Questions existentielles - page 256

Pour se reposer quelques minutes
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Une dictée lue depuis l'espace par Thomas Pesquet
RTL
Une dictée géante est organisée au Musée de l'air et de l'espace du Bourget. Un extrait du roman "Un barrage contre le Pacifique" sera lu par Thomas Pesquet, depuis l'ISS.
Un rendez-vous à ne pas manquer. Dimanche 5 septembre, les amoureux de l'espace et des mots sont invités à participer à une dictée géante, qui sera lue en orbite par Thomas Pesquet et retransmise au Musée de l'air et de l'espace du Bourget, près de Paris.
Environ 500 personnes de tous âges sont attendues, munies d'une feuille et d'un stylo, pour écrire sous la dictée de l'astronaute un extrait du roman de Marguerite Duras, Un barrage contre le Pacifique, précisent les organisateurs de cet évènement en accès libre et en plein air.

À 15h, sur le tarmac d'exposition où seront installées tables et chaises, un écran géant retransmettra une vidéo pré-enregistrée de Thomas Pesquet, en mission depuis avril dans la Station spatiale internationale, à 400 km de la Terre. "C'est Thomas Pesquet qui a choisi ce classique de la littérature française", explique à l'AFP le romancier Rachid Santaki, fondateur de la dictée géante.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

SNCF : quels sont les objets le plus souvent retrouvés dans les gares ?
Actu.fr
En huit ans, la SNCF a trouvé près de 700 000 objets perdus en gares ou à bord de ses trains. Et savez-vous quels sont ceux qui sont les plus égarés par les voyageurs ?
Qui n’a jamais oublié une paire de lunettes, une écharpe ou un chargeur dans le train ? Vous vous en rendez compte une fois sorti de la gare, ou une fois arrivé sur votre lieu de séjour… Trop tard, le train est déjà parti.

Grâce au service « Objets trouvés » de SNCF Gares & Connexions, sachez que vous pouvez déclarer en ligne votre objet perdu ou vous rendre dans les espaces dédiés dans certaines grandes gares.

La SNCF compare en temps réel, à partir de sa base nationale de données, les objets enregistrés par les agents SNCF en gares et les objets déclarés perdus par les clients.


Source : open data SNCF

Depuis 2013, la SNCF a ainsi trouvé pas moins de 650 000 objets. Et savez-vous quels sont ceux qui sont davantage retrouvés à bord des trains et en gares ?

Bagages, appareils électroniques et vêtements en tête
Les objets les plus retrouvés sont les bagages (30 % des objets récupérés par la SNCF).

Depuis 2013, plus de 192 000 valises, sacs et cartables ont été retrouvés à bord des trains. La SNCF le rappelle pourtant très régulièrement : « N’oubliez pas vos bagages en gare ou à bord des trains » car cela entraîne le plan Vigipirate, l’intervention probable des démineurs et cela peut occasionner jusqu’à deux heures de retard sur le trafic.

Un peu plus de 95 000 appareils électroniques, appareils informatiques et appareils photo, soit 14 % des objets trouvés, ont également été retrouvés par les agents SNCF en huit ans. Parmi eux, près de 54 000 téléphones portables. Et plus de 7 000 ordinateurs, ordinateurs portables et notebooks.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Pays d’Auray. Les perles des touristes de cet été 2021
ouestFrance
Même si c’est encore un peu l’été dans le pays d’Auray (Morbihan), les touristes sont déjà partis. Mais ils ont laissé derrière eux quelques souvenirs hilarants ou étonnants aux gens d’ici. Petit tour d’horizon des perles entendues cette saison 2021.
ls sont venus, ont vu, et sont souvent déjà un peu repartis. Mais les touristes ont laissé, comme d’ailleurs un peu chaque année, de jolies perles à ramasser, en pays d’Auray (Morbihan), cet été 2021. Alors, pour le plaisir, voici quelques souvenirs laissés sur leur passage cet été. à savourer !
Glanées à l’office de tourisme de Belle-Île-en-Mer
On vous l’accorde, il est parfois compliqué pour certains de distinguer un goéland d’une mouette. Mais alors là… Un résident secondaire a appelé l’office de tourisme de Belle Île pour dire « qu’un goéland était entré chez lui par une baie vitrée…» Renseignements pris, il s’avère qu’il s’agissait d’un pigeon !

Dans la même veine, on s’étonnera de ce touriste, tombé sur une proposition de visite à la ferme et qui, fortement intrigué, a demandé ce qu’était une ferme​.

Venons-en aux êtres humains avec cette personne qui a demandé aux agents si des gens vivaient à l’année sur l’île et qui, surpris de la réponse positive, est encore plus tombé des nues quand il a appris qu’ils étaient 5 500 habitants.

En direct de l’office de tourisme de Carnac
Cet été il a encore fallu se plier aux règles sanitaires et ne pas oublier son accessoire indispensable : le masque. Donnant ainsi à entendre des dialogues étonnants : ​« Excusez-moi, je n’ai pas mon masque ​- Si, si vous l’avez sur votre coude ! »

Plus surprenant encore, les questions de certains, au moment de découvrir les alignements de Carnac et s’adressant à la Maison des mégalithes. « Je cherche à prendre l’ascenseur pour descendre. - L’ascenseur ne descend pas, il monte sur le toit en terrasse. - Ah ? ! Mais comment est-ce qu’on descend à la grotte ? ! »

D’autres faisant preuve d’un grand sens de l’observation : - Je cherche les alignements. - Oui bien sûr (l’agent explique alors tout sur les trois sites d’alignements) -Ah ?! Ils sont à l’extérieur ?

Mystérieuse marée
Comme chaque année, ce qui donne des sueurs froides aux touristes, ce sont les marées. Un exemple : une dame vient demander les horaires de marée à l’un des offices de tourisme de l’intercommunalité Aqta. Vous l’avez pas en Français ? J’y comprends rien comment ça se lit ? J’aimerais me baigner quand l’eau est chaude et haute. J’ai pas envie de faire des kilomètres pour aller me baigner. Après trente minutes d’explications complètes, la personne s’en va. Mais revient dès le lendemain se plaindre que les marées ne correspondent pas à ses horaires de baignade : la marée est haute soit très tôt le matin quand elle dort, soit tard le soir quand c’est l’heure de manger. Quand ça veut pas…

Et puis il y a ceux que le phénomène fascine… beaucoup. À tel point que les horaires de marées, c’est matin, midi et soir. Comme cette personne qui voulait les horaires de marées en deux exemplaires. Un pour dans mon sac, et un sur ma table de nuit.

Le sens de l’orientation
Une dame au guichet de Locmariaquer : Pouvez-vous me donner la liste des commerces ? Je cherche un magasin de chaussures, j’ai vu sur internet qu’il y en avait mais là je ne trouve pas… Ça a drôlement changé Auray ! ​Ah oui, ça risque d’être compliqué…

Une autre, bien embêtée : Je ne sais plus où je me suis garée, est-ce que vous pourriez m’indiquer le parking ? ​C’est qu’il n’y en a pas qu’un…

La géographie, vraiment, ça n’est pas évident : Demain on veut aller au village de Vannes… Y a-t-il des choses à y faire ?

Nunuches et Port Affligem
Où est ce que je peux acheter des nunuches ? », demande un jeune homme. Sans doute parlait-il des Niniches, les fameuses, de Quiberon.

Et au rayon des noms un peu égratignés, on trouve aussi celle-ci : Pour aller à Belle Île, on part du Port Affligem ? On aimerait bien, mais non, c’est de Port Maria. Et le port dont vous parlez, c’est sûrement Port Haliguen.
À Sainte-Anne-d’Auray : Auriez-vous un hébergement à 50 m autour de Sainte-Anne ? Les lieux d’apparition me permettent de retrouver le sommeil…
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Kosovo. Un médecin retire un téléphone de l’estomac d’un détenu
OuestFrance
Un détenu de 33 ans avait avalé un petit téléphone. Une opération de deux heures a été nécessaire pour le lui enlever.
Un chirurgien kosovar a expliqué mardi avoir retiré avec succès un téléphone mobile de l’estomac d’un patient détenu lors d’une intervention dans une clinique de Pristina.

Un chirurgien kosovar a expliqué mardi avoir retiré avec succès un téléphone mobile de l’estomac d’un patient détenu lors d’une intervention dans une clinique de Pristina.

Le patient anonyme qui se plaignait depuis plusieurs jours de maux de l’estomac a été transporté la semaine dernière au service de gastro-entérologie du centre universitaire clinique de la capitale kosovare. Là, les médecins ont constaté qu’il avait un téléphone Nokia dans l’estomac.

« Le détenu de 33 ans avait avalé un petit téléphone qu’on a réussi à enlever », a déclaré par téléphone à l’AFP Skender Telaku, le gastro-entérologue à la tête de l’équipe médicale qui a pratiqué l’intervention.

« Par des moyens endoscopiques, sans ouvrir l’estomac, on a retiré le téléphone démantelé en trois parties ».

Une intervention de deux heures
Le patient a expliqué aux médecins que le téléphone se trouvait dans son ventre depuis quatre jours. L’intervention, qui a eu lieu la semaine dernière, a duré plus de deux heures et s’est déroulée « sans complications », a ajouté le Dr Telaku.

L’équipe médicale a fait particulièrement attention à la batterie de l’appareil et aux fuites potentielles d’acide corrosif. « C’était comme marcher dans un champ de mines mais tout s’est bien passé », a-t-il dit.

La police a ensuite emmené le patient ainsi que le Nokia 3310, un modèle initialement sorti par la marque finlandaise dans les années 2000, a ajouté le gastro-entérologue.

On ignore comment l’objet du délit s’est retrouvé dans l’estomac du détenu mais l’équipe médicale suppose qu’il était destiné à des communications illicites avec l’extérieur.

La police n’a pas confirmé ni fait de commentaires sur l’incident.
Image
Alphabis Avatar de l’utilisateur

Posts: 9144
Note: 3031

Communications illicites ?
Fort heureusement l'émission de gargouillis stomacaux, de flatulences plus ou moins malodorantes n'est pas interdite par la législation !
C'est un moyen comme un autre de communiquer avec un proche sans que l'entourage comprenne le contenu du message...
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Italie : découverte d'un poisson avec un corps de requin et un visage de cochon
RTL - Des officiers de marine italienne sont tombés sur un drôle de poisson au large de l'île d'Elbe, un "poisson cochon".
Les pêcheurs en ont eu la chair de poule. Dans la ville de Portoferraio sur l'île d'Elbe en Italie, des officiers de marine ont remonté un poisson flottant au large, qui leur était totalement inconnu. Il s'agit d'une espèce de requin au visage étrange, semblable à celui d'un cochon.
Les autorités ont rapidement dissipé la rumeur selon laquelle, ce poisson serait un mutant après avoir identifié un requin angulaire extrêmement rare et menacé, un "Oxynotus centrina", précisent nos confrères britanniques du Mirror. Habituellement, on retrouve ce requin à plus de 700 mètres sous la surface, d'où sa méconnaissance de la part du grand public.

"Dans la mer de l'archipel toscan, si riche en biodiversité, il n'est pas rare de trouver ce poisson, et je peux dire sans me tromper que je reçois souvent des rapports me signalant des 'poissons-cochons' qui ont fini dans les filets de pêche locaux", témoigne Yuri Tiberto, de l'aquarium de l'île d'Elbe, cité par le quotidien anglais.
Image
Jeasse

Posts: 8777
Note: 1646

drôle de cochon
Image
jules Avatar de l’utilisateur

Posts: 22385
Note: 8472

Transgenre...? Clone raté...? Consanguinité...? Méfaits du plastique ? ...

Croisement d'un requin de Mars avec une carpe varoise...? :mdr:
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Grâce au drapeau américain, un chat sauvé d’une lourde chute par des fans dans un stade de football
OuestFrance
Ce samedi 11 septembre lors d’un match de football américain qui se jouait à Miami (Floride), un chat a provoqué une belle frayeur aux spectateurs présents. Suspendu par les griffes au-dessus du vide durant de longues secondes, le félin a ensuite fait une sacrée chute. Heureusement, des fans l’ont réceptionné en tendant la bannière étoilée des États-Unis. Baptisée « Hard Rock Cat », la séquence est devenue virale sur les réseaux sociaux.
Les Hurricanes de Miami affrontaient à domicile les Mountaineers d’Appalachian State, ce week-end, dans le cadre du championnat universitaire de football américain. Mais ce samedi 11 septembre, au Hard Rock Stadium, la plus belle action du match ne s’est pas déroulée sur le terrain, mais en tribune.
Venus supporter leur équipe, des fans floridiens massés dans les sections 107 et 110 de l’enceinte, alertés par des cris affolés, ont été surpris en levant les yeux. Au-dessus d’eux, suspendu par le bout des griffes au balcon de la tribune supérieur, un chat se balançait dangereusement au-dessus du vide.

Il atterrit sur la bannière étoilée
Proche de l’animal, des spectateurs ont tenté de le récupérer depuis la tribune, en vain, comme le montrent des vidéos publiées sur Twitter. Plusieurs mètres en dessous, un groupe anticipait déjà la chute et se préparaient à réceptionner le félin, un drapeau américain tendu à bout de bras.
Quelques longues secondes plus tard, le chat est bel et bien tombé. Heureusement, sa chute a été amortie par la bannière étoilée et il a pu être sauvé, sous les cris d’une foule soulagée.
Largement relayée sur les réseaux sociaux, la séquence baptisée « Hard Rock Cat » est devenue virale. Sur Twitter, via le compte officiel du stade, les organisateurs ont remercié chaleureusement les fans pour ce sauvetage. Ils ont indiqué qu’un don allait être envoyé au profit de l’association Humane Miami, qui recueille les animaux abandonnés.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Des taxis se transforment en jardin communautaire
LaPresse.ca
Que faire d'une flotte de taxis confrontée à l'absence de touristes? Les propriétaires d'une entreprise de taxis à Bangkok (Thaïlande) ont décidé de transformer plusieurs voitures en un... jardin communautaire.
Les employés de la coopérative Ratchaphruek peuvent désormais planter différents légumes sur les véhicules. Il s'agit également d'une façon d'évacuer le stress, soutiennent les propriétaires.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Indre : Trois cents bouteilles de vin vont rester sous l’eau pendant un an pour analyser leur vieillissement
20Minutes
EXPERIENCE Les bouteilles ont été immergées à quatre mètres de profondeur dans un étang. Les propriétaires les ressortiront au mois de novembre 2022

Une opération impressionnante s’est déroulée ce dimanche à Saint-Michel-en-Brenne (Indre). 300 bouteilles de vin de Valençay ont été immergées à quatre mètres de profondeur dans un étang. Parmi elles, 150 bouteilles de vin rouge et 150 bouteilles de vin blanc. Les propriétaires les ressortiront au mois de novembre 2022, rapporte France Bleu Berry.

Le but de cette expérience est d’observer, mais aussi goûter, les possibles effets de cette immersion en eau douce sur le vin. Une cérémonie a eu lieu pour l’occasion en présence de la confrérie gastronomique des grands escuyers de Gâtines. Plusieurs expériences du même type ont déjà été réalisées en mer ou encore dans l’océan.
« C’est un moyen de faire parler en bien de notre activité »
C’est le grand maître Hubert Sinson qui a inspiré l’idée de ce projet. Ce dernier a affirmé avoir déjà tenté un essai d’immersion en eau douce, mais pas de cette ampleur. « Théoriquement le vin vieillit beaucoup moins vite, il reste beaucoup plus frais. Il est dans le noir, et puis il est sans oxygène. On fera une dégustation comparative entre le témoin que j’ai gardé et ce que l’on a mis dans l’eau » a-t-il expliqué.
Les 300 bouteilles de Valençay sont hébergées dans l’étang de Benoit Deloche, un pisciculteur de 26 ans. Ce dernier n’a pas hésité une seconde pour participer à ce projet. « C’est un moyen de faire parler en bien de notre activité, qui est si souvent l’objet de critiques en Brenne », a-t-il affirmé. « Nous n’avons pas de viticulteurs en Brenne, mais nous avons des pisciculteurs. Le fait d’immerger une récolte, pour faire vieillir du vin, ça me paraît être une très bonne idée, parce que cela peut permettre de faire parler des étangs, de la pisciculture », a ajouté Laurent Laroche, le président du Parc national régional de la Brenne.
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Pourquoi dit-on "à tes souhaits" à quelqu'un qui éternue ?
RTL
Tout remonte à l’Antiquité où l’éternuement était considéré de bon ou de mauvaise augure en fonction des croyances et des moments où il se produisait.
Chez les Grecs, c’était positif, on pensait que l’éternuement était le signe du passage d’un esprit divin dans le corps de celui qu’il l’avait fait, donc on le saluait avant qu’il ne reparte. C’est pourquoi on ne disait pas encore "À tes souhaits", mais : "Que Jupiter te bénisse", qui sera transformé plus tard en que "Dieu te bénisse" par les Chrétiens.

Et il y avait bien besoin de bénir au Moyen Âge quand apparut la peste. À cette époque, les médecins étaient persuadés qu’éternuer était le premier signe qui montrait que vous aviez des chances d’avoir attrapé cette terrible maladie. Vous dire "À tes souhaits", c’était vous souhaiter le meilleur, autrement dit que Dieu prenne votre contamination en considération et vous fasse guérir !
On a longtemps cru que notre âme se trouvait dans notre tête
Mais il y avait aussi une autre superstition liée à l’éternuement. Et là la peste n’y était pour rien. En effet, on a longtemps cru que notre âme se trouvait dans notre tête. Et donc que lorsqu’on éternuait, on risquait de l’avoir chassé sans le faire exprès. Comme c’était impossible à vérifier, on disait "À tes souhaits", sous-entendu "Je te souhaite qu’après avoir éternué, ton âme soit toujours là !".
Il y avait peu de chances que ça arrive, moins en tout cas que de vous retrouver paralysé, car oui c'est possible. C’est arrivé en 2012 à Monique Jeffrey, une Australienne. Après avoir éternué, elle s’est retrouvée paralysée du haut du corps. Les médecins ont découvert que cet éternuement avait été si fort qu’elle s’en était pété deux vertèbres cervicales. Ce qui avait provoqué cette paralysie dont je vous rassure, elle s’est sortie ! Et là ce n’est pas Dieu qu’elle a béni mais le médecin qui a assuré sa rééducation !
Image
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 7209
Note: 226

Pourquoi le ketchup pourrait être remboursé par la Sécurité sociale ?
RTL
Le ketchup, on croit le connaître mais on le connaît mal. Par exemple, vous pensez qu’il vient des États-Unis ? Pas du tout, il est né en Chine où on le consommait déjà au Moyen Âge.
Sauf qu’à l’origine, c’est une sauce façon nuoc-mam, à base de poisson fermenté dans de la saumure et des épices, mais sans tomate. Son nom, c’est “ketsiap” qui en chinois veut dire “poisson fermenté”. Il devient "ketchup" dans la bouche des explorateurs britanniques qui le ramènent en Europe à la fin du 17ème siècle.

Mais c’est en 1812 que sa version actuelle apparaît en pharmacie grâce à un Mormon américain, John Cooke Bennett, persuadé que la tomate est un remède miracle contre de nombreux maux, diarrhées, indigestions. Il décide donc de mélanger cette sauce chinoise qui commence à devenir populaire aux États-Unis avec de la tomate. Il concentre tout ça sous forme de pilules qu’il vend comme médicament.
À la base, ce n’est pas une si mauvaise idée vu que la tomate est aujourd’hui considérée comme excellente pour renforcer notre système immunitaire et minimiser les risques de problèmes cardiaques voire l’apparition de certains cancers. Le souci va arriver quand Henry Heinz, le créateur de la célèbre marque ketchup, va entrer dans la partie.
Image
PrécédentSuivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invité(s)