Maître Alpha .....

Pour se reposer quelques minutes
morticia

Posts: 4003
Note: 1374

Pour ceux qui ne méprisent pas le passé ...........et qui , même , lui trouve un certain charme désuet mais touchant . :;): :flo:

Odeur de craie , enfants attentifs et respectueux :;):


Image


J'en ai connu dans certaines fermes ........ils étaient déja dépassés par les avancées techniques , mais résistaient au modernisme...
Il y a 30 ans..................en Ardèche on pouvait en croiser :wub:


Image


Image

Image

Peut-être un téléphone ..........mais point de téle , d'internet ....comment pouvaient-ils vivre ?? :rolleyes:


J'avoue ne pas comprendre ce qu'ils font .........mais ça doit être important pour le père et le fils ............je dirais qu'ils moulinent de la viande ??

Image

A votre avis ??



Métier éphémère ......Sabotier.

Image


Emue par ce vieux Monsieur a côté de son jambon et de son litron de pinard.... :flo:



Est-ce encore envisageable ce genre de labeur ?? :drop: Il fallait le vouloir hein !!!

Image


Pas rare sur les places des petits villages Ardéchois ces faiseurs de chaises ...

Image


Je pourrais voyager encore des heures dans le passé .........mais qui va lire ceci ??

Peut importe finalement ...je termine par une magnifique photo ........ :flo:



Image



:top: :flo:




http://img.over-blog-kiwi.com/1/09/58/17/20150712/ob_21f7bd_1.jpg
....Si vous aimez ceux qui vous aiment, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens n'en font-ils pas autant?"....
Aramis Avatar de l’utilisateur

Posts: 1026
Note: 514

Merci morticia, pour ces belles images du passé...! Bien sûr que ce n'était pas mieux avant, mais le bonheur n'avait pas l'ambition du nôtre aujourd'hui....! Il était partout, dans de tous petits détails de la vie....! Il était naturel, le nôtre est artificiel...! Il avait une saveur, le nôtre est fade...! Il était simplement réel, le nôtre est virtuel....!!!
Alphabis Avatar de l’utilisateur

Posts: 5874
Note: 1594

Ah, Morticia, cette salle de classe n'est guère différente de celles que j'ai connues, potache, dans les années quarante (Eh oui !)...
J'ai, affichée au mur de mon "bureau", la photo de ma classe, au Lycée Jeanne d'Arc de Nancy, en 1946 (l'école primaire était dans le même bâtiment que le lycée)
Ah, la blouse grise du maître, la blouse grise des élèves...
Tous au même niveau, quel que soit le rang social, fils de bourgeois, d'ouvrier ou de paysan, tous étaient à égalité à l'école communale.
J'ai connu ça en tant qu'élève, bien sûr, mais aussi en tant que maître d'école, du moins dans les premières années de mon "apostolat".
Mais cela a changé très vite, disons au milieu des années cinquante...
Pas toujours en bien...
La blouse alors a changé de couleur, les garçons ne portaient plus les galoches cloutées de mon enfance (les clous empêchaient la semelle de cuir de s'user... et permettaient aux gamins de faire de fort belles glissades sur le sol du préau)...
Aujourd'hui, plus de blouse, plus de galoches, plus de respect des consignes, plus de politesse, plus de punitions, plus de "tours de cour" et un comportement des parents qui me laisse pantois...
Vains dieux, qu'est-ce que je les regrette mes années de "dirlo", mes 386 potaches et mes dix-sept collègues !
Dernière édition par Alphabis le 03 Déc 2017, 15:11, édité 1 fois.
Ann

Posts: 450
Note: 153

morticia a écrit :

Je pourrais voyager encore des heures dans le passé .........mais qui va lire ceci ??



J'aime beaucoup :wub: Merci Morticia
J'ai connu enfant d'autres métiers disparus, raccommodeur de porcelaine, le rémouleur, etc.
Enfant nous n'avions pas de tl, la radio suffisait à notre bonheur, et certains soirs il y avait des veillées ou l'on racontait des histoires, jouions aux cartes, dominos etc.
La vie était rude, mais il y avait le partage, la famille, la politesse, le respect
Avec un vieux vélo, nous arpentions la campagne, comme une volée de moineaux dans les vignes, et revenions très fiers avec du raisin, des noix :lol:
Nous allions nous baigner dans la rivière. Je ne suis pas sure que les jeunes fassent cela actuellement
Le confort et le modernisme c'est bien, la vie est moins difficile par contre nous avons beaucoup perdu en lien social, c'est pourquoi ce petit rien que je fais avec mes sachets de gâteaux j'y tiens, et pour Pâques je distribue aussi ..... mais là se sera une autre histoire en cuisine le moment venu :;): :flo:
Dernière édition par Ann le 03 Déc 2017, 15:26, édité 1 fois.
Ann

Posts: 450
Note: 153

A Aramis et Alphabis, vous avez très bien raconté ce que je ressens aussi. Merci :flo: :clap:
morticia

Posts: 4003
Note: 1374

Merci a vous trois ..........
Dire que ces réponses me surprennent serait mentir ................ :;): Vos trois pseudos ont ceci de commun , c'est qu'ils cachent une sensibilité que je partage .

Mais je sais aussi qu'une superbe engueulade fait beaucoup plus de lectorat !! ::D:

Tant pis .......ne pas " regretter" ............mais bien ne pas oublier surtout !!! En parler .....les illustrer , ....tout ça fait partie d'une sorte de devoir de mémoire qui pour moi, me plait beaucoup . :top:

Détricoter le temps .........se pencher sur le passé .........c'est une belle balade ........quand on est sensible au temps d'avant ........y jeter un coup d'oeil me réconforte .
Pourquoi ??

Je ne sais ...

Par contre je veux bien un biscuit Ann............c'est l'heure !! hihihihi :prosit: :bave: :flo:
....Si vous aimez ceux qui vous aiment, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens n'en font-ils pas autant?"....
jules Avatar de l’utilisateur

Posts: 7198
Note: 2088

Merci Morti pour ce petit moment..et ces images d'un passé, pourtant pas si lointain...
Et puis l'Ardèche c'est chez moi..ou presque :smack: :smack:
En tant que membre des "Ceux qui ne sont rien"...je rappelle l'épitaphe du poète Piron:
Je vécus nul, et certes je fis bien
car après tout bien fou qui se propose
Venant de rien pour retourner à rien
De vouloir être entre temps quelque chose
Dernière édition par jules le 03 Déc 2017, 16:21, édité 1 fois.
Indiana

Posts: 19446
Note: 4494

On fricote! :lol: :lol:
Observateur

Posts: 43750
Note: 6739

morticia a écrit :Métier éphémère ......Sabotier.

Image

Du temps de ma lointaine enfance au début des années 50, je passais les vacances d'été dans le village de mes grands parents dans le Limousin. Il y avait encore un sabotier qui exerçait. Je me souviens l'avoir regardé travailler, son outil principal était le même que celui qu'on voit sur cette photo. Tous les sabots étaient faits "sur mesure" !
Isabel Avatar de l’utilisateur

Posts: 14173
Note: 2073

Et bien je n'ai rien connu de tout cela, pas de galoche mais des samaras, que vous appelez tong ou pieds nus, la poussière de latérite ne glisse pas, pas de blouse on serait mort de chaud, pas de vieux messieurs mais une jeune libanaise pour nous faire l'école et nous apprendre à lire dans Mamadou et Binetta, les petits vieux mangeaient par terre sur une natte et avec les doigts pour mon plus grand bonheur, je ne faisais pas de bicyclette mais je dévalais les montagnes d'arachides sur des toiles de jute. Aujourd'hui j'ai plein de vrais amis, en réel et en virtuel, ma vie n'est pas fade mais pleines de petits bonheurs. Mes petits enfants sont polis, certains très bavards comme moi, d'autres très attachés aux amis comme moi, d'autres plein de fous rire à partager, ils bossent durs avec l'aide des parents, font de l'escrime, du volley, de l'équitation, adorent regarder un film sous la couette avec moi, bref les liens d'amour et d'amitiés n'ont pas changé et je fais tout pour que tous autour de moi trouvent le moment de sourire. La vie est belle à tous âges de toutes époques pourvu qu'on la voit avec les yeux du bonheur! Je vous aime mes amis, j'aime vous lire, partager des moments avec vous, on est bien ensemble, vous me faites bien rire parfois, c'est peut-être du virtuel mais c'est un de mes petits bonheurs! :smack: :flo: :wub:
sharckozy

Posts: 1352
Note: 136

je n'ai pas connu tout ceci et je n'aime pas regarder dérière

je ne suis pas nostalgique ... je regarde le temps avec le regard qui porte loin devant ... de projet en projet

j'ai le regard de des gens qui m'ont porté depuis 1910 jusqu'à nos jours ces histoire interminable de grande famille ...du départ des gars à la guerre de 1914 ..?au débarquement de Provence, j'ai toujours été entouré de ces histoires sans fin ...je les conserve dans un coin de ma tête comme lassé

évidement tous ces conteurs sont morts aujourd'hui ... mais ces marques les ont enfermés dans une espèce d'aigreur qui leur a empéché d'avancé

je regarde ces photos avec plaisir, la charcutaille a la ferme lorsque on tue le cochon et que je connais encore parfaitement, même si le hachoir est electrique aujourdhui
le tailleur de sabots que je ne connais pas car nous ne venons pas d'un pays de sabot
j'ai connu le travail du cheval qui arrachait les patates à la charue
j'ai connu le travail des vers à soie et la corvée des feuilles de muriers pour faire bouffer ces sales bêtes
yves63000 Avatar de l’utilisateur

Posts: 1251
Note: 476

Morticia "Emue par ce vieux Monsieur a côté de son jambon et de son litron de pinard.."

Très belle photo! Le vin est bien clair dans son verre, on ne sait même pas à la couleur de la soupe s'il a fait "chabrot", sans doute un petit 9°5? Mais question bouteille, il ne fait pas dans la "chopine".
La louche a vécue, mais le couteau, qui fait aussi ouvre-boite, en aurai sans doute beaucoup à raconter. Par contre le cochon qui lui a fourni ce jambon, a certainement bien mangé mais peu vu l'extérieur de la soue, car il me parait bien gras.

Merci pour ces photos. :wub:
taccagno Avatar de l’utilisateur

Posts: 20665
Note: 2552

Enormément d'émotion dans ces photos, des instants que je n'ai pas connus ou partiellement. Une vie dure, mais une vie réelle sans amis virtuels. Un monde qui risque de nous revenir à la figure à la vitesse V, mais nous n'y sommes pas préparés. Disons qu'une bonne coupure d'électricité..... Mais une bonne, une longue.....
Ce n'est plus un anus que celui du citoyen de gauche, c'est la grotte de Lourdes.
jules Avatar de l’utilisateur

Posts: 7198
Note: 2088

sharckozy a écrit : je n'ai pas connu tout ceci et je n'aime pas regarder dérière

je ne suis pas nostalgique ... je regarde le temps avec le regard qui porte loin devant ... de projet en projet

j'ai le regard de des gens qui m'ont porté depuis 1910 jusqu'à nos jours ces histoire interminable de grande famille ...du départ des gars à la guerre de 1914 ..?au débarquement de Provence, j'ai toujours été entouré de ces histoires sans fin ...je les conserve dans un coin de ma tête comme lassé

évidement tous ces conteurs sont morts aujourd'hui ... mais ces marques les ont enfermés dans une espèce d'aigreur qui leur a empéché d'avancé

je regarde ces photos avec plaisir, la charcutaille a la ferme lorsque on tue le cochon et que je connais encore parfaitement, même si le hachoir est electrique aujourdhui
le tailleur de sabots que je ne connais pas car nous ne venons pas d'un pays de sabot
j'ai connu le travail du cheval qui arrachait les patates à la charue
j'ai connu le travail des vers à soie et la corvée des feuilles de muriers pour faire bouffer ces sales bêtes




Image
En tant que membre des "Ceux qui ne sont rien"...je rappelle l'épitaphe du poète Piron:
Je vécus nul, et certes je fis bien
car après tout bien fou qui se propose
Venant de rien pour retourner à rien
De vouloir être entre temps quelque chose
Ann

Posts: 450
Note: 153

sharckozy a écrit : je n'aime pas regarder dérière
j'ai le regard de des gens qui m'ont porté depuis 1910 jusqu'à nos jours ces histoire interminable de grande famille ...du départ des gars à la guerre de 1914 ..?au débarquement de Provence, j'ai toujours été entouré de ces histoires sans fin ...je les conserve dans un coin de ma tête comme lassé

évidement tous ces conteurs sont morts aujourd'hui ... mais ces marques les ont enfermés dans une espèce d'aigreur qui leur a empéché d'avancé

C'est triste d'être lassé par des souvenirs. Je ne me sens pas enfermée dans ceux là
Cet été j'ai réalisé le rêve de mon père, me recueillir sur la tombe de son père mort pour la France en 1915 Ce fût un moment de recueillement et d'émotion que j'ai partagé avec un de mes enfants.

Je suis quadruple arrière-grand mère, bientôt sextuple,et je vis avec mon temps, j'ai un ordinateur (et même deux), j'ai un tel. portable, je prends l'avion régulièrement pour aller voir mes enfants, je ne me sens pas si vieille que cela avec toute cette belle jeunesse qui m'entoure :wub:

Monsieur je vous plains :moins:
Suivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)