex.

Maintenant, il ne faut pas non plus en abuser : au delà de 10 tasses de café, la tension artérielle augmente trop, les maux de tête apparaissent. Quand à l’action sur la production de dopamine, elle est de moins en moins efficace. Donc, on prend plus de café pour compenser, et c’est la spirale infernale : on devient accro au café. On devient aussi à cran, mais ça c’est une autre histoire que notre ami le docteur Michel Cymes explique très bien.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Pourquoi le mois de février est-il qualifié de « mois parfait » ?
OuestFrance

À ceux qui ont du mal à s’organiser, février va donner un petit coup de pouce : le mois commence un lundi et s’achèvera un dimanche. Une succession de quatre semaines complètes qui fait dire que février 2021 est « un mois parfait ».
Peut-être n’y avez-vous pas prêté attention, mais ce mois de février 2021 démarre un lundi et s’achèvera le 28… un dimanche. Il durera exactement quatre semaines, chaque jour de la semaine revenant quatre fois.

Autrement dit, celui-ci est parfaitement « rangé » cette année. D’où la qualification de « mois parfait ». Un phénomène calendaire qui survient assez rarement.

L’origine des 28 jours

Février est le mois le plus court de l’année, le seul à compter moins de 30 jours. Pourquoi ? La raison est historique et vient du calendrier julien : pour rendre hommage à Jules César et à l’empereur Auguste, un jour supplémentaire a été ajouté de façon permanente aux mois de juillet et août, et retiré à février, portant ainsi le mois à 28 jours au lieu de 30.
« Pour les Romains, l’impair plaît aux dieux. Ainsi tout ce qui était impair était favorable et ce qui était pair était défavorable. Le mois de février, mois des fièvres, des impuretés, c’est le mois fatal qui était dans le calendrier romain de l’époque le seul avec un nombre pair de jours », explique Jacques Gispert, auteur du livre Le calendrier et ses mystères (Éditions Publication Université Provence). C’était avant que Jules César ne complique les choses avec ses années bissextiles…
Tous les six ou onze ans…

Vous l’aurez compris, un mois de février démarrant un lundi et s’achevant un dimanche n’est pas ordinaire. Cette harmonie est rare dans le calendrier grégorien, avec des mois d’une durée inégale, que la France respecte depuis 1582.

D’abord parce que cela ne peut se produire que pour les mois de février, étant donné que les autres mois, de 30 ou de 31 jours, ne sont jamais des multiples de 7.

Ensuite parce que cet ordre s’établit tous les six ou onze ans (schéma du 6-11-11), en fonction des années bissextiles. Ainsi, le mois de février « parfait » reviendra dans six ans (2027), puis onze ans plus tard (2038) et onze années encore plus tard (2049). Ces écarts se répéteront ensuite jusqu’à la fin du siècle : après 2049, viendront 2055, 2066, 2077, 2083 et 2094.

La belle mécanique du 6-11-11 sera cassée en 2100, année que le calendrier grégorien a exclue des bissextiles pour mieux coller à la durée de la révolution terrestre (365 jours, 5 heures, 48 minutes et 46 secondes).

Février 2100 sera donc lui aussi un mois « parfait », comme février 2094, six ans auparavant, et février 2106, six ans après. Ensuite, on repart sur deux fois onze ans.

Autre détail amusant : les mois de février qui démarrent un lundi, comme en 2021, mais s’achèvent un lundi du fait de leurs 29 jours, sont le plus souvent espacés de 28 ans…
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Il fait une pizza avec 254 fromages et entre dans le livre Guinness des records
actulyon
Il l'avait tenté le 22 février 2020. Fin novembre, il a eu sa réponse : le Lyonnais Benoît Bruel entre dans le livre Guinness des records grâce à sa pizza aux 254 fromages.
Estomacs fragiles s’abstenir. Benoît Bruel, chef de la pizzeria Déliss’Pizza à Lyon, est officiellement entré dans le livre Guinness des records le 26 novembre 2020, pour avoir réalisé une pizza aux 254 fromages. Il nous raconte.
L’idée est venue il y a plusieurs années, par un ami caméraman, qui a filmé des émissions comme Cauchemar en cuisine ou encore Koh Lanta. Il propose à Benoît Bruel de tenter l’aventure, pour faire un « gros coup de pub » à la pizzeria.

En 2015, un crash d’hélicoptère survient lors du tournage de l’émission Dropped, pour TF1. Un drame terrible, qui met fin à la vie de l’ami caméraman du pizzaïolo. Le projet de super pizza est abandonné.

Quelques années plus tard, un internaute sur Facebook reparle de l’idée après avoir goûté la pizza aux 12 fromages sur la carte de la pizzeria. L’occasion pour Benoît Bruel de repartir dans ce projet fou.
L’objectif : battre le record en vigueur, une pizza d’un Australien avec 154 fromages.

Un casse-tête pour rentrer dans les clous
Mais pour intégrer le livre des records, ce n’est pas une sinécure. Le pizzaïolo explique : « Il faut leur envoyer une lettre de motivation. Ils mettent quatre mois à répondre. J’ai fait la demande en octobre 2019, j’ai eu la réponse en janvier 2020. J’ai proposé la date de mon anniversaire, le 22 février, pour tenter ce défi. »

Viens ensuite la galère : « Je ne m’attendais pas à une si longue liste de critères ! Il faut une attestation d’hygiène, une formation d’hygiène, avoir un contrat avec un laboratoire d’hygiène. Il faut que la pizza fasse entre 30 et 30,5cm de diamètre, et qu’il y ait minimum 2 grammes de chaque fromage. »
Coût de l’opération, entre les contrats avec le laboratoire, l’attestation et les fromages : plus de 2 000 euros.

Les fromages ont été achetés dans une fromagerie pour certains (une soixantaine), et à l’hypermarché Auchan de Saint-Priest.
« On est obligé de la manger »
Les règles ne s’arrêtent pas là : « On est obligé de la manger et d’en donner des parts au laboratoire d’hygiène, qui doit faire deux prélèvements de 100 grammes pour des analyses et pour vérifier qu’il y a une bonne conservation des fromages ».

Le chef conclut : « C’est marrant qu’un record du monde soit à portée de main, comme cela ». Tellement proche, qu’il l’a obtenu : le 26 novembre 2020, Benoît Bruel a reçu son petit papier attestant son record du monde.

« Aucun intérêt culinaire »
Aux questions souvent posées, Benoît Bruel répond rapidement : « Non, ce ne sont pas tous des fromages français. Et non, elle n’est pas à la carte ! » Après la tentative de record, il l’a quand même, temporairement, mis à la carte, au prix de 48 euros, pour une pizza collector.

Avec le recul, le chef est assez clair :

Cette pizza n'a aucun intérêt culinaire !

Benoît Bruel
Pizzaïolo et recordman du monde
« De toute façon, quand on me dit qu’on ne peut pas différencier les fromages quand il y en a autant… et alors ? Ce n’est pas fait pour être différencié, un plat. On mange pour apprécier le goût, poursuit le pizzaïolo inventif.

Si on fait manger une 4 fromages à un grand chef, il ne pourra pas tous les différencier. Il ne pourra pas faire la différence entre un comté 16 mois d’affinage et un comté 14 mois. »

Avec un sourire en coin, il termine : « Une bouchée, c’est bien et ça suffit. De toute façon, il y avait des fromages dégueu dessus ! »

Un nouveau record en ligne de mire
Loin d’être rassasié, le néo-recordman du monde en a déjà un nouveau en tête. « Lors du précédent record, cela m’a permis de faire la rencontre de la fromagère d’Histoire de fromage, à Mornant. Le prochain record du monde, nous le ferons ensemble » confie-t-il.

Et il sera bien sûr à base de fromage : le prochain objectif sera de faire une pizza avec plus de 300 fromages et cette fois tous Français !
Cela fera un nouveau coup de pub pour le restaurant, un coup de pub pour la fromagerie et cela mettra en valeur des producteurs méconnus qui gagnent à l’être un peu plus ».

Le listing des fromages est en cours. Rendez-vous en 2022 pour voir un nouveau record peut-être battu par Benoît Bruel.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

USA : Vous lui apportez une preuve de vie après la mort, un milliardaire vous offre jusqu’à un million de dollars
Starmag
Robert Bigelow, un milliardaire américain va lancer un grand concours pour offrir jusqu’à un million de dollars à toute personne lui apportant la preuve d’une survie de la conscience après la mort.
C’est le New York Times qui s’est fait l’écho de ce drôle de concours qui va être lancé sous peu. Robert Bigelow, un magnat de l’immobilier américain et milliardaire, va offrir jusqu’à un million de dollars à quiconque lui apportera une preuve de survie de la conscience après la mort.
C’est touché par son histoire personnelle, tout d’abord le suicide de son fils en 1992 puis la mort de sa femme après 55 ans de mariage que Robert Bigelow a décidé à l’été 2020 de lancer l’Institut Bigelow pour l’étude de la conscience. Le milliardaire est cependant familier de ce genre de sujets puisqu’il a également financé des études sur les ovnis et la vie extraterrestre.

Le gagnant du concours remportera 500 000 dollars
Et Robert Bigelow souhaite avancer rapidement sur la question. C’est pour aller dans ce sens qu’il a décidé de lancer un concours à l’intitulé précis :

Nous recher­chons des preuves tangibles “au-delà de tout doute raison­nable”, par-delà la reli­gion ou la philo­so­phie, suscep­tibles de four­nir un ensemble de connais­sances à diffu­ser large­ment.
Un certain montant est associé à ce concours puisque le gagnera remportera 500 000 dollars, le deuxième, 300 000 dollars et le troisième, 150 000 dollars. Mais attention, il faut remplir certaines conditions pour pouvoir remporter ce titre, afin d’éviter les charlatans.

Un palmarès d’ici novembre
D’ici fin février, les personnes voulant participer au concours devront prouver qu’elles travaillent bien dans le domaine de la recherche et ce, depuis au moins 5 ans.
Les candidats devront ensuite soumettre une étude de 25 000 mots maximum d’ici le 1er août. Un jury de spécialistes déterminera ensuite le gagnant. Interrogé sur ce que pouvait être la preuve tangible demandée, Robert Bigelow a précisé qu’il n’en avait aucune idée mais croyait fermement à l’idée d’une conscience après la mort. On attend avec impatience l’annonce des gagnants en novembre 2021 et le fruit de leurs recherches !
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Douai. Il pose sur les réseaux sociaux avec une veste volée… et se fait arrêter par la police
OuestFrance
Un homme est soupçonné de vol après avoir posé avec une veste dérobée sur les réseaux sociaux. Il a été interpellé à Douai (Nord). Le cambriolage remonterait à juin 2020. Le suspect a reconnu les faits et sera prochainement convoqué devant un juge
Un homme soupçonné de vol a été interpellé à Douai (Nord) après avoir posé sur les réseaux sociaux avec une veste dérobée. Les faits remontent à une nuit de juin 2020. Le suspect se serait introduit chez un voisin, un jeune homme de 21 ans, et aurait embarqué le fameux vêtement ainsi qu’une console PS4 et d’autres biens, rapporte Lille Actu jeudi 4 février.
Le jeune homme se doutait de l’identité du voleur
Il aurait juste gardé la veste de marque et aurait revendu le reste dans un « magasin qui rachète des articles d’occasion », a appris le site d’actualité locale d’une source policière.

Le propriétaire de ces biens se doutait de l’identité de l’auteur du cambriolage mais n’avait pas de preuves. Il aura donc fallu attendre que ce dernier se trahisse sur les réseaux sociaux. L’homme interpellé a finalement reconnu les faits au cours de son audition. Il doit être convoqué devant un juge prochainement pour répondre de ces actes.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Qui a inventé le steak tartare ?
RTL
Le steak tartare fait partie de ces plats que l’on adore ou au contraire que l’on déteste, parce que c’est de la viande crue de boeuf hachée menue (ou du poisson comme du saumon) et que cela ne plaît pas à tout le monde. Mais qui donc peut bien être l’inventeur de cette recette clivante ?
Réponse 1) Le steak haché cru était le plat préféré de Tartarin de Tarascon, le célèbre héros inventé par Alphonse Daudet, et qui a connu un succès monstre au XIXe siècle, il y a eu plusieurs tomes de ses aventures. À Paris comme à Marseille, on s’habillait comme Tartarin, on parlait comme Tartarin, et on mangeait comme Tartarin.

Réponse 2) La tradition du steak haché cru nous vient des cavaliers tatares ou tartares, des nomades qui hachaient la viande de cheval ou de mouton après l’avoir glissée sous leur selle pour l’attendrir, puis, la mangeaient crue.

Réponse 3) Au XVIIe siècle, c’est le grand chef cuisinier Augustin Tartare qui inventa un plat à base de viande crue, un plat que l’on pouvait servir à Louis XIV et à ses invités au cours des parties de chasse dont il était particulièrement friand et qui pouvaient durer plusieurs jours ! Fort logiquement, on donna son nom de famille à ce plat qui connût un grand succès.

Le steak tartare a été inventé par... les Tartares (à leur insu)
La bonne réponse est la réponse 2 ! Oui, ce sont bel et bien les peuples nomades d’Asie centrale qui ont inspiré, de très loin, l’inventeur du steak tartare. Pour mémoire, aujourd’hui l’Asie centrale c’est le Kazakhstan, le Kirghizistan et la Mongolie.

Dans ces pays-là, on mange énormément de viande, essentiellement de la viande de cheval ou de mouton. Si vous connaissez l’un ou l’autre ou les deux, ces viandes ne sont pas particulièrement réputées pour leur tendresse, sauf à les faire mijoter en ragoût pendant des heures.

Rappelons que ces peuples d’Asie Centrale ont très longtemps été nomades, passant leurs journées à chasser, se déplaçant de steppe en steppe. Que fait-on lorsque l’on a pas le temps de s’arrêter pendant des heures pour faire la popote ? Et bien on mange de la viande crue.

Un processus bien précis
Seulement, pas question de croquer à pleine dents dans un steak de cheval. Les Tartares coupaient donc la viande en fines tranches, qu’ils plaçaient ensuite entre leur selle et le dos du cheval, avec du gros sel dessus pour en chasser le sang. Et une fois la viande attendrie grâce à ce stratagème, ils hachaient la viande menue et la mangeait avec les doigts, tout simplement.

La preuve : le plat traditionnel au Kazkahstan, s'appelle Bishbarmak. Il est à base de viande de cheval et de mouton (cuite). Or la traduction littérale de Bishbarmak, en langue kazakhe, c’est “ cinq doigts”, pour rappeler qu’il se mange avec la main...

C’est cette façon de consommer la viande, attendrie, purgée de son sang, puis hachée menue, qui a inspiré l’inventeur du steak tartare. Le tartare de poisson ne fait que l’imiter, mais n’a finalement pas grand chose à voir à la base....
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Un bébé encore dans le ventre de sa mère enregistre un album
RTL - Luca Yupanqui est certainement la plus jeune musicienne de l’histoire. Alors qu’elle est encore dans le ventre sa mère, ses mouvements ont été enregistrés et transformés en musiques.
La plus jeune musicienne de l’histoire n’est même pas encore née. Luca Yupanqui vient d’enregistrer son premier album, Sounds of the Unborn, depuis le ventre sa mère.

D'après Consequence of Soud, Luca Yupanqui est actuellement dans le ventre de la bassiste du groupe Psychic Ills, Elizabeth Hart, mariée au producteur Iván Diaz Mathé. Ils ont décidé, à l’aide d’une technologie MIDI bisonique, de transformer les mouvements de leur bébé en sons. Le dispositif MIDI a été fixé au ventre de la jeune mère, enregistrant ainsi les vibrations émises par Luca Yupanqui. Le tout retranscrit par un synthétiseur.

Le résultat respecte au maximum le rythme des vibrations de Luca. Un premier morceau extrait de l’album est déjà disponible.

Un communiqué de presse, relayé par le média britannique NME, explique la démarche : "C’est dans la nature humaine de se demander à quoi la vie ressemble dans la conscience d’un autre être humain. Ces questionnements sont devenus plus forts et importants pour Elizabeth et Iván alors qu’ils étaient en train d’attendre que Luca vienne au monde.
À un moment donné, ces interrogations se sont transformées : que dirait-elle si elle pouvait parler ? Comment réagirait-elle au monde extérieur ? Et finalement, quel genre de musique jouerait-elle si elle en était capable ? Cet album aspire à répondre à ces questions".
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Nasa : Une récompense colossale pour les chefs qui concocteront de meilleurs plats aux astronautes
MIAM L’objectif est de créer des systèmes de production d’aliments savoureux et nourrissants grâce à des technologies viables, sans danger et autonomes pour les astronautes

20 minutes
La Nasa et l’agence spatiale canadienne (CSA) ont récemment lancé un concours en ligne destiné à recueillir les meilleures idées en matière de production de nourriture pour les astronautes. Comme le rapporte Ouest-France, l’initiative baptisée « Deep Space Food Challenge » promet des récompenses dont le total atteint des centaines de milliers de dollars. Pour garantir une « collaboration internationale », les participants du monde entier sont les bienvenus, précise le site dédié.

Les modalités et les lots diffèrent cependant selon la nationalité des participants. Les lauréats canadiens peuvent remporter 30.000 dollars canadiens (20.000 euros) si leur projet est retenu lors de la première phase de sélection et 100.000 (65.000 euros) s’ils passent le stade des demi-finales. Quant au grand gagnant, il se verra offrir 380.000 dollars canadiens (250.000 euros). Les dotations sont similaires pour les candidatures américaines, mais les idées soumises par des citoyens d’autres pays ne pourront pas être récompensées.
Des solutions pour la Terre
Pour faire partie des projets sélectionnés, les équipes devront proposer « des technologies ou systèmes de production alimentaire innovants demandant un minimum de matières premières ». Les créations doivent « offrir un rendu nourrissant, bon et sans danger lors des missions spatiales prolongées ». Chaque groupe doit s’inscrire avant le 28 mai 2021 et envoyer son projet le 30 juillet au plus tard.
La Nasa et la CSA précisent que les inventions mises au point par les candidats sont aussi susceptibles de « bénéficier aux habitants de la Terre ». En effet, le coût et la disponibilité des produits frais représentent un sérieux problème aussi bien dans l’espace que dans certaines régions de notre planète. Les agences spatiales espèrent donc se voir proposer des solutions alimentaires viables et autonomes.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Naufragés, ils survivent 33 jours sur une île déserte en se nourrissant de noix de coco
OuestFrance

Trois ressortissants cubains ont été secourus le 9 février dernier alors qu’ils étaient coincés sur une île déserte au large des Bahamas. Ils ont survécu sur place pendant 33 jours en se nourrissant de noix de coco.
Un tel scénario a déjà inspiré nombre d’écrivains ou réalisateurs de films. Mais quand l’histoire se produit réellement, on ne peut être qu’ébahi. Mardi 9 février, trois ressortissants cubains ont été secourus par des garde-côtes américains sur une île déserte entre les Bahamas et Cuba.

Deux hommes et une femme avaient rejoint l’île à la nage, après avoir vu leur bateau chavirer, cinq semaines auparavant. Après avoir survécu au naufrage, ils ont donc tenu pendant 33 jours, sans assistance.
Ils agitaient un drapeau de fortune

C’est dans un communiqué publié mercredi que l’US Coast Guard, le corps des garde-côtes américain, a annoncé la nouvelle. Au cours d’une « patrouille de routine », lundi, un équipage qui survolait l’atoll de Cay Sal Bank en avion a repéré « trois personnes, agitant un drapeau de fortune », sur un banc de sable nommé Anguilla Cay.

Les garde-côtes leur ont alors fait parvenir, par parachute, de la nourriture, de l’eau et une radio pour communiquer, tandis qu’un hélicoptère de la base de Clearwater, en Floride, a été déployé pour venir les secourir.
Le 9 février, l’équipage de l’hélicoptère est arrivé sur place. Il est parvenu à hisser les trois naufragés à bord, sains et saufs, avant de les conduire au centre médical de Lower Keys, au sud de la Floride, pour des examens complémentaires. Les vidéos du largage de provisions, puis du sauvetage, ont été mises en lignes.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Gironde : Deux frères, prénommés Starsky et Hutch, interpellés pour refus d’obtempérer
INSOLITE Le conducteur, Starsky, en état d’ivresse a été placé en garde à vue

20Minutes

Ce n’est pas une blague même si les gendarmes de la Gironde ont dû en rire quelques instants. Le week-end dernier, ils ont interpellé… Starsky et Hutch ! Voilà comment se prénommaient (très sérieusement) deux frères arrêtés pour refus d’obtempérer sur la nationale 1113 à hauteur de Beautiran, rapporte France Bleu.


Ils roulaient à bord un Renault Scénic et non de la Ford Gran Torino du film. Mais les policiers ont tout de même dû utiliser les grands moyens. Les deux hommes âgés d’une trentaine d’années ont forcé une première fois un barrage avant d’être finalement stoppés grâce à la barre stop-stick des gendarmes. Seul Starsky, le conducteur en état d’ivresse a été place en garde à vue plusieurs heures.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

Saint-Valentin : quelle est l’origine de cette fête ?
RTL
Si personne n’ignore la signification de la fête de la Saint-Valentin, en revanche, son origine est beaucoup plus obscure !
Ce dimanche 14 février nous fêtons la Saint-Valentin. Saurez-vous deviner quelle est la véritable origine de la fête des amoureux, parmi les trois propositions ci-dessous ?
Réponse 1) Valentin était un prêtre qui vivait à Rome au IIIe siècle après Jésus-Christ. il mariait en secret les chrétiens qui étaient encore persécutés à l’époque, il fut décapité.
Réponse 2) Valentin de Terni était un moine qui vivait en Italie au VIe siècle. il s’opposa à l’empereur Claude II le Gothique qui voulait empêcher les mariages, pour pouvoir envoyer plus d’hommes à la guerre.
Réponse 3) Valentino était un coureur de jupons, habitant à Venise, contemporain de Casanova. Mais contrairement à son alter-ego qui ne renonça jamais à la débauche, Valentino se fit moine, devint un grand abbé, et fut canonisé au XVIe siècle.

En réalité, il y a deux bonnes réponses : la 1 et la 2, et l’on ne sait pas vraiment laquelle des deux est la bonne. Sans doute un peu des deux !


Reprenons : Valentin a bien vécu à Rome dans les années 200 et quelques, et a bien marié les chrétiens en secret. Le christianisme ne deviendra religion de l’Empire qu’une centaine d’années plus tard donc à l’époque, les chrétiens étaient bel et bien persécutés. Le pauvre Valentin fut capturé et aurait été décapité, dit-on, le 14 février 269.
Mais il y a bien eu un autre Valentin au VIe siècle dont on ne sait pas s’il n’a pas aussi inspiré la fête de la St Valentin. Il était réputé pour ses dons de guérisseur. On lui attribue le miracle d’avoir rendu la vue à une jeune fille dont il était amoureux. Ajoutez à cela que chez les Romains, il existait déjà une fête de la fertilité, les Lupercales, qui se célébrait entre le 13 et 15 février dans le calendrier julien. La fête de la St Valentin s’est donc greffée dessus, et a pris sa place.

La Saint-Valentin pour former des couples au hasard
Bien plus tard, à la fin du Moyen-Age, en Angleterre, dans l’aristocratie, la St Valentin consistait à former des couples au hasard, ce qui déplut fortement à l’Eglise catholique quand elle avait encore autorité là-bas. C’est à cette époque que la tradition des petits mots et des petits cadeaux, serait née. Une tradition qui a traversé l’Atlantique bien plus tard et donna le "Valentine's Day" aux États-Unis. Puis revint en Europe avec les GI, déployés sur une large partie du continent après la seconde guerre mondiale !
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6995
Note: 198

PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invité(s)

cron