Questions existentielles - page 266

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Une drôle d’invasion frappe une ville de Californie
ladépeche
Victorville, en Californie, a subi un phénomène impressionnant le 18 avril : une invasion de "tumbleweeds" s’est abattue sur la ville au point que certains habitants ne peuvent même plus sortir de chez eux. Ces buissons virevoltants, poussés par les vents et souvent visibles dans les westerns, sont malheureusement source d’une importante pollution.

Vous avez sûrement déjà dû voir ces boules de branches sèches en train de virevolter sur une route dans les westerns. Ces "tumbleweeds", ou "herbes qui virevoltent", en français, sont des branches de buissons qui sèchent, s'envolent et qui forment des boules, un peu comme des moutons de poussière. Cette plante, importée par les Russes au 19ème siècle, se reproduit très vite. En effet, chaque plante produit 250 000 graines qui s'envolent et font pousser des buissons un peu partout. En somme, une vraie prolifération qui présente plusieurs inconvénients majeurs.
Certains habitants n’ont pas pu sortir de chez eux

Les migrations de Tumbleweeds prennent parfois l’allure d’une invasion. Le 18 avril, c’est Victorville, en Californie, qui en a fait les frais. La ville a pu voir des milliers de ces buissons envahir ses rues, poussés par les vents chauds qui soufflent depuis plusieurs jours au Colorado et en Oklahoma.
Les rues, mais aussi 150 habitations, ont été bloquées par ces « virevoltants » accumulés le long des façades. On ne voit même plus plus les fenêtres ni les portes sur des images relayées par le presse américaine. Certains habitants n’ont d’ailleurs pas pu sortir de chez eux. Habituellement, les habitants peuvent en voir une ou deux rouler au milieu de la rue, poussées par le vent. Mais cette fois les habitants de Victorville ont été désagréablement surpris.

165 litres d’eau chaque année à eux seuls

En plus d’être gênants et encombrants, ces buissons peuvent boire 165 litres d’eau chaque année à eux seuls, avant d’aller gambader en fantômes errant dans les rues. Ils assèchent alors complètement les sols qui les entourent et favorisent la désertification, l’érosion et les incendies. Un inconvénient qui est alors de plus grande envergure pour l’environnement et l’écosystème.
ImageImage
Carlbarks Avatar de l’utilisateur

Posts: 13445
Note: 3152

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321


Pays-Bas: Un bitume musical testé pour inciter les conducteurs à rester vigilants

INNOVATION La ville néerlandaise de Jelsum teste depuis quelques jours un marquage au sol destiné à avertir en musique les automobilistes lorsqu’ils sont « hors des clous »...
20Minutes
Une chaussée à bandes « chantantes », censée prévenir les conducteurs quand ils dévient dans leur trajectoire : c’est l’innovation testée à Jelsum (Pays-Bas) depuis une semaine.
Si ce bitume musical est un outil supplémentaire pour protéger les automobilistes, le dispositif ne fait pas, en revanche, l’unanimité parmi les riverains, rapporte le site Dutch News.
Un hymne pour rappeler les conducteurs à l’ordre
À chaque écart de conduite, le marquage au sol joue un petit air d’hymne frison, le morceau emblématique de la province de la Frise où se situe la ville de
Le procédé avait auparavant été mis en place au Japon, sur l’île d’Hokkaido, où des axes routiers émettent des mélodies en fonction de la vitesse et de la trajectoire des véhicules. Des bandes colorées informent aussi les automobilistes de la survenue de ces interludes musicaux, rappelle BFM TV.

Sans remettre en cause son efficacité, les riverains de la route qui a accueilli l’innovation commencent à faire la grimace. Sijtze Jansma, qui habite à 200 mètres de « l’asphalte chantant » confie ainsi à RTL Nieuws : « C’est tellement exaspérant. L’hymne frison est agréable, mais pas 24 h/24 (…). La nuit, on ne dort plus. »
Les autorités provinciales ont toutefois assuré que les griefs des résidents locaux seraient entendus et que le désagrément prendrait bientôt fin.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Australie: Max le chien protège une enfant perdue dans le bush
AFP
Un chien sourd et en partie aveugle qui a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien a reçu samedi les honneurs de la police.
Max, un Blue Heeler de 17 ans, est resté au côté de la petite Aurora tout au long d'une nuit pluvieuse, avant de conduire famille et secouristes vers l'enfant, disparue depuis vendredi et recherchée par voie aérienne et terrestre dans une région rurale du Queensland (nord-est).
"Leisa (la grand-mère de l'enfant, ndlr) a entendu la voix d'Aurora, puis elle a trouvé Max qui l'a conduite auprès d'elle", a raconté Kelly Benston, le compagnon de Leisa. Il a ajouté que l'animal était sourd et partiellement aveugle.
Les policiers ont immédiatement fait du héros à quatre pattes l'un des leurs. "Quel bon garçon, Max !" a écrit sur son compte Facebook la police du Queensland. "Tu es maintenant un chien policier honoraire !", a-t-elle ajouté en postant une photo de l'animal.
Au grand soulagement de sa famille, la fillette, retrouvée à environ deux kilomètres de sa maison après une disparition d'une quinzaine d'heures, ne soufre que d'égratignures.
"Les environs de la maison sont assez escarpés et il n'est pas facile d'y marcher", a expliqué le coordinateur des secours, Ian Phipps, à la Australian Broadcasting Corporation. L'enfant "a fait un bon bout de chemin, et son chien lui a manifesté sa loyauté".
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

A Genève, un Picasso a rendez-vous avec ses 25.000 propriétaires
AFP
Il ne trône pas dans leur salon mais ils en sont bien propriétaires: 25.000 internautes qui ont acquis ensemble un Picasso via une plateforme suisse d'achat groupé, peuvent l'admirer pour la première fois vendredi à Genève.
D'habitude, les fidèles du site suisse d'achat Qoqa lorgnent plutôt sur la perceuse, le lot de valises ou le voyage à Marrakech à prix cassé.
Mais, en décembre, la plateforme lancée en 2005 avec pour devise "On fait n'importe quoi mais on le fait pour toi", leur a proposé d'acquérir un tableau de maître, "Buste de mousquetaire" de Pablo Picasso (1968), pour 2 millions de francs suisses (1,7 million d'euros).
En trois jours, 25.000 personnes ont acheté les 40.000 parts à 50 CHF (42 euros) mises en vente et sont officiellement devenues les heureux propriétaires du "Buste" (58 x 28,5 cm).
"Buste de mousquetaire" de Pablo Picasso dont 25.000 internautes se sont portés acquéreurs. Le Musée d'art moderne et contemporain de Genève leur ouvre ses portes le 27 avril 2018 pour admirer l'oeuvre © Harold CUNNINGHAM AFP"Buste de mousquetaire" de Pablo Picasso dont 25.000 internautes se sont portés acquéreurs. Le Musée d'art moderne et contemporain de Genève leur ouvre ses portes le 27 avril 2018 pour admirer l'oeuvre
L'idée de départ de Qoqa était évidemment "de faire du buzz" pour faire parler de l'entreprise, mais il y avait aussi l'envie de démocratiser un monde de l'art vu comme "fermé et obscur", confie à l'AFP Pascal Meyer, 37 ans, PDG et fondateur.
"Quand on a lancé cette idée-là, on nous a dit: oubliez, c'est juste impossible", raconte-t-il, au milieu de l'open space d'un entrepôt de la périphérie de Lausanne, peuplé d'employés à peine trentenaires, où le port de la cravate est interdit.
"Et puis quand on a commencé à parler de Picasso, on nous a dit: alors là, c'est doublement impossible, donc du coup le challenge était hyper sympa, on s'est dit: tentons le truc, essayons (...) de démocratiser un petit peu ce domaine (...) qui parait inaccessible pour Monsieur et Madame Tout le monde".
L'entreprise s'est entourée de spécialistes pour certifier "l'authenticité de la pièce", mais également "s'assurer qu'on la paie le bon prix", raconte encore M. Meyer, qui n'a pas souhaité divulguer le prix réel versé par Qoqa à "un propriétaire européen".
"Un pour tous, tous pour un"
Dans l'esprit de la devise du mousquetaire sujet du tableau - "Un pour tous, tous pour un" - c'est désormais à cette large communauté de propriétaires de veiller au destin de l'oeuvre, de décider par exemple où il sera exposé.
Le Musée d'art moderne et contemporain de Genève (Mamco) est la première institution à l'accueillir et le tableau y sera exposé à partir de vendredi.
Son directeur, Lionel Bovier, a été séduit par l'initiative.
Pour son institution, qui expose un art réputé élitiste, s'associer dans ce cadre à la plateforme d'achat a en effet le mérite d'ouvrir un peu plus grand les portes du Mamco.
"L'intérêt principal pour nous, c'est une forme de développement de public (...), c'est-à-dire de prendre contact, de s'adresser à ce public qui est devenu propriétaire collectivement de ce tableau", explique-t-il à l'AFP.
"On espère du coup accueillir le plus grand nombre possible de propriétaires parmi cette communauté de 25.000 personnes", a-t-il ajouté.
Chaque propriétaire, muni de sa carte numérotée et frappée d'une reproduction de l'oeuvre, pourra venir admirer son bien, gratuitement.
M. Bovier souhaite également utiliser le savoir-faire de Qoqa dans les technologies digitales pour exposer le tableau de manière originale.
Des interactions via "PiQasso", une plateforme dédiée du site Qoqa et une webcam sont prévues.
Il y a aussi "un scan 3D de l'oeuvre qui a été fait, donc on pourra se balader dans l'oeuvre, enfin il y a plein de petites choses qui font que ça rend le truc un peu plus sexy et un peu moins chiant si j'ose dire", souligne M. Meyer.
De son côté, le musée proposera "rencontres", "activités", et "conférences autour du tableau, autour de Picasso, autour aussi d'un certain travail de conservation qu'un musée réalise notamment sur des oeuvres de ce type-là", a détaillé M. Bovier.
Le "Buste" doit rester à Genève jusqu'en octobre. Ensuite, ce sera aux internautes de voter pour sa prochaine destination.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Médecine : première greffe réussie d’organes génitaux masculins

LINFO.RE
Les médecins de l’Université Johns-Hopkins aux États-Unis ont réussi à greffer un pénis et un scrotum à un soldat américain blessé en Afghanistan. Le militaire avait été grièvement touché à ses parties sensibles dans une explosion.

Dans l’histoire de la médecine, le lundi 23 avril 2018 est à marquer d’une pierre blanche. Des scientifiques américains à l’université Johns-Hopkins (États-Unis) ont annoncé la réussite d’une greffe de pénis et de scrotum sur un soldat américain. Le greffé est un militaire ayant été grièvement blessé il y a plusieurs années dans une explosion en Afghanistan, ont précisé les médecins. L’intervention chirurgicale représente une grande première mondiale.
Onze chirurgiens pour la transplantation
L’opération a eu lieu le 26 mars 2018. Il a fallu 14 heures et une équipe de neuf chirurgiens esthétiques et deux chirurgiens urologues pour la réaliser. Le pénis ainsi que le scrotum sans testicules et une partie de la paroi abdominale provenaient d’un donneur décédé. "Nous sommes optimistes sur le fait qu’il retrouvera des fonctions sexuelles et urinaires presque normales suite à une convalescence totale", a déclaré à la presse W.P. Andrew Lee, professeur et directeur du département de chirurgie plastique et reconstructrice à l’école de médecine de l’université.

Un homme désormais "normal"
"C’est vraiment une blessure stupéfiante, pas facile à accepter. (…) Quand je me suis réveillé, je me suis enfin senti plus normal", a témoigné le bénéficiaire de l’opération. Comme la victime a perdu ses testicules au cours de l’explosion, il ne pourra plus éjaculer. Les fonctions sexuelles du patient ne seront déterminées que d’ici six mois. Le soldat américain a requis l’anonymat, mais a indiqué dans un communiqué qu’il quitterait l’hôpital la semaine prochaine.

Une intervention inédite
Si des médecins avaient déjà réussi des greffes de pénis, cette transplantation couplée avec un scrotum est une grande première. La première chirurgie du genre avait été pratiquée en Chine en 2006. Malheureusement, cette intervention avait été un échec. Seules quatre greffes de pénis ont été effectuées avec succès dans le monde, en incluant l’opération de ce soldat américain.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Chine : des jets d'eau qui empêchent les piétons de traverser lorsque le feu est au rouge
LCI
Une méthode assez particulière oblige les Chinois à respecter les feux de circulation et les dissuade de ne pas traverser lorsqu'ils sont au rouge.En Chine, des jets d'eau dissuasifs empêchent les Chinois d'avancer sur les chaussées lorsque le feu est au rouge et qu'ils n'ont pas le droit de traverser. Ce système, loin d'être écolo, arrose les piétons qui avancent à contretemps. Néanmoins, ces jets d'eau se coupent automatiquement lorsque le feu vire au vert.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Afrique du Sud : une église dédiée à la célébration de la consommation d’alcool

LINFO.RE
Des consommateurs d’alcool sud-africains sont les bienvenus à l’église Gabola, créée exclusivement pour eux.
Les principaux adeptes, des consommateurs d’alcool
L’église Gabola, signifiant ‘boire’ dans un dialecte sud-africain, accueille à bras ouverts les consommateurs de boissons alcoolisées. Ce lieu de culte, peu commun, est fondé il y a, à peine huit mois et rencontre un succès auprès de ceux qui ont un penchant pour l’alcool.

Ceux qui sont contre cette église inhabituelle, en Afrique du Sud, condamnent son existence. L’archevêque Modiri Patrick Shole, directeur du South African Union Council of Independent Churches s’est exprimé sur cette affaire. Il a souligné que cette église ‘n’a rien à voir avec la parole de Dieu’. ‘Ce ne sont pas des services religieux’, a-t-il aussi souligné.


>>> Son corps produit naturellement de l’alcool

"Rien n’est aussi heureux dans le monde que les gens qui boivent"
Pour justifier la création de cette institution, son fondateur, l’Associated Press Tsietsi Makiti, a expliqué qu’il s’agit d’une ‘église pour ceux qui ont été rejetés par d’autres églises parce qu’ils boivent de l’alcool’.

Une de ses missions serait celle de ‘racheter les gens qui sont rejetés et considérés comme des pécheurs’. Les initiateurs de cette croyance, faisant l’éloge de l’alcool, notifient qu’ils boivent : ‘pour la délivrance et pour que le Saint-Esprit vienne en nous’. Pour eux, et ils en sont persuadés, ‘rien n’est aussi heureux dans le monde que les gens qui boivent’.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

La plus vieille bière du monde renaît d'un bateau échoué en 1797
Des brasseurs australiens, en partenariat avec des scientifiques et un musée, vont lancer une bière à partir de vieilles levures, rapporte « Ouest-France ».
PAR 6MEDIAS
Attention, il n'y en aura pas pour tout le monde ! Des brasseurs australiens vont lancer, à partir du mois de juin, une édition limitée d'une bière à partir d'une levure vieille de 220 ans, révèle Ouest-France. En effet, en partenariat avec des scientifiques et un musée australien, ces brasseurs, qui travaillent pour la société James Squire, ont choisi d'utiliser les levures qui proviennent de l'épave d'un navire marchand, le Sydney Cove . Ce dernier a fait naufrage en 1797 au nord de la Tasmanie alors qu'il transportait du thé, du riz, du tabac et des litres d'alcool.
Retrouvé en 1977 par des plongeurs amateurs, ce n'est qu'en 1990 que la cargaison est récupérée. Les bouteilles d'alcool qui n'avaient pas été endommagées lors du naufrage sont mises sous scellés et transportées au musée de la Reine Victoria, à Launceston, en Tasmanie. Parmi ces bouteilles, il y avait de la bière dont les levures sont restées intactes grâce à la fraîcheur de l'eau.
Une bière aux notes épicées

Il y a trois ans, lorsque David Thurrowgood, chimiste, devient le nouveau conservateur du musée, il confie ces bouteilles de bière à des chercheurs de l'Australian Wine Research Institute (un institut de recherche sur le vin) afin de savoir si des levures ont résisté. Un travail délicat débute pour ces spécialistes des levures de l'institut. « Apprivoiser cette levure historique n'a pas été facile », explique au Ouest-France Stu Korch, un des brasseurs de la société James Squire qui a été partenaire du musée et de l'institut pour cette expérience. Mais, après plusieurs mois de recherche et d'essai, ils sont parvenus à cultiver deux extraits de levure prélevés dans ces vieilles bouteilles.
À lire aussi : L'alcool a accéléré l'évolution de l'être humain !
C'est à partir de ces extraits que les brasseurs de la société James Squire ont fabriqué leur propre bière. Elle aurait des notes de cassis et d'épices. Le résultat est « un breuvage harmonieux, foncé, malté, épicé et avec du caractère. L'Épave a vraiment un goût unique », décrivent les brasseurs sur leur site internet qui ont décidé de la renommer The Wreck - Preservation Ale, la bière de l'épave de l'île Preservation (hommage à l'endroit où le bateau a fait naufrage). Tous les bénéfices qui seront tirés de la vente seront reversés au musée de la Reine Victoria.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Japon: Une cérémonie mortuaire pour des chiens robots irréparables
REST IN PEACE Des prêtres bouddhistes ont prié pour le repos de l’âme des robots mis sur le marché en 1999 par Sony…
20Minutes
Si vous avez déjà perdu un animal de compagnie auquel vous teniez, vous comprendrez (peut-être) la volonté des propriétaires de chiens robots Aibo d’accompagner leurs toutous mécaniques dans leur dernière demeure.
Encens, litanies et fleurs… C’est dans une atmosphère solennelle que la cérémonie mortuaire en l’honneur des chiens robots de Sony, s’est déroulée au temple de Kofukuji de la cité de Nara, rapporte The Guardian. 114 Aibos au total se sont retrouvés exposés sur des estrades recouvertes de draps blancs immaculés. Une étiquette a été disposée autour du cou de chaque « défunt » indiquant sa provenance et le nom des propriétaires respectifs endeuillés.
Un succès fou dans les années 90
Mis sur le marché en 1999 par la multinationale japonaise, le premier robot divertissant à usage domestique connaît un succès fou. La totalité du stock initial est écoulée en 20 minutes, soit 3.000 articles vendus et ce, malgré son montant exorbitant de 3.000 euros (environ 2.500 euros). En tout, 150.000 exemplaires ont été vendus par le géant de l’électronique. En 2014, Sony a définitivement cessé la réparation du chien robot.
En janvier, Aibo a eu un petit frère : une version améliorée dotée de l’intelligence artificielle et connectée à Internet afin de pouvoir interagir avec son propriétaire. C’est donc la fin irrémédiable pour la première génération de robot. Après la cérémonie d’adieu, les robots seront remis à l’entreprise A Fun, une société spécialisée dans la réparation d’objets anciens. Les pièces réutilisables seront récupérées pour raccommoder les Aibos les moins endommagés.
Bungen Oi, un prêtre ayant participé à la cérémonie a déclaré qu’il ne voyait rien de mal à donner aux robots à quatre pattes un au revoir selon les principes bouddhistes. « Toutes les choses ont un peu d’âme », a-t-il déclaré.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Le pape François met en vente sa Lamborghini
Le Parisien
Le produit de la vente aux enchères du bolide offert par la marque au taureau au pape François sera reversé à plusieurs associations caritatives.

Pas question pour le pape François de troquer sa « papamobile » pour une Lamborghini Huracan de près de 600 chevaux capable de traverser la place Saint-Pierre à plus de 300 km/h.
Le souverain pontife qui a reçu en cadeau ce bolide unique de la marque au taureau, au mois de novembre, a décidé de mettre cette voiture d’exception aux enchères. Estimée entre 250 000 et 300 000 euros, elle sera vendue par Sotheby’s à Monaco le 12 mai.
Le produit de cette vente sera reversé à plusieurs associations : la ville de Ninive en Irak attaquée et assiégée par l’organisation État islamique va recevoir 70 % de la somme récoltée. 10 % iront à l’organisation « Amici per il Centrafrica Onlus » qui vient en aide à la population centrafricaine, 10 % pour le Groupe International des Chirurgiens Amis de la Main (GICAM) et 10 % pour l’Association Communautaire du Pape Jean XXIII.
Un pur objet de collection
Pour les amateurs, cette voiture est d’ores et déjà un pur objet de collection. Blanche avec des bandes dorées pour rappeler la tenue papale, cette Lamborghini a été bénie par le pape François qui a posé sa signature sur le capot.
Ce n’est pas la première fois que des enchères sont organisées avec des cadeaux offerts au pape. En juin 2013, il avait reçu une Harley-Davidson à l’occasion du 110e anniversaire de la marque. Cette vente avait permis de récolter 241 500 euros en février 2014.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Radars embarqués : un maire veut les interdire sur sa commune
Cet élu de Gironde soulève un point du code, contesté par la préfecture, estimant que l'appareillage constitue un risque d'inattention pour le conducteur.
JACQUES CHEVALIER AVEC AFP
C'est peut-être une bataille du pot de terre contre le pot de fer, mais elle ne manquera pas d'alerter les avocats spécialistes en droit routier pour un beau débat juridique. En effet, le maire d'une petite commune de Gironde a récemment pris un arrêté visant à interdire la circulation de radars-caméras privés embarqués sur sa commune.
Officiellement enregistré le 2 mai, cet arrêté a été pris fin avril par Jean-Bernard Dufourd, maire de Naujac-sur-Mer, dans le Médoc, qui argue d'une entorse au Code de la route et d'un possible danger pour la sécurité routière. Cette mesure ne vise pas les radars ou caméras de la police ou de la gendarmerie, a-t-il précisé à l'AFP, confirmant une information de France Bleu Gironde.

Dans l'arrêté, posté sur son compte Facebook, le maire LR de Naujac invoque l'article R412-6-2 du Code de la route, qui, rappelle-t-il, « interdit de placer sur le champ de vision du conducteur un appareil doté d'un écran ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation ».
Il considère que conduire un véhicule « avec un système en fonctionnement de caméras embarquées, peut entraîner une perte d'attention et de fait la maitrise du véhicule par son conducteur, cause de manœuvres dangereuses et accidentelles ». Et on ne pourra que lui donner raison puisque c'est bien ce qui sera opposé par la maréchaussée à un usager lambda qui installerait un appareillage conséquent derrière son pare-brise.
Fouillis visuel

L'arrêté pose en conséquence que « la circulation est interdite sur l'ensemble routier de la commune de Naujac-sur-Mer, à tous véhicules munis de systèmes de caméras embarquées, pouvant altérer l'attention du conducteur ». L'arrêté « ne s'applique pas aux services de police et de la gendarmerie nationale ». Autrement dit, il vise précisément les radars embarqués à bord de voitures banalisées pour des mesures de vitesses confiées à des sociétés privées. Et cette nouvelle arme promet déjà de multiplier les PV au-delà de l'imaginable.
L'arrêté ayant semé une certaine agitation jusqu'au sommet de l'État a, depuis, été soumis aux services concernés pour contrôle de légalité. En quelques heures en plein viaduc du 8 Mai, le dossier a été bouclé avec une célérité suspecte. Sans plus se poser de questions, la préfecture de Gironde a demandé au maire de retirer son arrêté, celui-ci « étant illégal », a-t-elle indiqué dans un communiqué mardi. Interrogée, la préfecture a évoqué notament un problème de « compétence » pour ce type d'arrêté, et indiqué que le maire recevrait prochainement un courrier pour l'en informer.
Mais au-delà de cet aspect purement administratif, le raisonnement du maire n'est absolument pas invalidé et il y a fort à parier que les associations d'usagers et les avocats spécialisés vont regarder à la loupe quelles actions ils vont pouvoir, sur le même fondement, engager. À réaliser d'urgence car les premières voitures privées équipées de radars ont déjà commencé fin avril, dans l'Eure, à flasher les excès de vitesse.
Un maire ancien policier

Ce dispositif controversé doit être étendu à toute la France d'ici à 2020. Les véhicules sont équipés de caméras sur les plages avant et arrière, et ne circulent qu'avec le chauffeur à bord, au lieu de deux fonctionnaires pour les radars embarqués par la police ou la gendarmerie. Certains soulignent déjà les conditions dans lesquelles ont été passés les contrats avec les sociétés privées qui vont se partager une marché juteux.
M. Dufourd, propulsé au-devant de la scène par cette judicieuse intitiative, a expliqué à l'AFP qu'il « ne mettrait jamais un frein à quelque chose qui serait bon pour la sécurité », mais s'insurge contre « le désistement croissant de services publics régaliens vers le privé » sans autre but que « générer des revenus ».
Par son arrêté, il dit « exprimer tout haut ce que tout le monde pense tout bas » sur les radars privés embarqués, une « mesure extrêmement impopulaire, de tous bords », a fortiori vu « les dérives récentes des verbalisations de stationnement confiées au privé ».
Le maire, policier à la retraite, a dit « ne pas être dupe » sur le sort de son arrêté, « pot de terre contre pot de fer », mais il estimait important de « marquer le coup ».
Dans un communiqué mardi après-midi, la préfecture de Gironde a annoncé que le préfet Didier Lallement « demande au maire de Naujac-sur-Mer le retrait de son acte », l'arrêté municipal en question « étant illégal ». « En cas de refus, ce que l'on espère désormais de l'intéressé particulièrement avisé, l'arrêté sera déféré par le préfet de la Gironde au tribunal administratif pour annulation », poursuit le communiqué. Mais la rapidité de la réaction des pouvoirs publics démontre qu'il y a là une belle matière à contestation.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Une vague de huit étages pulvérise le record pour l'hémisphère Sud
AFP


MENU Le Point

Politique International Économie Tech & Net Culture Débats Sciences Santé Sports Lifestyle Afrique Vidéos Abonnés

Actualité Insolites
Une vague de huit étages pulvérise le record pour l'hémisphère Sud
AFP
Publié le 11/05/2018 à 09:31 | AFP
ABONNEZ-VOUS POUR 1,25€ PAR SEMAINE !
Une vague de huit étages pulvérise le record pour l'hémisphère SudUne vague de huit étages pulvérise le record pour l'hémisphère Sud © AFP / Gal ROMA
Les scientifiques ont mesuré ce qui pourrait être la plus haute vague jamais recensée dans l'hémisphère Sud, un monstre de 23,8 mètres de haut, soit l'équivalent d'un immeuble de huit étages.
La vague a été enregistrée mardi dans l'océan Austral, réputé pour la violence de ses tempêtes, près de Campbell Island, à environ 700 kilomètres au sud de la Nouvelle-Zélande, a annoncé MetOcean Solutions, un consultant en océanographie.
L'océanographe Tom Durrant a déclaré que cette vague, mesurée lors d'une tempête féroce à l'aide d'une bouée, pulvérisait le record précédent pour l'hémisphère Sud, établi à 22,03 mètres en 2012.
"A notre connaissance, c'est la vague la plus haute jamais enregistrée dans l'hémisphère Sud". L'océan Austral, a-t-il expliqué, fait office de "salle des moteurs" générant des vagues qui se propagent dans toute la planète.
"De fait, les surfeurs de Californie peuvent s'attendre à ce que l'énergie dégagée par cette tempête arrive sur leurs rivages d'ici une semaine environ".
Le chercheur a jugé que la tempête qui a secoué la région avant de partir vers l'est avait probablement provoqué des vagues dépassant les 25 mètres.
Mais la bouée des scientifiques, installée en mars afin d'enregistrer les conditions météorologiques extrêmes de l'océan Austral, n'était pas au bon endroit pour les mesurer, a-t-il ajouté.
De plus, afin de ménager ses batteries, elle n'enregistre les données que par épisodes de 20 minutes toutes les trois heures. "Il est très probable qu'il y ait eu des vagues plus importantes pendant qu'elle n'enregistrait pas".
La plus grande vague jamais recensée fut un tsunami généré en 1958 par un séisme, à Lituya Bay en Alaska, mesurant 30,5 mètres de haut, d'après le Smithsonian magazine, la publication de l'institution américaine de recherche scientifique.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 5559
Note: 321

Concours de pigeon voyageur : le premier volatile a parcouru 254,391 km en 3 h 49'
LaDepeche

À Bazet, deux villageois, Claude et Yves, sont des passionnés de pigeons voyageurs. Même si ces oiseaux ne sont plus utilisés comme ils ont pu l'être par le passé à des fins de communication, ils font toujours la fierté de leurs propriétaires pour leurs qualités sportives.

En effet, ces pigeons concourent régulièrement à des compétitions organisées entre fin mars et fin juillet. Aussi, le 21 avril dernier, ces volatiles ont été acheminés par camion pour Roullet, en Charente. En ce lieu, 2.850 ont été lâchés par des spécialistes le matin du 22 avril, à 8 heures.

Sur les 47 spécimens engagés par Claude, le premier a rejoint la planche d'envol de son pigeonnier à 11 h 49. Il a donc parcouru les 254,391 km à l'allure de 1.110 m à la minute ! Belle performance, n'est-ce pas, et en plus sans escale !

Ces animaux, entraînés comme de véritables athlètes, sont obligatoirement vaccinés et peuvent être contrôlés même pour surveiller les cas de dopage ! Eh oui, ça peut exister ! Les résultats de ces concours sont validés électroniquement par un classificateur de la Fédération colombophile française. Les plus huppés de ces sportifs sont engagés en championnat de France, d'Europe, voire du monde.

Le pigeon voyageur se distingue de son congénère domestique par son allure fière, il passe la tête haute. Ces volatiles sont bagués, aux deux pattes, sur l'une est mentionné le numéro de téléphone de son propriétaire et sur l'autre on peut trouver le numéro de matricule et l'année de sa naissance de l'oiseau ainsi que son pays d'origine. De plus, ils ont une bague électronique bien utile lors des concours.
Ces sportifs bien nourris avec des graines spécifiques, surveillés comme de vrais pros, sont toujours encouragés et félicités par leurs propriétaires.
ImageImage
PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)