Questions existentielles - page 233

Pour se reposer quelques minutes
Observateur

Posts: 56832
Note: 8474

photos a écrit :On appelle cela l’onomastique. Ce drôle de nom cache une passion qui l’est tout autant : l’étude des noms propres et de leur histoire. C’est la passion de Jakub Marian. Artiste de renom, il est aussi linguiste et mathématicien. Et c’est un peu par jeu, avoue-t-il, qu’il s’est mis en tête de lister les patronymes les plus répandus en Europe.

Qu’a-t-il découvert ? Couleurs, métiers, animaux/végétaux, caractéristiques physiques, lieu d’origine… Jakub Marian s’est très vite aperçu que cinq grandes catégories de patronymes se détachaient, une fois traduits.

Il y a aussi des noms de lieux, du moins pour la France :
Dubois, Dupont, Dubourg, etc.
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Quatre voleurs confondus par une bouée flamant rose
20Minutes
JURA Un couple de Britanniques s’est fait dérober une carte bancaire utilisée par les voleurs pour faire des achats plutôt insolites
Mardi, à Doucier, dans le Jura, un couple de Britanniques a été victime d’un vol de carte bancaire. Appelés sur place, les gendarmes ont pu résoudre le délit rapidement, notamment grâce à un achat insolite effectué par les voleurs ont révélé nos confrères du Progrès.

En villégiature au camping domaine de Chalain, à Doucier, deux Anglais ont eu la mauvaise surprise de découvrir, mardi après-midi, que leur carte bancaire avait disparu. Aux gendarmes appelés pour mener l’enquête, les victimes ont expliqué que la carte de crédit volée était reliée à un système permettant l’envoi de SMS à chaque fois que celle-ci était utilisée.

Confondus par un flamant rose
Et en effet, sur leur téléphone, les Britanniques ont reçu une notification les informant d’achats effectués dans des boutiques sur le camping. Entre autres objets achetés frauduleusement, les voleurs avaient fait l’acquisition d’une imposante bouée représentant un flamant rose.

C’est d’ailleurs grâce à cela que les voleurs ont été repérés par les gendarmes alors qu’ils se trouvaient sur la plage. Les quatre mis en cause, tout juste majeurs, ont reconnu avoir acheté la bouée avec la carte bancaire des victimes tout en assurant l’avoir trouvée sur la plage.

Selon nos confrères, le couple d’Anglais a renoncé à déposer plainte après avoir récupéré la carte et avoir obtenu le remboursement des objets achetés. Le parquet ayant décidé de ne pas engager de poursuites, les quatre jeunes gens ont été libérés.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Royaume-Uni : Un nouveau-né reçoit un prénom vraiment particulier
Starmag
Des parents britanniques ont obtenu que leur enfant soit nommé Lucifer après un débat avec le personnel de la commune. Un sujet qui fait débat au Royaume-Uni.
Certains parents n’hésitent pas à choisir un prénom très original pour leurs enfants. Ce fut par exemple le cas du chanteur Mick Jagger ou encore de Matthieu Chedid. Pour ceux qui manqueraient d’idées, il existe même une entreprise qui propose de vous aider à trouver la solution. Aucun problème pour un couple britannique qui vient de nommer son nouveau-né… Lucifer.

Lucifer, un prénom « unique »
C’est le Daily Mail qui se fait l’écho de cette affaire pour le moins unique en son genre. Dan et Mandy Sheldon souhaitaient nommer leur enfant de quatre mois Lucifer. Mais, le personnel de la commune de Chesterfield s’y est opposé dans un premier temps.

On nous a dit qu’il ne pourrait jamais trouver un emploi et que les professeurs ne voudraient pas lui faire cours

confie le père de famille. Si Lucifer est un autre prénom du Diable, la famille explique pourtant ne pas être religieuse. Si le prénom plaît aux parents, c’est en raison de sa signification en grec : « le porteur de lumière ». Ils estiment que c’est un « beau prénom, un prénom unique ». L’employée de la commune a finalement accédé à leur demande. Mais l’affaire fait désormais débat au Royaume-Uni. Les autorités ont fini par présenter des excuses à la famille.

Ce n’est pas la première fois à travers le monde que le prénom Lucifer fait débat. En 2013, il a ainsi été interdit en Nouvelle-Zélande. En 2019, un couple a aussi eu la même réponse en Islande. En Ecosse, ce prénom a été autorisé en 2018.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Ces femmes qui ont cessé de faire des teintures depuis le déconfinement
Europe1
La tendance "belle au naturel" est redevenue à la mode. Et aujourd’hui, la coloration des cheveux ne fait plus un tabac pour de nombreuses femmes déconfinées. Et pour cause, elle est jugée superflue et coûteuse. L’heure est donc aux cheveux poivre et sel, fièrement assumés.
Chaque année, ce sont quelque 315 millions de colorations capillaires qui sont vendues en France. Pourtant, en cette période de déconfinement, cette tendance n'en est plus forcément une. Cheveux bancs et racines poivrés ont retrouvé leur lettre de noblesse. Et c’est le choix fait, par de nombreuses femmes déconfinées. Jugée coûteuse, elles ont délaissé la coloration aujourd’hui superflue.

Une tendance coûteuse et superflu
Les injonctions faites à l’égard des femmes soumises aux diktats de la beauté sont nombreuses. Parmi elles, la coloration capillaire. Cette tendance qui concerne de nombreuses femmes n’est plus une priorité. Une leçon apprise durant le confinement au cours duquel nos habitudes ont drastiquement changé. Cependant, être fière de ses racines et de sa couleur à 25 ans comme à 60 ans n’est pas chose facile. C’est pourtant le choix fait par Agnès qui a décidé après 20 ans de colorations successives, de laisser ses mèches grises et de les assumer fièrement et sans complexe. "On dirait qu’on subit plus qu’on choisit la coloration et on est pris dans cette engrenage pour pouvoir s’en défaire. Puis arrive le confinement. On est bien obligé de supporter ses racines", déclare-t-elle fièrement sur Europe 1.
Ce choix n’est cependant pas au goût de tout le monde. C’est notamment le cas du conjoint de Lise, réticent depuis que sa compagne à fait ce choix. Mais cela ne l’empêche pas d’accepter pleinement ses cheveux blancs dans la rue. En plein déconfinement, elle a décidé de franchir le cap pour des raisons de temps mais aussi et surtout pour des raisons financières. Habitant à Paris, elle paye 70 euros sa coloration : "Je trouvais vraiment que les colorations coûtent cher. Au début du confinement j’avais envie de passer à autre chose et de ne plus avoir à me soucier de cela. C’est coûteux en temps et en argent".

La coloration, un marché qui rapporte gros
La tendance poivre et sel ne sait jamais aussi bien portée. Au grand dam des coiffeurs pour qui la coloration représente leur principale source de revenus. Et les chiffres parlent d’eux même, selon l’IRI (Information Resources Incorporated), société d’analyse de données et d’études de marché, le business de la coloration pèse lourds en France puisqu’il engrange près de 232 millions d’euros.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Dépressive, cette femme se prend pour une poule
Starmag
La science révèle parfois des histoires pour le moins surprenantes. C'est le cas d'un femme en Belgique qui se prend pour une poule. Un phénomène nommé la zoanthropie.
C’est le cas d’une femme de 54 ans qui fascine les scientifiques, dont le travail a été publié dans la revue médicale Tijdschrift voor Psychiatrie d’après les informations de Sputnik News. Elle souffre de zoanthropie. La personne atteinte s’identifie à un animal. Dans ce cas, une poule.

Elle se comporte comme une poule
Cette femme n’a jamais eu un comportement problématique lié à la drogue ou à l’alcool. Autant dire que la surprise était de rigueur quand elle a été découverte dans son jardin en train de glousser comme une poule. Que s’est-il donc passé ? Tout aurait commencé par une dépression, après le décès d’un membre de sa famille. Dans le même temps, son environnement de travail était tout sauf idéal et cette femme s’est retrouvée soumise à une forte pression.

C’est finalement son frère qui a découvert la surprenante situation. La femme a été emmenée à l’hôpital. Pendant cinq jours, elle avait à peine dormi. Au cours des deux mois précédents, la femme avait aussi perdu 8 kilos et évité le contact social. Enfin, les médecins soulignent aussi l’impact qu’aurait pu avoir un changement d’antidépresseur. A l’issue de la crise, la patiente ne se souvenait plus s’être comportée comme une poule. Une mauvaise histoire qu’elle voudra sans doute rapidement mettre derrière elle.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Strasbourg : des ossements du Moyen-Âge découverts sous une école
RTL
Des archéologues ont découvert des ossements datant du Moyen-âge lors des fouilles préventives en cours à l'école Finkwiller, à Strasbourg.
est une belle découverte qu'ont réalisé les membres d'Archéologie Alsace vendredi 24 juillet 2020. Florent Minot et ses collègues, notamment Géraldine Alberti et Delphine Jonville, ont mis la main sur les ossements d'au moins cinq squelettes dans la cour de l'école Finkwiller, à Strasbourg, comme le raconte Les Dernières nouvelles d'Alsace.
La fouille avait été commandée par la Direction des affaires culturelles (DRAC), en prévision d'un chantier d'extension d'une cantine scolaire, étant donné que la zone a un fort potentiel de vestiges. Environ 90% des découvertes archéologiques en France se font lors de fouilles préventives.

"Il y a 7 sépultures plutôt bien conservées et antérieures au XIIIe ou XIVe siècle, pas toutes complètes, décrit l'archéologue. D'après la position orientée vers l'Ouest, on est sur des tombes du Moyen-âge". Il y a d'ailleurs un couvent de cette époque à proximité, "mais on ne peut pas forcément les rattacher à cet édifice", ajoute Florent Minot.

Une mine d'informations à découvrir
Au cours des prochaines semaines, l'équipe va étudier les ossements en laboratoire : "On prélève tous les ossements, on les lave, et une anthropologue fait des fiches pour déterminer leur sexe, âge, les pathologies éventuelles, les marqueurs de stress, ou les blessures", explique Florent Minot.
Ces découvertes ne sont pas rares en Alsace, comme nous l'archéologue : "On documente un peu toute l'occupation du territoire depuis le Moyen-âge jusqu'à nos jours." L'équipe de 6 personnes va travailler sur la fouille jusqu'au 15 septembre. Depuis sa création en janvier 2007, Archéologie Alsace a réalisé plus de 450 interventions sur l'ensemble du territoire alsacien.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Normandie. Il ramène chez lui un obus au phosphore… qui se met à chauffer
OuestFrance
Fumeuse surprise pour un résident de Ver-sur-Mer, sur Gold Beach dans le Calvados : ce mardi 4 août 2020, l’obus qu’il avait ramené chez lui contenait du phosphore. La matière s’est enflammée au contact de l’air.
Mauvais réflexe d’un badaud sur la plage de Ver-sur-Mer, sur le littoral du Calvados : en début de matinée, ce mardi, il découvre un obus, qu’il décide de ramener chez lui. Sauf que l’engin, probablement de la Seconde Guerre mondiale, est une tête d’obus au phosphore. Et que le phosphore est pyrophorique : il s’enflamme au contact de l’air et brûle très fort.

La munition a commencé à s’échauffer. L’habitant l’a recouverte de sable mais de la fumée continuait à se dégager. Les démineurs ont dû intervenir et ont pu maîtriser l’engin, qui n’a heureusement provoqué aucune blessure.
En cas de découverte d’engin explosif, « ne pas le manipuler, rappelle le service de déminage, sur le site de la préfecture de Caen. Pour une munition, la recouvrir de terre ou de sable (la protéger et la masquer à la vue). La baliser (pour éviter toute action sur l’engin) ». Et alerter rapidement gendarmerie ou police.
ImageImage
photos Avatar de l’utilisateur

Posts: 6611
Note: 171

Tanzanie. Millionnaire après avoir trouvé deux pierres précieuses, un mineur en découvre une troisième
OuestFrance
En deux mois, Saniniu Laizer a vendu trois gros blocs de tanzanite au gouvernement de Tanzanie pour un total de 5,4 millions d’euros. Le mineur tanzanien a d’abord cédé deux pierres de 9,2 et 5,8 kg en juin 2020, avant une autre transaction concernant une trouvaille de 6,3 kg. Le multimillionnaire ne souhaite pas changer de vie mais veut construire des infrastructures pour aider sa communauté.
Après avoir récemment découvert deux blocs de tanzanite, une pierre précieuse qu’on ne trouve qu’au nord de la Tanzanie, le petit artisan est tombé sur un troisième bloc de 6,3 kg de ce minéral ornemental. Il vient de vendre ce dernier pour 2 millions de dollars, rapporte la BBC, soit environ 1,7 million d’euros.
En juin 2020, le Tanzanien avait déjà empoché 3,4 millions de dollars (un peu plus de 2,9 millions d’euros) en cédant deux énormes tanzanites brutes pesant respectivement 9,2 et 5,8 kg.

Il était important pour le mineur indépendant que les autorités tanzaniennes se portent acquéreuses de ses précieuses découvertes.

Il prévoit la construction d’une école et d’un centre de santé
« En vendant au gouvernement, il n’y a aucun raccourci… Ils sont transparents », a estimé Saniniu Laizer lors d’une cérémonie. Le nouveau millionnaire souhaitait encourager les autres artisans mineurs à privilégier les ventes de pierres précieuses à l’État plutôt qu’à des intermédiaires ou des propriétaires de mines.

Après sa première découverte, Saniniu Laizer avait expliqué qu’il n’avait pas l’intention de changer de vie. Ce père de plus de trente enfants a expliqué par exemple vouloir continuer à surveiller son troupeau de 2 000 vaches.

Cette mise au jour d’un autre trésor a donné au mineur des envies de générosité. Il a indiqué, lundi 3 août, qu’il allait financer la construction d’une école et d’un centre de santé dans son district de Simanjiro.

La tanzanite est une pierre précieuse très rare dont la couleur peut osciller entre le bleu, le violet, le vert ou le rouge. Un géologue spécialiste de la région a estimé que le stock de tanzanite mondial pourrait avoir disparu d’ici à vingt ans.
ImageImage
Précédent

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invité(s)